About The Author
-

  • Zuhurbelea

    L\’huître a le sang froid mais la manger sans l\’avoir tuée pourrait être perçu comme poussière de consommation d\’un membre d\’animal vivant. Merci pour la mise au point haRav et impatient d\’avoir plus d\’occasions de cours et conférences sur ce sujet. Hazak !

  • eliejanoahide

    Sans oublier un petit remerciement au Bon Dieu avant de consommer !
    Grâce à D., nous sommes non-juifs mais nous ne mangeons pas d\’aliments interdits ni de viande cuite dans le lait depuis la naissance car mon père dit que si D. a donné cette Loi, c\’est qu\’il y a une raison ; et comme dit le Rav, les aliments interdits doivent boucher les connections. Merci.

  • 90905890

    Réponse à Elie Alloin. Manger volontairement de la viande d\’animal cuite dans le lait de sa mère est
    un interdit fondamental, non seulement pour la religion juive, mais pour toutes les religions du monde,
    y compris la religion athée. C\’est pas pour la vue, c\’est pour l\’odeur. Celui qui fait ça n\’a pas de part au monde futur. Un juif peut à la limite manger un jambon-beurre, il aura part au monde futur. Un chrétien peut à la limite
    manger un jambon-beurre, ou une escalope de veau, le vendredi-Saint. Le bon Dieu, il le verra même pas.
    J\’ai connu des juifs de la région bordelaise, qui mangeaient des huitres en cachette. Arcachon oblige. Mais il s\’en fout
    le bon Dieu. J\’ai vu des musulmans manger du porc, parce qu\’il n\’y avait rien d\’autre à manger.
    J\’ai même entendu parler d\’un rabbi, qui, pendant la guerre, a déclaré un veau estropié cacher,
    parce qu\’il n\’y avait rien d\’autre à offrir à la communauté, en disant que si le Bon Dieu était
    pas d\’accord avec son jugement rabbinique que le veau était néanmoins casher, il n\’avait qu\’à s\’en prendre
    à lui, et qu\’il en assumait personnellement le jugement et les conséquences. De toute façon, quand le Machia\’h viendra,
    les fêtes traditionnelles disparaitront (sauf Pourim), les lois seront changées. Les juifs pourront
    manger la partie du porc qu\’on appelle le jambon. Les moules-frites seront une obligation nationale.
    Mais ne pas cuire de la viande d\’animal dans le lait de sa mère, cela restera pour toujours une
    obligation stricte et éternelle. De toute façon, une telle infamie ne pourra plus exister après
    la venue du Machia\’h, puisqu\’aucun cerveau malade n\’existera plus. Les obligations seront alors
    très douces selon qu\’il est écrit: \ »Douces seront les obligations de l\’Eternel, et son fardeau léger\ ».
    Mais avant, faut mériter…

  • rav Haim Dynovisz

    Richard Hachel je ne sais pas de quoi le bon dieu se fiche ou non…..si l interdit deviendra permis ou non mais une seule chose est evidente et le restera eternellement: la connerie humaine