About The Author
-

7 commentaires

  • Christine Bruno

    Le dialogue est notre plus grand besoin fondamental et nous procure une immense joie!
    George Bernard Shaw déclara un jour : « Le plus grand problème, dans tout dialogue, c’est l’illusion que ce dernier a eu lieu ».
    Encourageons nous donc à nous exprimer même maladroitement entre juifs et non-juifs réveillés !
    Le dialogue, c’est la vie qui va nous permettre de grandir ensemble, des progrès formidablement évidents pour tous parce qu’il nous remet en question, prouvant qu’il contient une dynamique capable de réveiller les consciences sur le chemin de la Délivrance Finale! Et combien de coeurs gangrènés parce que le dialogue ne s’enclenche pas! Les gens nous prennent pour des fous
    Mais nous on passera partout Debout les gars, réveillez-vous
    Il va falloir en mettre un coup

  • hurni

    Cher Rav
    Comme vous vous adressez à hommes et femmes dans vos interventions, je me pose souvent la question de la position de la femme dans notre monde « moderne ». Comment définir et sutout vivre ce rôle caché qui lui est demandé ? Je pense qu’il est très difficile pour une femme et surtout une femme non juive émancipéé, de « s’effacer » dans l’homme sans aucune manifestation de ses ambitions (extérieures) dans la société actuelle.

    • rav Haim Dynovisz

      VOUS AVEZ RAISON….TOUT CE QUE JE DIS NE CONCERNE QUE LA FEMME QUI A UN HOMME, UN VRAI, EN FACE D’ELLE, OR DANS NOTRE MONDE, LE « MAL » C’EST D’ABORD EMPLOYE A DETRUIRE LA DIMENSION MASCULINE ET DONC APRES IL ETAIT DEVENU TRES FACILE DE FAIRE TOMBER LA FEMME…..PEUT ETRE QUE LE PREMIER ROLE DE LA FEMME AUJOURD’HUI SERAIT DE RECONSTRUIRE L’HOMME.

      • marie-p

        PEUT ETRE QUE LE PREMIER ROLE DE LA FEMME AUJOURD’HUI SERAIT DE RECONSTRUIRE L’HOMME –> Quelle mission ! Hava a été donnée à Adam comme une « aide »… mais « contre lui » ce qui semble indiquer que pour l’homme, ça ne sera pas facile d’accepter son aide, son regard. L’homme rabaisse la femme ou bien se soumet à elle (y compris dans sa dépendance à la séduction et l’attrait physique), et la femme ne sait pas se positionner face à l’homme non plus. Aujourd’hui elle essaye de l’imiter… quelle mascarade ! Tout est mélangé, masculin, féminin, alors que nous devons au contraire être face à face, donc séparés, pour mieux nous unir.
        Toutes ces compréhensions profondes et libératrices sont données grâce à la Torah (décodées par les Maîtres d’Israël, je le précise à chaque fois car c’est essentiel), car rien dans le monde laïque, religieux ou spirituel ne donne les bonnes clés de compréhensions. Et pourtant, que d’idéologies, de théories, d’ouvrages, de conférences et d’enseignements sur le sujet de la relation homme-femme !

  • Fabyenn

    shalom, je constate exactement dans ma profession, dans ma mission de soin, ce dont vous parlez ; redonner aux goyim la vie, soigner leurs âmes et leurs corps, leur redonner ainsi une connexion dont ils sont témoins et conscients, une connexion avec la vérité et la justesse, et l’énergie de devenir de meilleurs acteurs de l’existence. Je comprends clairement ma mission en galout, et je comprends complètement pourquoi la justesse et l’action des goyim sont primordiales. Toda raba pour votre travail et votre persévérance.

  • Mobylette

    CV :
    Marié, 3 enfants,
    Je sonne du shofar dehors pour proclamer le royaume du Maitre de tout.
    Je me balade dehors avec des pancartes proclamant Hachem,
    Quand On bosse ensemble ?
    La balle maintenant est dans ton camp Rav !