3 Juillet 2012 – Siha du Rabbi- Vouloir c´est pouvoir

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Il s´agit d´une Siha du Rabbi qui part de la parachat Bil´am, mais va beaucoup plus loin. Balak envoie des messagers pour demander à Bil´am de maudire Israël. Dans un 1er temps, Bil´am semble se soumettre à Hachem et il répond : \ »je ne peux faire que ce qu´Hachem me permettra de faire\ ». Hachem lui dit : \ »ne va pas avec eux\ ». Mais Balak envoie d´autres personnes, Bil´am demande à nouveau à Hachem qui répond \ »lève-toi et va avec eux.\ » Il va pour maudire Israël ; un ange lui barre le chemin, mais il y va quand même et n´est plus arrêté ; néanmoins, chaque fois, sa malédiction se change en bénédiction. Il change d´endroit pour, par tous les moyens, aller contre la volonté d´Hachem qui semble Se soumettre à lui et ne l´arrête pas.

Bien que ce ne soit pas Sa volonté que Bil´am y aille, nous voyons que, pour l´unique fois dans toute la Torah, Hachem change d´avis et lui dit \ »lève-toi et va avec eux.\ » Hachem se laisserait-Il diriger par les méchants ?

De cela, nous apprenons 2 principes fondamentaux : d´abord, \ »dans le chemin qu´un homme veut prendre, on l´y emmène.\ » Nos Maîtres disent aussi \ »ein omed lifne haratson, rien ne tient devant la volonté\ ». C´est la façon dont nos Maîtres définissent la qualité d´un roi : quand une montagne s´élève devant lui, il la défonce, car il comprend que l´obstacle n´a été mis devant lui que pour tester sa volonté et pour être pulvérisé. Nous sommes sur terre pour rencontrer des obstacles et les défoncer ; c´est la preuve que nous sommes dans une vie authentique. Mais, ici, il s´agit d´un concept nouveau, et d´un enseignement différent.

Il y a un 2nd enseignement que nos Maîtres tirent de Bil´am, c´est la ´houtspa, le culot : la ´houtspa marche, même avec Hachem, puisqu´il finit par dire : \ »va avec eux\ ». En réalité, nous fonctionnons tous ainsi : Hachem nous donne beaucoup de signes pour nous montrer que nous faisons fausse route, mais nous continuons à avancer. Nous pouvons reconnaître que ce n´est pas obstacle destiné à être pulvérisé, mais un signe que nous nous trompons car nous réagissons avec colère, comme Bil´am qui frappe son ânesse, de colère d´être arrêté par l´ange. Au contraire, l´obstacle fait naître en nous les forces morales et spirituelles, le courage, sans faire de mal à personne.

Apparemment, on touche ici le principe fondamental du libre arbitre. Si on dit \ »on l´y emmène\ », c´est qu´une force s´exerce sur lui pour l´emmener où il voulait aller. En réalité, son libre arbitre existe, mais il est limité au niveau du vouloir ou non. Mais le 2nd enseignement donne plus de poids au libre arbitre, car on arrive même à influencer Hachem, et il n´y a donc plus de limites.

Le Rabbi ajoute : \ »on comprend que ces 2 enseignements ne peuvent être appliqués en même temps ; ils parlent de 2 cas très différents\ » car, dans le 1er, la volonté suffit pour qu´on nous \ »y emmène\ », alors que dans le 2nd, il faut qu´il y ait le culot. Or, la différence entre la volonté et le culot est essentielle car celui qui a la ´houtspa ne se préoccupe pas des autres ; il veut, à n´importe quel prix et de n´importe quelle manière, et il écrase les autres. Certes, on voit (dans l´exemple d´Avraham qui, pour obéir à Hachem, dut quitter sa famille, et même abandonner son père), que la volonté nous fait faire de grand sacrifices, et même sacrifier les autres, mais ce n´est pas par mépris des autres, comme la ´houtspa, c´est seulement après une réflexion, et d´une manière morale. Nos Maîtres disent, d´ailleurs, que c´est cet abandon par Avraham qui fut, pour Téra´h, le choc salutaire qui le fit faire téshuva de son idolâtrie.

Le Talmud dit que, dans la dernière génération, la ´hutspa sera partout ; les hommes deviendront égoïstes et vivront comme s´ils étaient tout seuls. Nos Maîtres disent qu´un homme qui a la ´houtspa, c´est comme un roi sans couronne. Le roi défonce les montagnes, mais celui qui a le culot avance en écrasant les autres.

C´est ce qu´a fait Bil´am. Alors que, dans un 1er temps, il agissait par pur intérêt, pour s´enrichir, dès qu´il a vu Moïse et le camp d´Israël, il en a éprouvé de la jalousie, et il a ensuite agi par haine gratuite, pour détruire Israël.

C´est ainsi qu´Hachem lui a montré ce qui était réellement en lui : il croyait sincèrement ne faire que ce qu´Hachem lui permettrait, mais il y a en nous tous beaucoup de couches dont nous n´avons pas conscience, et que Hachem a révélées, en Bil´am.

(2341)

About The Author
-