Les 70 Facettes de la Compréhension Humaine ! – Maamar \ »En ce Jour…\ »- 11 Décembre 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Ce Maamar commencé en début d’année 5772 ne cesse de nous ouvrir des horizons. A ceux qui prendraient le train en marche, nous recommandons de revenir dès le début.
Aujourd’hui, nous vous invitons à la plus grande concentration car il faut le dire, ce cours est quelque peu technique et demande une fois de plus, une recherche très haute.
Mais tous ceux qui sauront apprécier en tireront des enseignements majeurs !
Au nom de rabbi Yokhanan : La consommation de l’olive (source de destruction et d’amertume) est capable de faire oublier une étude de Torah de 70 ans alors que l’huile d’olive fait retrouver la mémoire !
Le rabbi décode immédiatement la très étonnante phrase du grand maitre !
Attention, le décodage est technique et élevé mais ceux qui auront suivi les cours depuis le début et seront attentifs, capteront l’enseignement !
Saches que pour pouvoir attirer cette Hokhma Stima (3 forces sont comparées à des liquides : la logique est comparée au Vin, c’est ce que l’on appelle la Bina(fruit de notre propre effort intellectuel), la Hokhma (sagesse qui vient d’une mise en condition de recevoir, c’est un mérite) qui est divisée en 2 : Eau, c’est ce qui m’est donné de comprendre et Huile, c’est la Hokhma cachée(malgré sa réception, je ne suis pas capable d’en comprendre la source) qui est la racine de la Hokma dévoilée),
il faut passer par le niveau Keter (couronne, nous remarquons que la matrice, l’olive est bien plus élevée que son enfant (huile d’olive, niveau très haut) !
La Hokhma provient du Ayin qui fait allusion au Keter !’HaHokma MéAyin Timatsé’(Métsia fait allusion à une découverte par hasard)) !
Il est écrit par ailleurs que celui qui a trouvé l’épouse est heureux et le langage écrit ici fait de nouveau allusion à la Métsioute, comme quelque chose qui a été envoyé comme ca !
Tout dans ce monde va de l’obscurité à la lumière, ainsi l’olive fait figure d’obscurité par rapport à l’huile ! Pour arriver à la Hokma cachée, il faut passer par le Keter Elyione, lumière extrêmement élevée mais cette lumière est obscure par rapport à la Source de toutes les sources !
Le Youde est la lettre fondamentale et toutes les lettres en découlent ! Les maitres d’Israël diront même qu’il n’y a qu’une seule lettre et 21 déformations du Youde !
Révélation du baal Hatourim (encore lui et comme d’habitude, du concentré de sagesse) : Les 3 premières lettres d’Avraham, Itshak et Yaacov forment la valeur numérique 21 car ils sont toutes les manières d’exprimer le Youde (le Divin, les 10 attributs Divin) dans le monde ! Les pères fondateurs sont autant de réagencement du Divin dans le monde et le peuple d’Israël représente toutes les facettes du Divin dans le monde ! Merci Immense Baal Hatourim !!!
Mais ou se trouve le Keter ?
Le Youde se décompose en 2, il y a son corps et sa pointe (3 mouvements dans l’écriture d’une lettre, le scribe pose la plume sur le parchemin et fait apparaître la pointe, ensuite on commence à tracer le Youde, l’essence du Divin et on finit par son expansion dans le monde, Magnifique, aucun poète n’a fait mieux à ce jour !)
Les Maitres vont plus loin et affirment que le blanc est l’indifférenciation absolue et la racine de Lavan remontaient très haut dans le blanc suprême, dans le Keter, dans sa manifestation blanche !
Le Keter, comme la Hokhma a donc 2 niveaux (comme le soleil avec un centre et un rayonnement), la pointe et le blanc de la lettre !
L’endroit ou est concentré la plus grande Kédoucha est dans le Sefer Torah (plus élevé encore que les loukhot Habrit écrite par D. lui-même) et l’ensemble de son écriture contient toutes les forces dissimulées dans ce monde ! D’où l’importance qu’aucune lettre ne se touche car s’il manque un espace blanc, il manquerait la dimension Kéter plus haute encore que la dimension lettre !
Le langage commence à partir du Youde et le Keter est au dessus de la compréhension (Totalement au dessus de la compréhension, c’est le blanc de la lettre et le fondement de tout est l’acception d’inscrire notre intelligence à l’intérieure d’une chose qui nous dépasse mais il y a aussi dans le Keter un point (comme une olive) de ralliement qui permet à l’homme de sentir une connexion avec une chose qui le dépasse) ! Que des merveilles aujourd’hui !
Le Keter est cette prise de conscience que l’intelligence ne commence que quand l’homme accepte qu’il y a quelque chose qui le dépasse ! Ensuite, commence la compréhension !
Recevoir, savoir entendre, Chéma Israël est la prière la plus forte !
Et le Ari Hakadoch explique que la force la plus haute de toutes les forces libératrices est le monde de l’oreille car il permet de sortir du monde de la Bina (je pense) pour arriver au monde de la réception !
Talmoud chel Chivim Chana, un Talmoud qui est niveau du concept de 70 (les 70 facettes de la Torah, valeur numérique de la Bina (JE PENSE), 70 nations, 70 Nefech) !
Ces fameuses 70 facettes de la Torah auquel fait allusion rabbi Yokhanan découlent de la Bina et nos maitres affirment qu’il y a 70 facettes de la compréhension humaine !
7 Attributs fondamentaux représentent les 7 qualités fondamentales qui existent sur terre!
Nos maitres nous expliquent que chacune de ces qualités fondamentales se subdivisent en 10 possibilités dans cette même dimension !
On commence un peu à ressentir toutes les perles qu’avaient cachées Raabi Yokhanan dans sa citation à l’allure si banale et étonnante !

(1849)

About The Author
-

6 commentaires