Comprendre Enfin qu´on ne Comprend Rien!!! – Maamar \ »En ce Jour…\ »- 12 Décembre 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Une fois de plus, la preuve est faite que le Talmud cache des secrets inimaginables, d’où la nécessité absolue de ne pas s’arrêter à l’aspect dévoilé de cette magnifique, enrichissante et indispensable étude mais d’aller au delà afin que le texte nous révèle tous ses secrets ! Cet éclairage unique nous permettra d’atteindre un très haut niveau, à savoir celui ou on comprend qu’on ne comprend rien, absolument rien !
Quoi, arriver à cette conclusion est un haut niveau ???? Mais c’est fou !
Bien sur, sinon ca serait limiter D. et sa connaissance à notre compréhension !
C’est vrai mais de la à étudier avec profondeur et ardeur pour savoir qu’on ne sait rien !?
Trêve de discussion, viens, je t’invite à écouter la splendeur des splendeurs et tu y verras plus clair ! Alors, je vais comprendre, d’un autre coté, tu me dis que je vais rien comprendre…j’avoue ne plus rien comprendre ! Enfin, tu commences à comprendre !
Allez, on arrête, détends toi un peu, viens je t’invite à prendre un café et à écouter la solution de l’énigme…juste une petite chose, j’espère que tu as écouté les précédentes explications du Maamar pour bien capter l’essence de ce cours essentiel (et le mot est faible) !
Allez, Chut….et bienvenue dans le monde merveilleux …non pardon Dynovisz,…rav Dynovisz !
Dans le parchemin, le blanc qui entoure les lettres fait allusion au Keter qui fait allusion au fondement même de la compréhension !
La matrice de l’intelligence humaine est au delà de l’intelligence !
Après le Blanc, le scribe commence à écrire mais auparavant, il pose un point qui est l’extrémité inférieure du Keter (olive, point de connexion entre la compréhension et l’incompréhension, Kots du Youde, pointe du Youde) !
Ensuite, il y a le premier trait (identique à chaque lettre) qui représente le Youde (représente la Hokhma Stima (cachée, niveau de l’huile, 10 attributs Divins, représentent l’ensemble des forces Divines) !
Le scribe continue pour finir sa lettre et cette forme (21 formes possibles) est la Hokhma Glouyia (dévoilée) qui correspond à l’eau ! Et le Mot est le Vin ! C’est vraiment trop beau !
Ce n’est pas un hasard s’il faut 2 lettres minimum pour former un mot !
Une lettre doit s’unir à au moins une autre lettre pour former un mot et véhiculer un sens et nous sommes alors au niveau de la Bina, du vin !
Mot, Vin = Niveau du sens = 70 manières de comprendre = je commence à comprendre quand les lettres s’assemblent mais attention, le sens varie d´un homme à un autre !
Vin, mot, Eau, lettres, huile, Trait, pointe, Keter !
Rachbi rassemble ses élèves et leur dit que le but ultime de la connaissance est de savoir qu’on ne sait rien et seul le sage sait qu’il ne sait rien !
Cette merveille de Rabbi Chimone Bar Yokhai formera la trame du cours mais n’oublions pas que nous sommes à l’intérieur d’un maamar du rabbi et que notre intention du moment est d’éclairer une très mystérieuse phrase de rabbi Yokhannan :
« La consommation de l’olive est capable de faire oublier une étude de Torah de 70 ans alors que l’huile d’olive fait retrouver la mémoire de l’étude de Torah de 70 ans! »
Attachez vos ceintures !!!!!!!!!!!
L’existence est la reproduction parfaite de ce système : On révèle à l’homme nombres de choses, la Torah prend en charge l’ensemble de la compréhension humaine (niveau du mot) mais la vie est telle que très souvent, des événements venus d’ailleurs viennent perturber notre compréhension (Keter, niveau très haut) !
La matrice de toute la sagesse d’Israël après Moshé (Moshé dimension masculine et Rabbi Akiva dimension féminine suivant le Ari Hakadoch) est rabbi Akiva ! Il était aussi le père des pauvres et un dirigeant hors pair qui affrontera la puissance romaine !
A 120 ans, il sera supplicié à mort et prononcera alors Chéma Israël….les anges seront même choqués et diront : C’est ca la Torah, c’est ca la récompense de la Torah et D. leur répondra : Stop, c’est ainsi que la pensée est montée à moi ! Nous sommes évidemment dans le code et…QUEL CODE ! Que du bonheur !
Tout le contraire se réalise sous nos yeux mais D. répond : vous ne pouvez comprendre car Rabbi Akiva est monté au point du…Keter Elyione !
A quoi s’est attelé Rabbi Akiva durant sa vie ? Rabbi Akiva interprétait toutes les couronnes qui étaient sur les lettres, il remontait jusqu’au Keter des lettres, à un niveau incompréhensible aux anges(d’où leur réaction) ! !
Les élèves de Rabbi Akiva réagiront et lui diront : Ad Kahn !!!! (jusque la, juste pour la traduction mais ces 2 mots cachent des océans de merveilles mais le rav ne s´attardera pas dessus aujourd’hui) Mais rabbi Akiva partira avec un sourire en prononçant le mot EHAD !
Vu de l’extérieur, celui qui n’est pas à ce niveau ne voit que contradiction car le monde fonctionne ainsi ! Renversant !
Il n’y à qu’à voir le destin du peuple juif, le peuple choisi par D. ! Il n’y a pas de mots pour l’expliquer ! Dysfonctionnement, intrusion du…Keter !
D. nous a choisi et On a choisi la Torah, nous avons traversé l’histoire et les empires font partie des musées de l’histoire !
D’un autre coté, pourquoi les pogroms ou Auschwitz ? Ombres et lumières !
Ainsi va la vie d’un juif, dès qu’il croit comprendre, il ne comprend plus rien…!
Dans la préface du Etz Hayim, le rav Hayim Vital ´pleure´ et dit : Jusqu’à quand allez vous refuser d’enseigner les secrets de la Torah ?????????…Ne savez vous pas que tous les malheurs et origines spirituels qui tombent sur notre peuple proviennent de ce refus et de cette lutte que vous menez contre ceux qui enseignent et dévoilent la Torah cachée !?!?
Les secrets de la Torah nous font prendre conscience constamment qu’il y a quelque chose qui nous dépasse !
Le Talmud fait briller l’intelligence humaine mais à force de réfléchir et flatter mon intelligence, je pourrais penser que je comprends tout !
Les secrets de la Torah nous font comprendre qu’on ne comprend rien, ce qui entraine chez nous une humilité profonde !
L’idéal est d’étudier les secrets et la partie visible de la Torah et ainsi, le Maitre du monde n’aurait pas besoin de nous rappeler qu’il est la !
Quand nous nous enfermons trop souvent dans une Torah logique, des événements viennent nous rappeler que nous ne comprenons rien !
Une Torah de 70 ans fait allusion à celui qui étudie avec sa propre logique, c’est le vin, chacun voyant la Torah avec sa propre facette !
Celui qui a l’humilité de dire qu’il comprend avec sa propre compréhension et qui a la grandeur de reconnaître qu’il ne comprend rien est en phase avec l’enseignement !
Sinon, Rabbi Yokhannan lui envoie l’olive !
Rabbi Hayim Vital, un des grands élèves de rav Moshé Cordovéro, un géant parmi les géants rencontre le Ari Hakadoch qui débarque à Tsfat !
Auparavant, il était à Alexandrie mais D. lui demande d’aller rencontrer celui qui allait retransmettre toute sa Torah !
Il se rencontre par ‘hasard’ dans un magasin d’étoffes (un veut acheter et l’autre vendre, incroyable de si grands maitres qui sont arrivés à de tels niveaux arrivent à travailler au milieu de leurs études, c’est incroyable !!!) , le Ari Hakadoch lit les pensées de Rabbi Hayim Vital et voit la question qui le perturbe depuis un moment à propos d’un passage du Zohar !
Le Ari Hakadoch lui dit : arrêtes d’être perturbé, la réponse est à cette page du Zohar, rabbi Hayim est étonné, il connaît le Zohar par cœur, il est stupéfait, ils amènent un livre, relisent ensemble le passage suivant la lecture du Ari et Rabbi Hayim Vital comprend (à son niveau) qu’il ne savait pas lire le Zohar comme il fallait le lire, Rabbi Hayim s’évanouit et ils deviendront les compagnons que nous connaissons !
Rabbi Hayim, aussi grand était il, va avouer qu’il ne savait rien ! C’est une lecture de l’olive même si rabbi Hayim n’en avait nul besoin !
Il y a d’autres sortes d’olives, plus fréquentes qui sont les événements d’un autre monde que D. nous envoie et qui nous dépasse ! Que D. fasse que nous n’en ayons pas besoin !
Heureusement qu’il y a des olives qui restent au travers de la gorge car elles nous sauvent !
Et celui qui consomme de l’huile, on lui ramène la Torah de 70 ans !
Celui qui est au niveau du vin, de la Torah de 70 ans, celui qui est ivre de sa Torah, on lui envoie l’olive ! L’homme doit étudier, doit savoir, doit étudier toute la Torah mais il doit gagner sa grandeur par l’huile, la Hokhma Stima qui est le Youde.
L’huile est cette Hokhma qui me rappelle constamment qu’au dessus de moi se trouve une sagesse infinie qui me dépasse et alors, peut rentrer le vin !
L’homme doit être au niveau des 70 facettes mais à partir de quel mécanisme ?
Seul celui est constamment connecté à l’huile d’olive peut boire du vin !
Splendide et la Hassidout est celle huile qui rappelle constamment à l’homme qu’il est face à un infini qui le dépasse complètement !
Waou ?!?!?!?!?!?!

(1699)

About The Author
-