De l´Extrème gauche a l´Extrème droite ou du Pareil au Meme -Maamar du Rabbi- Roch ha Chana 1 Sept 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio La délivrance finale n’est qu’une étape vers d’autres dimensions infinies.
Notre monde sous sa forme actuelle touche à sa fin, nous approchons de plus en plus du but tant attendu, le Machiah va se dévoiler, il va libérer le monde et le réconcilier avec D. !
Mais la fin n’est qu’un début vers de nouvelles étapes de l’humanité.
Passionnant, impossible de s’ennuyer pour un croyant !
Tiens, à propos de passion, continuons l’épopée entamée hier grâce au rabbi, au grand rabbi de loubavitch avec ses célèbres ‘maamar’. Nous restons dans la passion avec le rav Dynovisz qui nous offre une version bien à lui des écrits du rabbi, une version dynamique, originale, intéressante et profonde livrée avec force et amour.
Prêt pour de nouvelles aventures ? Allez…
Au moment du don de la Torah, le peuple juif se trouvait dans un état de rapprochement avec D., il y avait une proximité entre D. et son peuple. Un simple bruit a d’ailleurs suffit à le ‘réveiller’.
Le peuple juif avant le don de la Torah, était comme quelqu’un qui dort…spirituellement. Qui dit sommeil, dit réveil facile alors que celui qui est dans le coma, est extrêmement difficile à ramener. Et c’est dans cet état que se trouvent les générations de la délivrance. Nous avons donc besoin d’un Grand Choffar et même le dévoilement du Don de la Torah ne suffit pas. Et alors ? Qu’est ce que ca change un grand Choffar ou un simple Choffar ?
Est on en train de nous dire que la Torah livrée au Sinaï a convenu à cette génération et à sa suite mais ne serait pas adaptée au monde actuel et à ses milliers de juifs qui s’ignorent ou pire, ont choisi de s’ignorer ? Plutôt osé, vous ne trouvez pas ?!?!
Sur le terrain de l’histoire, le retour d’Israël sur sa terre se fera suivant le processus suivant : retour du corps puis retour de l’âme.
Pour mériter le dévoilement du don de la Torah, il a fallu se réveiller et un Choffar simple (corne gauche) a suffit alors que lors de la délivrance, il faudra un dévoilement du Divin encore plus grand, le Grand Choffar qui est la corne de droite.
Dans le langage codé des maitres d’Israël, la droite incarne le bonheur, la santé, la réussite, la paix, la bonté, l’entente, l’unité, bref tout ce qui marche.
Le coté gauche représente l’échec, la tristesse, les difficultés, la mésentente, bref tout ce qui semble négatif à priori. La droite est le jour et la gauche est la nuit. L’unité est la combinaison de la nuit et du jour. Ne peut arriver à la perfection que celui qui a traversé les 2 situations et s’en est sorti.
Trop de réussite est dangereux pour l’homme mais la souffrance affaiblit voire révolte l’homme. La droite entraine l’assimilation. La gauche entraine la révolte.
Le verset parle de ceux qui sont perdus dans l’exil d’Achour et ceux qui sont repoussés dans l’exil de Mitsraim. Mais si la corne de gauche incarne le don de la Torah et la corne de droite la délivrance finale, comment expliquer ce verset ? Existe-t-il 2 formes de gauche ? La gauche a pour but de réveiller ceux qui sont dans la souffrance et la droite ceux qui se sont perdus dans la réussite. Mais nous voyons que la corne de droite a pour but de réveiller ceux qui sont trop enfoncé dans leur réussite mais aussi ceux qui sont oppressés. Il semble que la corne de gauche ne suffirait pas à réparer ceux qui se sont éloignés.
La Torah que nous avons reçu sur le mont Sinaï ne peut prendre en charge qu’une partie des souffrances de l’humanité. Nous y voila !
Il faut un nouveau dévoilement, il faut quelque chose de beaucoup plus fort et ce n’est qu’à cette condition que les plus éloignés reviendront.
‘Nédah’, nous l´avons traduit par repoussés mais la Torah d’Israël donne un tout autre sens.
Un autre verset nous en donne le sens et c’est le suivant : il y a 2 type d’idolâtrie, une commune à tous, c’est la croyance en les astres mais la seconde qui est propre à Israël, c’est celle de vouloir ressembler aux nations. Celui qui se révolte contre son identité juive s’appelle un ‘Nédah’…ca s’éclaire un peu plus.
‘Hanidahim Béérèts Mitsraim’, ceux qui se sont révoltés contre leur identité ! Quand un juif s’habitue à nier son identité, il peut aller très loin. Et nous savons la gravité de l’assimilation ! Un juif doit avoir conscience que ce qu’il fait quand il nie son identité entraine tout son peuple.
La Torah du Sinaï s’adresse essentiellement à ceux qui souffrent d’oppression (Béérets Mitsraim Mibète Avadim (ghetto, marginalisation, antisémitisme, …). Quand aux types d’événements d’une autre dimension, j’allais dire d’un autre monde comme la Shoah par exemple, …la Torah de Moshé ne suffit pas pour le ‘Nédah’ (celui qui met fin à son identité juive). Comment réveiller un homme qui a vu son peuple, sa famille, ses enfants, ses parents se faire égorger, massacrer, lyncher, humilier ? Ingérable avec la Torah de Moshé….SEUL le grand Choffar pourra ramener Christian Dupont de Brie comte robert, anciennement Yéhouda Cohen ?
Et continuer à enseigner une Torah de l’exil et uniquement cela est aujourd’hui de l’inconscience car c’est ignorer la situation actuelle! Le peuple juif a besoin de plus, d’une Torah qui se dévoile enfin, une Torah du Machiah ! Le Talmud, oui, nécessaire, obligatoire, passionnant mais il y a plus, il y a mieux, il y a plus exaltant, c’est le…Talmud vu coté secret de la Torah, le Talmud dévoilé !
Le Choffar de droite ramène ceux qui ont trop bien réussi mais aussi ceux qui ont rejetés leur identité juive. Un homme qui vit dans l’opulence et la jouissance est prisonnier de ses plaisirs et de son pouvoir. Il est enfermé dans sa prison dorée. Pour le faire sortir, il faut lui donner aussi du plaisir, tellement qu’il comprendra que ce à quoi il se croit attaché est tellement dérisoire.
Le dévoilement du Choffar gadol est le dévoilement de la grandeur qui se trouve dans la Torah. Le plaisir de découvrir la beauté et la profondeur de la Torah de D. est si grand que tout le reste apparaitra creux et vide. L’infini ne s’achète pas, ne se négocie pas. Le Machiah va dévoiler ces notions profondes dans tous les domaines de la vie. C’est le Choffar Gadol et la Torah de Moshé ne peut ramener tous ces éloignés !
Le monde d’aujourd’hui offre tant de plaisir qu’il faut la Torah du Machiah ! Face à la compréhension profonde de la Torah, rien ne peut tenir ! Goutez et vous verrez comme c’est bon !

(2431)

About The Author
-

  • ew

    Bonjour ,

    Est il juste de penser,que l\’une des causes des Nidahim est la Zera levatala ?
    Je me pose la question , car dans certains sidourim, dans la amida, dans la bénédiction de Teka Bashofar , est inclut une prière facultative ou l\’on demande a HM de récupérer les étincelles perdues par la Zera Levatala dont nous avons été responsable.

    Je vous remercie de votre réponse

    Amicalement

    Emmanuel

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a Emmanuel…..a un niveau tres haut, selon les secrets de la Kabala, ce que vous dites est juste et le probleme remonte deja a Adam ha Richon pendant les 130 ans ou il etait separe de Hava…..