14 Mars 2013 – Pessah- Voir ou savoir ?

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Quel est le ´hidoush, la nouveauté apportée par la Torah et par la sortie d´Egypte ? \ »Rosh\ » veut dire \ »tête\ » et \ »´hodesh\ » a la même racine que \ »´hadash\ », nouveau. Un \ »´hidoush\ » est quelque chose de jamais vu et d´étonnant. La mitsva de Rosh ´Hodesh, 1ère mitsva donnée à Israël, est une nouveauté jamais vue auparavant, dans l´histoire, et c´est pourquoi c´est elle qui a été choisie pour être la 1ère de toutes les mitsvot de la Torah ; elle sera donc le moa´h, le cerveau de toute la Torah. \ »Rosh ´hodesh\ » signifie la tête du ´hidoush : la Torah est un ´hidoush, et la tête en est cette mitsva : toute la nouveauté apportée par la Torah dans le monde est contenue dans cette mitsva de sanctifier le 1er jour d´un mois. Pourquoi ?

On voit (parachat Bo) qu´il y a un processus très précis qui commence à Rosh ´Hodesh : c´est le 1er jour du mois de Nissan qui, dit Hachem à Moshé sera \ »le 1er mois de l´année… le 10 vous prendrez un agneau, le 14 vous le tuerez, le 15 au soir vous le mangerez et vous sortirez d´Egypte.\ » Nos Maîtres lient tous les événements de la sortie à la mitsva de Rosh Hodesh et, disent-ils, la sortie d´Egypte ne fut possible que parce qu´ils avaient accompli cette mitsva. Elle était la matrice de tout le reste, et nous avons ensuite reçu tout le reste, qui y est lié.

On comprend, ainsi, pourquoi il est dit, dans la Hagada, que l´on aurait pu croire que l´on fairait le seder à Rosh Hodesh, car la Torah s´intéresse toujours à la cause, plutôt qu´aux effets ; ensuite, un verset dit qu´on le fait seulement le 14, date de l´événement lui-même.

Mais quel est le ´hidoush de Rosh ´Hodesh, et en quoi cette mitsva contient-elle tout le ´hidoush de la Torah ? Jusqu´à il y a 2.000 ans, quand 2 témoins dans le pays voyaient, ensemble, le renouveau du croissant de lune, ils avaient le devoir de monter à Jérusalem pour le déclarer devant les Maîtres d´Israël, même s´ils devaient pour cela voyager un Shabbat.

Nos Maîtres savaient toujours exactement quand le nouveau croissant devait apparaître à tel endroit, grâce au Sod Ha´ibour, le secret du temps, donné à Moshé, puis transmis de génération en génération. Puis, il y a 2.200 ans, Rabbi Hillel, craignant que ce secret ne se perde et que nous ne puissions plus calculer le temps, établit un calendrier pour toutes les générations. Mais, si nos Maîtres connaissaient déjà le moment de la nouvelle lune, pourquoi fallait-il les témoins, et qu´ils enfreignent shabbat ? C´est le ´Hidoush extraordinaire de la Torah : la vérité n´est pas le savoir, mais elle se fonde sur le vécu.

Les Maîtres connaissaient le début du mois par le savoir ; les témoins, au contraire, n´avaient aucune connaissance, mais ils avaient vu la lune. Il nous est dit, ici, que le calendrier juif, et donc les fêtes et toute la vie juive, dépendent, non de ceux qui savent, mais de ceux qui voient sans avoir le savoir. Partout, le pouvoir appartient à ceux qui ont le savoir ; c´est le culte de la pensée. Mais la Torah est révolutionnaire ! Elle place le vécu au-dessus de toutes les valeurs. Le Judaïsme authentique est au niveau de l´expérience, du vécu et des actes, \ »naassé vénishma\ » : non pas savoir que D. existe, mais vivre avec Lui, et vivre sa foi. \ »Et tu feras descendre dans ton cœur…\ » Nous avons fait le choix de la vie, et c´est pourquoi nous sommes toujours vivants, alors que tous ceux qui ont fait le choix du savoir ont disparu. C´est ainsi qu´il vaut mieux, parfois, lire un psaume en hébreu, même si on ne comprend pas, plutôt que de lire en comprenant, en français, car en hébreu on se connecte véritablement au psaume lui-même.

(2818)

Category: Fêtes juives
About The Author
-

  • han

    merci rav pour ce cours qui montre que la prétention humaine de pouvoir prendre en compte tous les facteurs qui font qu\’un homme arrive à en tuer un autre ,fait plutôt progresser la decadence qu\’une veritable justice . Ce qui me rappelle un cours de manitou zal qui dit que une des raisons profonde de l\’antisemitisme c\’est que nous n\’arrivons pas à etre ce que nous devons etre .
    Dit d\’une autre maniere si l\’experience dans le laboratoire qu\’est Israel réussie ce sera la fin de l\’antisemitisme ! tout un programme!!

    et j\’y adhere avec une parfaite confiance ….ani maamin be emouna shema

    shabbat shalom

  • crocifisso

    l\’effet en dit plus sur la cause, que ce que la cause croyait vouloir avoir comme effet. X entre mon intention, ce que je crois faire et l\’effet, c\’est l\’effet qui est roi car il est le présent et l\’avenir. jusqu\’à ce qu\’on remette en cause la cause et puis l\’intention et puis se rendre compte qu\’il n\’existe que l\’effet et lui seul existe ici et maintenant et à jamais.

  • marcy

    Le vrai danger c\’est vraiment cette passivité des masses qui acceptent sans broncher tout ce qu\’on leur impose! En réalité un homme ne se sent concerné par un problème que lorsqu\’il le vit dans sa chair! Il est devenu anesthésié au fond, plus rien ne le choque parce qu\’on a dépassé l\’absurde: c\’est la raison qui fait que c\’est une erreur monumentale de juger un homme quand on n\’a pas vécu nous-mêmes dans notre chair sa situation.Et puis c\’est tellement plus facile de ne pas se sentir concerné, de ne pas se sentir responsable et de se laisser vivre sans se préoccuper des autres. Mais comment ne pas se révolter quand on jette une famille de 11 personnes à la rue parce qu\’elle n\’a pas de quoi payer son loyer? tout le monde devrait sans hésiter se mobiliser et aider! Mais il n\’y en a eu qu\’un qui a fait le geste sur 6 millions! La non-intervention est une complicité réelle et prouve le laxisme! En tout cas merci pour tout ce que vous nous apportez de grand dans ce monde médiocre!

  • MartineDespretz

    Rav, nous savions déjà que vous étiez un grand Rav mais à présent, nous l\’avons vu. Si vous désirez le témoignage-vécu d\’une péquenote lilloise qui était au Kotel le 28 septembre 2000 lorsqu\’a démarré la seconde Intifada et qui était parmi les victimes d\’un attentat suicide en janvier 2002 sur Yaffo road, faites-moi signe. Sans oublier les attaques verbales de mes confrères journalistes au sujet du conflit israélo-palestinie. Vous avez raison, pour être journaliste pro-israélienne en France, il faut être \ »barjo\ ». Shabbat Shalom.