17 Mars 2013 -Guilgouilm et la fete de Pessah- Lorsqu´un Breslev devient Habad !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Notre calendrier fonctionne à la fois sur le temps solaire (avec comme 1er jour de l’année Rosh HaShana, le 1er Tichré, vers le mois de septembre-octobre) et sur le temps lunaire (qui a 11 jours de différence avec le calendrier solaire, et c’est pourquoi on rajoute un mois de Adar, tous les 3 ans, pour compenser ce décalage). Le monde occidental chrétien fonctionne, lui, seulement sur le calendrier solaire, et le monde musulman sur le calendrier lunaire. Chacun nous a pris l’un de nos calendriers, mais nous avons l’équilibre. Pourquoi 2 calendriers ?

Le calendrier solaire fait allusion à la création qui, d’après les concepts bibliques, commence le 1er Tichré. Cela évoque une action de D. limitée à l’intérieur des lois de la nature. Mais le monde est aussi régi par des lois invisibles, surnaturelles, qui correspondent aussi à une logique et une sagesse. Nous voyons ces lois apparaître dans notre monde au moment du miracle, mais elles ne disparaissent ensuite : notre monde est en permanence dirigé, aussi, par des lois surnaturelles, mais elles agissent dans le secret de ce monde, et nous ne nous en rendons pas compte.

La hanhaga nissit, la marche miraculeuse du monde, a commencé à la sortie d’Egypte. C’est pourquoi la Torah ne parle pas de miracles avant. Ou, du moins, ils étaient seulement ponctuels, pour telle personne, dans telle situation. Mais, depuis la sortie d’Egypte, depuis que le peuple juif existe et que le Projet a commencé, le monde entier fonctionne de façon miraculeuse, cachée. Désormais, plus rien ne peut se passer dans le monde qui ne soit pas lié à la mission du peuple juif d’arriver à la Délivrance finale de l’humanité.

Mais c’est un principe que toute vérité de la Torah est vraie à la fois sur le plan général et individuel. Ces notions existent donc aussi dans l’homme, et c’est ce que l’on voit au sujet des structures profondes de l’âme : il y a, dans l’homme, ces deux dimensions, solaire et lunaire, qui sont très différentes : la nature naturelle de l’homme, et sa nature spirituelle. La 1ère est liée au soleil, et la 2nde à la lune. Ces 2 natures sont le nefesh habéémi et le nefesh haéloki.

Nous avons vu que chacun a un shoresh, une racine d’âme, qu’il ne peut changer ; il pourra seulement l’élever, l’affiner. Par exemple, si quelqu’un est né sous le signe de la Mal’hout de Noukva de Assia, il sera très matérialiste, pragmatique. Il pourra monter, et affiner sa nature. Mais il restera toujours en contact avec la matière. Par exemple, de maçon, il pourra devenir un grand chef d’entreprise qui construira des écoles, etc… Il fera donc monter sa Mal’hout, mais sans changer de nature.

Cependant, on peut parfois changer sa nature. Moshé est le modèle de l’homme qui s’est transformé tellement profondément qu’il est arrivé à changer sa nature. Mais il est resté Moshé, alors qu’Avram est devenu Avraham, une autre personne ; de même qu’un nouveau converti devient une personne qui n’a plus de rapport avec ce qu’il était avant.

Moshé avait dit qu’il ne savait pas parler, puis il est devenu le symbole même de la parole au point que, lorsqu’il parlait, c’est Hachem Lui-même qui parlait par sa bouche ! Dans le domaine même où il avait un manque, il est devenu le plus grand parleur de la terre, du plus haut niveau, du 5ème livre de la Torah, devarim (qui vient de ledaber, parler) !

C’est le grand ‘hidoush de Moshé. Il est lié au mois de Nissan, de la création d’Israël, et il dévoile que l’homme peut décider d’obtenir un shoresh qui n’était pas le sien au départ. Et tout son travail lui permet d’atteindre un niveau plus grand encore que ceux dont c’était le shoresh au départ. Quelqu’un peut devenir excellent dans un domaine où il est bon naturellement, cela s’appelle réussir sa vie solaire. Au contraire, s’il choisit le domaine où il n’est pas bon, et fait tellement d’efforts contre nature, sur-naturels, et acquiert cette nature, il devient le plus grand. La sortie d’Egypte est la délivrance des limites solaires, pour entrer dans l’infini lunaire. Hachem a créé Moshé avec de tels manques (au point qu’il était bègue et ne pouvait pas du tout s’exprimer), car Il voulait en faire l’exemple de celui qui dépasse toutes ses limites : D. a créé un peuple dont le travail sera d’obtenir des choses qui ne sont pas dans sa nature, afin de dévoiler qu’il existe un monde au-delà de la nature. L’homme vit avec ces 2 dimensions : naturelle solaire, dans le monde matériel, où il affine ses compétences ; mais, dans le domaine spirituel, il nous est demandé de nous investir, de monter et d’exceller là où nous ne sommes pas bons. C’est la dimension céleste en nous : travailler là où cela nous est difficile.

(3494)

About The Author
-

  • david4140

    Le Seul Le Vrai L\’Unique L\’Indémodablel\’Invincible le Glorieux le Triomphant l\’Indomptabe l\’Eternel l\’Infalsifiable le Généreux le Redoutable le Grand le Terrible le Juste le Fort le Redouté le Splendide..AVAYé la mer-VEYE..AVAYA le Mer-VEYEU l\’éVéYé le BIEN-VEYA-NT…

  • mencahem55

    Oui, mais Rav, Moshe n\’etait pas son vrai nom puisqu\’il a ete donne par Bitya.
    On sait que moche avait un autre nom donne à sa naissance par sa mere….

    Comment expliquer cela ?

    Et j\’ai une autre question : Ishmael est-il ne sous Avram ou Avraham ? Et idem pour Ishak

    Et encore une autre question :
    David aussi etait \ »Breslev\ » puisqu\’il allait prier seul dans les montagnes en faisant des louanges à D.ieu, mais il etait egalement un homme , עשוי ; comme Essav, d\’ou on dit qu\’il etait l\’un de ses gilgoulim….
    On voit donc que deux nature completement differentes peut co-exister ensemble, non ?

  • jeffrandall

    Un petit cadeau … Le premier jour est bien le 1er Nissan.
    Un élève du Rabbin Moshe Sebbag a rapporté lors d\’une étude talmudique du traité Rosh Hachana que même les nations savent que le début de l\’année est en Nissan. \ »Septembre, Octobre, Novembre, Décembre\ » veulent tout simplement dire \ »sept, huit, neuf, dixième mois\ » et ce, en français, italien ou latin!
    Ce qui situe le premier mois en Mars … Nissan!
    Rtk

  • hayot

    Shalom Rav et toute son équipe.Le départ de Moché fût aussi au mois d\’Adar aprés 120 ans.Aurait-il réintegré son état aquatique au niveau nichematique bien sûr ??? et donc s\’est définitivement voilé à tel point qu\’il n\’a pas de sépulture. Merci.

  • esthernehama

    Kavod Rav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav pour le cours.
    ça n\’enlève en rien le cours compris:je pensais que vous alliez relever la transformation du Chorèche que Moché Rabénou Ziheronam Livraha Al Av Achalom été rigueur et qu\’on s\’apperçoit beaucoup qu\’il demande toujours la Rahmanout pour le Klal.

  • yoni_zerbib

    Shalom, pour reprendre ce que vous disiez sur la Musique et la Guévoura, je rajouterai que pour q\’une mélodie aussi douce soit-elle doit suivre scrupuleusement un agencement de notes et donc faire preuve de force et de rigueur déjà au niveau technique…pour ensuite transporter nos émotions comme cela a été dit.