20 Mai 2012 -Jerusalem, je peux etre un si bon juif sans toi!-

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Aujourd’hui est un jour très spécial et important, pour 3 raisons apparemment sans lien les unes avec les autres. Mais de la coïncidence des 3 ressort un message extrêmement profond : c’est d’abord le 1er jour de la dernière semaine du Omer, et nous nous préparons à Shavouot, à la fête du don de la Torah, dans 8 jours : cette semaine est la semaine de la mal’hout, de la royauté. C’est aussi Yom Yerushalaïm, jour de la libération de la capitale de la royauté d’Israël. Enfin, c’est le jour de la Hiloula du prophète Shmuël, le prophète de la royauté.

Cela nous montre la façon extraordinaire dont Hachem nous dirige, par tous ces événements liés à la royauté ! D’autant plus que la Torah est appelée Keter Torah, la Royauté de la Torah, qui nous a été donnée pour que se réalise Son Projet final : « en ce jour-là, Hachem sera Roi sur toute la terre. »

Par un texte du Talmud, le Rav nous rapporte d’abord 2 histoires concernant Sa’hania, communauté juive d’Egypte, à l’époque du 2ème Temple, qui était habitée seulement par des justes. Elle était tellement exemplaire sur le plan spirituel et moral que, lorsqu’ils se rencontraient, les grands Maîtres d’Israël se racontaient des histoires de cette ville, pour se renforcer.

Mais se pose la question : si les habitants étaient de si grands justes, pourquoi cette ville a-t-elle été rasée à l’époque des Romains, d’autant plus qu’ils ne se révoltaient même pas contre les Romains ?

Rav Yossef explique que c’est : « parce qu’ils ne portaient pas le deuil sur la destruction de Jérusalem, parce qu’ils ne ressentaient pas le manque de la perte de Jérusalem, comme il est dit : réjouissez-vous avec Jérusalem, et soyez heureux avec elle, tous ceux qui aiment cette ville, réjouissez-vous de sa joie, tous ceux qui portent le deuil pour elle. »

Nous avons le devoir de nous réjouir de la joie de Jérusalem, et de porter le deuil de sa destruction. Et c’est, pour nous, une mise en garde contre l’attitude de ces justes, de 2 façons :

D’abord, leur ville était le microcosme de la perfection spirituelle et morale d’Israël. Ils avaient tout, en apparence, et ils ne ressentaient pas le manque de Jérusalem. Certes, nous aussi devrions ressentir ce deuil, car nous avons tous des maisons, alors que le Maître du monde n’a qu’un mur ! Mais cela ne leur fut pas pardonné, à cause de leur niveau spirituel, et parce qu’ils étaient le modèle de tout un peuple.

La 2ème raison est donnée par le Marsha : ils avaient fui Jérusalem, à cause de sa corruption et des abus de pouvoir. « Ils ne supportaient pas les habitants de Jérusalem », dit le Marsha, et c’est ce qui leur fut reproché car, pour Hachem, cette ville, quelle qu’elle soit, reste toujours Jérusalem, et nous ne devons jamais la critiquer, la mépriser, ni préférer nous installer ailleurs.

Le nom de cette communauté, Sa’hania, de la racine Sakana, danger, doit être un enseignement pour nous : partout où les Juifs sont installés dans le monde, même s’ils réussissent, et même si leur perfection sert de modèle au monde entier, cela ne peut jamais remplacer Jérusalem, et cela est pour nous un danger !

D’abord, parce que Jérusalem correspond à une dimension fondamentale dans l’histoire d’Israël et dans le judaïsme, et lorsqu’elle manque, tout manque !

De plus, il n’est pas seulement question d’élévation morale et spirituelle. Car, si tu es en exil, comment peux-tu montrer la grandeur d’Hachem ? Par ton exil, tu montres qu’Il n’est même pas capable de ramener Son peuple et de régner sur lui ! Comment pourrait-Il donc régner sur le monde entier ? C’est ce qui est dit « Jusqu’à quand tes ennemis diront : Où est ton Dieu ? », « Je vous ramènerai, pour que cesse ce que dit le monde…. »

Quel que soit le niveau que tu atteins, ailleurs qu’ici, tu t’élèves pour toi, et non pour Lui ; tu montres seulement ta grandeur, et non la grandeur d’Hachem. Sa’hania était une ville parfaite, mais en exil (en Egypte !) ; les habitants étaient grands, mais Hachem ne l’était pas, et ils furent détruits.

Nous devons servir Hachem, non pour réussir notre vie, mais pour Le dévoiler et dévoiler Sa royauté. Et c’est pourquoi la Torah nous a été donnée : afin de grandir pour le Maître du monde, et non pour nous-mêmes.

Aujourd’hui, nous fêtons Jérusalem réunifiée mais, en réalité, elle n’est pas vraiment réunifiée, puisque nous ne pouvons aller à Jérusalem Est, ni sur le Har HaBaït, le Mont du Temple. Finalement, la seule chose que nous ayons récupérée, c’est le Kotel, comme si Hachem voulait nous dire : vous avez tous vos soucis, concernant vos maisons, vos voitures…. mais regardez dans quel état est Ma Maison, et souvenez-vous que, Moi, Je n’ai qu’une ruine, un mur…

(1721)

Category: Fêtes juives
About The Author
-

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a hanaesther elbaz:Quel est le rapport entre mon cours et votre question? Le rabbi a passe toute sa vie a crier, pleurer, agir, pour le retour de tout Israel sur sa terre, il n\’a pas termine un enseignement sans demander le retour de tout Israel a Jerusalem…il n\’a pas hesite a ce qu\’on le prenne pour un fou de demander sans cesse la delivrance finale….il ironnisait sur les juifs americains qui etaient si fort installes dans le petit confort \ »cafe au lait et journal\ » selon son expression…qui dans notre generation a autant parle et agit pour le retour a Jerusalem que le rabbi…..ses enseignements sont volontairement ou non falsifies et on lui fait dire ce qu\’il n\’a jamais dit…..le grand probleme de notre generation est la confusion totale et maladive entre l\’ideologie laic du retour d\’israel sur sa terre A LAQUELLE PLUS PERSONNE NE CROIT VRAIMENT ET MOI LE PREMIER, et la reconstruction de notre nation sur sa terre qui n\’a plus rien a voir avec une ideologie depassee et qui n\’a plus rien a voir avec la realite concrete en Israel…..les seuls qui continuent a parler du sionisme sont precisemment ceux qui ne vivent pas ici…..mais en Israel les juifs sont la et vivent tout simplement parce qu\’ils sont la! Nous nous foutons comme de notre derniere chemise de ces conflits ideologiques stupides qui n\’ont plus rien a voir avec la realite d\’aujourd\’hui….je sais ce que je dis n\’est encore compris par presque personne mais l\’homme de verite parle rarement pour son temps…laissons le temps ratrapper la verite

  • cheket

    Qu\’Hachem vous bénisse et vous accorde une abondance de LUMIÈRE afin d\’éclairer notre peuple comme vous vous DÉVOUEZ à le faire, avec votre humour et surtout votre profonde lucidité. Que vous soyez comblés de FORCES émanant du Hessed de la SEPHIRA DE LA MALKHOUT, en ce jour de Yom Yerouchalaim, pour CONTINUER votre mission sacrée…