22 Avril 2013 – Ils ne se respectaient pas les uns les autres- Le secret des 24000 eleves

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Durant le compte du Omer, il y a deux moments importants : la hiloula de Rabbi Méir et celle de Rashbi, toutes deux la 5ème semaine du Omer, en relation avec Hod, 5ème attribut divin. Quel message nous est adressé, derrière ces concepts ? Nous savons que, dans le combat entre Yaakov et l´ange d´Esav, l´ange frappa Yaakov à la jambe. Rashbi révèle que Yaakov fut blessé à la jambe gauche. L´ange d´Esav parvint à le fragiliser à cet endroit qui est donc l´endroit faible chez nous. Que représente-t-il ?

La jambe gauche symbolise l´attribut de Hod et la jambe droite Netsa´h. Nos Maîtres expliquent que l´attribut de Hod est représenté par Aharon HaCohen, et Netsa´h par Moshé. L´ange visait les jambes, car il voulait empêcher l´avancée d´Israël : la sortie d´Egypte et la naissance du peuple juif, grâce à Moshé et Aharon, ainsi que le don de la Torah et l´entrée en Eretz.

Moshé et Aharon ont fait naître le peuple. En Egypte, pendant 60 ans, c´est Aharon qui veilla à cette gestation du peuple et qui lui permit d´arriver jusqu´à la délivrance par Moshé. Moshé sera le dirigeant, et donnera Torah ; Aharon sera cohen, préposé au culte. Nous sommes \ »mamle´het cohanim\ » : cohanim, certes, mais aussi mamle´het, un exemple en tant que nation et peuple. Israël réunit les deux contraires. Aharon : brille dans le cadre restreint de la spiritualité et c´est ce pilier qui a été fragilisé. Pourtant, il y a toujours eu des Juifs qui ont étudié la Torah, alors que nous n´avions plus de nation ; il semblerait donc que ce n´est pas ce pilier qui ait été abîmé. Mais Aharon était bien plus que le pilier spirituel.

La véritable raison pour laquelle Moshé ne voulait pas être choisi par D. est qu´il ne voulait pas prendre la place de son frère aîné. Moshé n´avait jamais été esclave et il semblait recueillir tout le travail de son frère. Mais Hachem révèle à Moshé : \ »quand ton frère te verra (que la mission du libérateur t´a été confiée), il se réjouira dans son cœur\ », c’est-à-dire il éprouvera une joie réelle et profonde, du cœur. C´est pourquoi c´est Aharon qui recevra la kéhouna hagdola, d´être cohen gadol, le seul qui mérita de rentrer, une fois par an, dans le Saint des saints, à Yom Kippour. Car il n´y a aucun homme qui soit proche d´Hachem comme Aharon. Sa grandeur est d´avoir accepté de ne pas être choisi. Il savait que chacun est sur terre pour remplir une mission, et cela n´a rien à voir avec la grandeur et les compétences. Chaque rôle doit être confié à celui dont c´est la place. C´est aussi le secret de l´élection d´Israël : nous ne sommes pas choisis parce que nous serions les meilleurs, mais simplement parce que c´est notre rôle ; chacun a le sien. Le 1er qui ait compris cela, et qui ait su le vivre, est Aharon. Il reconnaît qu´il a rempli son rôle et que, maintenant, Moshé doit jouer le sien. Dans le monde de la Délivrance, nous sommes tous différents, et nous acceptons les autres dans leur rôle, même s´il nous semblerait que nous sommes plus compétents. C´est parfois difficile à accepter, mais c´est Hachem qui distribue les rôles, et c´est pourquoi D. est avant tout Roi : Il décide, et nous ne discutons pas. En réalité, personne n´est ni meilleur, au-dessus, ou au-dessous, c´est seulement une question de places différentes.

Yaakov a été frappé à cet endroit, ce qui signifie que, dans l´histoire humaine, la qualité la plus abîmée, et même qui a disparu de ce monde, est celle de Hod. Hod, c´est hodaya, la vraie reconnaissance ; non pas \ »dire merci\ », mais \ »reconnaître\ », m´annuler pour reconnaître qu´il existe autre chose que moi. Mais \ »makdim réfoua la maka\ », D. a donné le remède, avant notre maladie, et ce remède est Aharon, prototype de la délivrance. David, lui aussi, était capable de s´annuler devant Shaül ; il ne revendiquait pas la 1ère place, et il est donné comme exemple du retour d´Aharon sur terre. Dans la Torah, il est appelé une fois \ »cohen\ », car il avait la qualité d´Aharon.

Pour revenir au Omer : jusqu´à Lag BaOmer, c´est une période de deuil, en souvenir de la disparition des 24.000 élèves de Rabbi Akiva. 24 est la valeur numérique de kad, ustensile pour puiser de l´eau. Or, l´un des mots faisant allusion à la Torah est l´eau \ »ein maim éla Torah\ » ; il faut un kad pour la puiser et l´amener dans ce monde. Les Maîtres d´Israël nous ont donné ce kad (la Torah orale), instrument pour arriver à la Torah de D. Hillel disait qu´il faut une préparation pour arriver à la Torah de D., car elle est trop haute pour nous, inaccessible. Il faut d´abord l´ustensile : en particulier, pour arriver à \ »tu aimeras ton prochain comme toi-même\ », il faut d´abord s´habituer au1er niveau, qui est de ne pas faire à l´autre ce qui nous fait mal à nous-mêmes.

Quel rapport avec les élèves de Rabbi Akiva ? La Torah de D. est unique, mais celle des Maîtres est multiple, car tous les hommes sont différents, et chacun peut venir avec son propre ustensile, s´il est conforme au Shoul´han Arou´h. C´est ainsi qu´il y eut les 12 tribus, et aussi toutes nos tendances et différences, à l´intérieur du cadre de la Torah. Mais les élèves de Rabbi Akiva ne se respectaient pas les uns les autres. Chacun était persuadé que son courant était l´unique représentant du Maître. Ils étaient 24.000, afin de nous montrer le problème du \ »kad\ ». Les nations, aussi, veulent souvent annuler Israël ; et un courant chez nous croit que nous avons été choisis car nous serions supérieurs. L´épidémie s´est arrêtée la 5ème semaine, semaine de Rabbi Méir et Rashbi, car ils ont été la réponse à ce mal : Rabbi Méir fut appelé ainsi, car sa seule présence illuminait tous ses élèves. Pourtant, la hala´ha n´est pas comme lui, mais comme Rabbi Yehouda : l´un éclaire le peuple juif, et l´autre le conduit. Il faut à la fois un conducteur et une lumière. De même Rabbi Shimon, qui était le plus grand mais totalement méconnu de son vivant. \ »Cela doit te suffire que ton créateur et moi connaissions ta grandeur\ », lui dit Rabbi Akiva.

Toutes les convoitises et jalousies viennent de ce que nous n´avons pas encore trouvé notre mission, pour laquelle nous sommes sur terre, et nous regardons toujours aux autres. C´est le secret de la Délivrance d´Israël : accepter que nous n´avons pas été choisis à cause d´une supériorité, mais parce que nous avons un rôle à jouer. Quand nous l´accepterons, les nations accepteront aussi notre rôle. C´est le message de la Délivrance, et c´est pourquoi Rashbi est la lumière de la Délivrance, parce qu´il a accepté que personne de son vivant ne connaisse sa grandeur !!

(2113)

Category: Fêtes juives
About The Author
-

  • MartineDespretz

    Ma grand-mère paternelle qui était érudite en bijoux disait que le brillant avait encore plus de valeur que le diamant parce qu\’il était un diamant taillé avec finesse. Ce petit cours (de par sa durée) est un brillant.
    Si vous le permettez Rav, pour puiser de l\’eau on peut également utiliser ses mains. J\’ai du écrire un article récemment sur la musique qu\’on peut faire uniquement avec le corps humain (mains, bouche etc). Le corps humain étant la plus belle création d\’Hachem, utiliser ses mains pour boire l\’eau de la Tora (Yad à la place de Qad), n\’est-ce pas la meilleure façon de faire ? Vous expliquerez mieux que moi la Guematria. HaQarah à vous …