23 Juillet 2012 – Les forts faibles et les faibles forts, quel balagan !!

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Dans le Talmud, nos Maîtres affirment que toute génération qui ne mérite pas de voir le Temple reconstruit, c\’est comme si elle l\’avait détruit elle-même. C\’est pourquoi, le 9 Av, nous ne jeûnons pas parce que le Temple a été détruit il y a 2000 ans, mais parce que, s\’il n\’est pas encore reconstruit, c\’est comme s\’il avait été détruit cette année dernière. On ne jeûne pas pour commémorer le passé, mais parce que l\’on se sent responsables, et même coupables, car le Temple n\’a pas été reconstruit cette année.

Pour trouver dans la Torah la raison à notre exil, Rashbi, dans le Zohar, remonte au combat de Yaakov avec l\’ange, puis à sa rencontre avec Esav. Le combat avec l\’ange d\’Esav est l\’affrontement spirituel, avant la rencontre sur le terrain avec Esav lui-même. Yaakov sort victorieux, mais blessé à la hanche, ce qui est révélateur du problème qui s\’est passé. \ »Il a vu qu\’il ne pouvait rien contre lui, et il le frappa à la hanche\ ». Rashbi affirme que notre problème en galout, c\’est le fait que l\’on soit blessé à la jambe et cela durera 2000 ans.

Les jambes qui ont été frappées représentent ceux qui soutiennent la Torah. Car le véritable monde de la Torah (ceux qui se consacrent entièrement à son étude) a besoin de soutien, représenté par les jambes de Yaakov. Ra shbi fait remonter la véritable raison de l\’exil d\’Edom à l\’écroulement des piliers de la Torah. Il explique ainsi ce que deviendra le monde de la Torah durant l\’exil d\’Edom : la relation entre ceux qui étudient la Torah, et ceux qui les soutiennent, sera pervertie ; ceux qui soutiennent auront le sentiment qu\’ils dominent et qu\’ils ont le pouvoir, alors qu\’ils sont seulement les jambes ; et ceux qui étudient auront le sentiment qu\’ils sont dépendants et redevables, alors qu\’ils sont la tête et l\’essentiel. Le pouvoir ne sera plus dans la main de ceux qui étudient, qui ont la force spirituelle, LA VERITABLE PUISSANCE, invisible, mais il appartiendra à ceux qui ont l\’argent, la force matérielle, visible, concrète, alors qu\’ils sont seulement LE MOYEN, et sont donc accessoires.

Notre peuple est composé de deux forces qui, dans l\’intention d\’Hachem, sont liées l\’une à l\’autre, et ont besoin l\’une de l\’autre. Mais, au départ, la relation était symétrique, et la force visible était, elle aussi, dépendante de la force invisible, car elle ne peut exister que si elle reçoit sa bénédiction de la force spirituelle : \ »toutes les familles de la terre seront bénies en toi\ ». Car, en réalité, le vrai pouvoir vient de ceux qui ont les forces invisibles, sans lesquelles rien ne pourrait exister !

Dans le Projet d\’Hachem, Yaakov et Esav devaient se compléter et travailler ensemble. Dans la Kaballah, Yaakov est préposé au or, qui est le contenu, et Esav apporte le kéli, le contenant. Mais c\’est la folie d\’Esav de dire à Yaakov : je n\’ai pas besoin de toi. Rashbi nous montre que nous sommes en exil depuis 2000 ans, car notre combat est de comprendre, et faire comprendre au monde, qu\’il y a les forces visibles et les forces invisibles, et l\’humanité devra reconnaître qu\’il est impossible de concevoir une humanité sans Israël ; mais Israël ne se suffit pas à lui-même, car les nations sont le réceptacle ; et l\’union des 2 est la Délivrance finale.

Esav ne veut pas reconnaître qu’il a besoin de Yaakov, et celui-ci a tendance à perdre confiance en lui et à se sentir diminué face à Esav, l’appelant 8 fois \ »mon maître\ » et disant \ »je suis ton serviteur\ ». De même, les Explorateurs se verront comme des sauterelles. Il faut la prise de conscience de la force spirituelle, invisible, pour arriver à notre Délivrance.

Les textes que nous lirons cette semaine, concernant le 9 Av, nous montreront que l’homme a du mal à se rendre compte que les forces invisibles sont les véritables forces de ce monde ; et les détenteurs de la puissance spirituelle se sentent inférieurs. C’est ce que nous verrons, d’abord, dans des relations personnelles, puis dans la soumission du peuple juif aux birionim, une bande de voyous, et enfin dans la soumission de tout Israël aux Romains. C’est ce qui a causé la destruction du Temple et notre exil. Seule, la prise de conscience de la puissance spirituelle, et la remise à sa véritable place de la force invisible, nous permettra d’arriver à notre Délivrance finale.

(1761)

Category: Fêtes juives
About The Author
-