23 Septembre 2012 -Yom Kippour- Mais quel est donc notre projet?

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Moshé rassembla tout Israël et lui dit \ »Je sais que, dès que je vais mourir, vous vous écarterez du chemin que je vous ai enseigné. Et il vous arrivera un grand mal, à la fin de l’histoire.\ » A quelle catastrophe fait-il allusion ? Le Baal HaTourim explique que les initiales de cette expression \ »le mal à la fin des temps\ » ont pour guématria 12, comme Gog. De plus, Moshé emploie le verbe \ »vékarat\ », mot étrange qu´on ne retrouve que 2 fois, dans toute la Torah ; la 1ère fois, lorsque l´ange dit à Agar, qui s´est enfuie dans le désert, enceinte d´Ishmaël, \ »et tu l´appelleras Ishmaël.\ » Le verbe est, alors, au féminin, puisqu´il est adressé à Agar, mais on ne peut comprendre pourquoi il l´est aussi dans la bouche de Moshé, sinon pour signifier que cette grande catastrophe de la fin des temps, est une guerre avec Ishmaël, qui est le véritable Gog.

\ »Vous verrez enfin que c’est Moi, c’est Moi, et il n’y a pas d’autre pouvoir que Moi qui agit dans ce monde… ce que J’ai frappé, Je le guérirai, et personne ne peut échapper à Mes décisions.\ » \ »Ani\ », je, est répété 4 fois. Le Baal HaTourim dévoile : \ »les 3 1ères fois font allusion aux 3 1ers exils, et la 4ème évoque le 4ème exil, et on comprend que, dans les 4 exils, Hachem est avec nous pour nous en sortir.\ » Mais pourquoi distingue-t-il 2 sortes d’\ »ani\ » ? Il fait remarquer que, la 4ème fois, il est dit \ »véani\ », en rajoutant le vav, de valeur numérique 6, ce qui révèle que nous sortirons du 4ème exil seulement au 6ème millénaire. Le vav est aussi la lettre de l´union, vav ha´hibour ; or, la Délivrance sera le dévoilement de l´unité, \ »e´had\ ».

Hachem dit à Israël \ »Regardez, maintenant, et essayez de prendre conscience, grâce aux catastrophes que J´ai amenées sur vous, que rien ne pouvait vous en extraire ; mais comprenez aussi, par toutes les délivrances inimaginables que Je vous ai fait vivre, que Je suis le seul à décider dans l’histoire.\ » Car l’histoire d’Israël est parsemée d’extrêmes, que ce soient des catastrophes, ou des réussites extraordinaires ; elle est unique, sans aucune explication logique, et montre de façon évidente que c’est Hachem qui la dirige. Toute notre histoire avait pour but de nous amener à la reconnaissance du \ »Ani\ » qui, seul, dirige toutes choses !

\ »Et sera consolée SA TERRE SON PEUPLE, admato amo\ ». Pourquoi manque-t-il, ici, le vav du ‘hibour ? Rashi explique qu´en réalité, Sa Terre et Son peuple, c’est la même chose ; il n´y a pas de peuple d´Israël sans sa Terre, ni de Terre d´Israël sans son peuple. L´identité d´Israël est fondamentalement liée à sa Terre, au point que le vrai peuple d’Hachem, qu’Il appelle amo, c’est le peuple sur sa Terre. Tout le Projet, la finalité de l´histoire, est de dévoiler l´identité véritable d´Israël, et LE LIEN D´ESSENCE qu´il a avec sa Terre. C´est pourquoi la dernière confrontation sera avec Ishmaël qui, pour empêcher le dévoilement de notre identité, voudra nous empêcher d’être sur notre Terre.

Le Projet est \ »ADMATO AMO\ », c’est-à-dire le lien entre ciel et terre, âme et corps, spiritualité et matérialité. Pour le réussir, il faut donc une terre ! Nous devons être une nation appartenant à D., c´est à dire, à la fois, une nation sur une terre matérielle, et un peuple qui sert Hachem. Et la vraie téshuva de Kippour, c’est ce secret de Vayéleh, c’est mon rapport à D., dans mon monde concret : comment j’agis, dans mon quotidien, dans mon travail, en famille, avec mes voisins… pour y dévoiler Hachem ? C’est tout le Projet de l’homme !

Et qu’est-ce que je fais pour améliorer ma nation ? Bien sûr, cela passe par l´étude de la Torah, et les 613 mitsvot, mais je dois aussi être engagé dans le terrestre, et construire ma nation sur sa terre. Car le projet d´un juif est de démontrer que nous sommes admato amo, le peuple et la terre d´Hachem ; que ma adama, ma terre, devienne admato, la Sienne ; que mon terrestre soit à Lui, et non à moi. Je dois donc Lui ramener Son peuple (moi-même, ma famille, mes collègues…) et Sa terre, pour que nous dévoilions l´identité juive authentique en Eretz Israël : UN PEUPLE SUR SA TERRE, QUI REALISE TOUTE LA TORAH. Et, pour cela, Il nous attend dans notre matérialité.

(2260)

Category: Fêtes juives
About The Author
-

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a Emmanuel W -: Le Rav tenait a informer tous ses clients de l\’ouverture d\’un nouveau grand restaurant ou il sera possible de commander des cours a la carte avec repas business et service rapide…..

  • marcy

    admato amo impliquent que *les religieux* doivent s\’investir dans l\’effort militaire du pays car sinon ils ne participent pas au projet non plus selon ce que je comprends de ce que vous dites?

  • NISSIM75

    Magnifique court Rav !
    Son Peuple = Sa Terre ou inversement ! Extraordinaire, car quand on décrit vraiment \ »Eretz Israël\ » (comme vous nous l\’avez expliqué lors d\’un de vos trés nombreux cours) il faut comprendre \ »Eretz\ » = Ratssone (Volonté) \’\’Israël\ » = (Yachar Ël) Donc en français = La volonté du D\’ieu Droit. Donc Son Peuple (Yaacov qui devient Israel) et Sa Terre (Eretz = Sa volonté) sont liés de façon immuables ( et sans le Vav cela prend donc toute son importance) et \ »Juif\ » en hébreux se dit Yéhoudi (Louange d\’Hachem). Nous ne pouvons, nous ISRAEL Louer HACHEM que selon Sa volonté, l\’espace et le temps qui son contracté de facon immuable son liés à cet endroit là, en Israël.

  • marcy

    ceux qui ont construit ce pays mon cher Rav étaient laïques, il ne faut pas l\’oublier! sans doute la finalité est ce que vous dites, réaliser la torah! et puis Rabi je trouve vos élèves formidables car il faut toujours pouvoir contester le maitre et ils le font, ce qui prouve qu\’ils vous aiment en tout cas! personnellement j\’apprécie leurs interventions!