About The Author
-

11 commentaires

  • Gilles555

    Bonjour très cher Rav!

    A chaque cours, ces révélations fabuleuses de la profonde vérité de la Torah et du caractère inspiré des Maîtres d’Israël!

    Les 3 piliers de la civilisation. Comme vous le dites, le Mal est un Bien qui est mal fait. Comment pourrait-il en être autrement quand tout est création divine? Ein Reich, ein Volk, ein Führer, la formule est vraie, l’utiliser en bien est tout le défi.

    une terre Israel; un peuple juif; un dieu. Le principe est le même. La différence est que la réalité juive est dans le concret.
    Le slogan nazi s’inscrit dans une vérité très ancienne, celle que décrit Dumézil à propos du dénominateur de tout peuple: il est régi par la tri-fonctionnalité, fonction souveraine, religieuse et guerrière. La philosophe Simone Weil parlait du miracle grec en précisant son origine hébraïque, Europe est une princesse juive enlevée par Zeus! Mais le mal est un Bien qui est mal fait. Remplacer D- par le fuhrer est l’expression de l’idolâtrie dans toute son horreur.

    Toutes les civilisations sont sur ce modèle qui aboutit à la démocratie avec la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.

    La Nation est fondée par la remise de la Torah, véritablement. Et nous voyons qu’elle est donnée au monde entier par ce modèle.
    J’y vois donc bien plus que la description du modèle pharaonique et de la civilisation dominante. La description du modèle est la création de la Nation, une nation pharaonique, un transfert des caractéristiques de ce qui est « hors limites » à l’Homme.

    Vous nous le révéliez dans d’autres cours, Shavouot est le mérite d’Issac. Shavouot marque la naissance du peuple juif, de ce qui est le rayonnement du Juif et qui deviendra son essence par la Nation. Alors la lumière des nations sera vue de la Terre entière. C’est l’interprétation que je fais de ce cours extraordinaire (mais comme tous vos cours le sont, ce n’est que de l’ordinaire 🙂 ).

    Avec mon profond respect et amitié.
    Gilles Falavigna

    (nous pensions venir vous voir pour l’occasion des fêtes mais les législatives nous retiennent en France, partie encore remise)

  • Christine Bruno

    Bilam ne recherchait-il pas à TRANSGRESSER EN PERMANENCE(dépravation sexuelle avec son ânesse..) offrant ses services à qui le paierait le mieux (l’amour de l’Argent) … Finalement irrécupérable et malgré ses amorces d’acte de volonté à se repentir!Car à l’évidence, Le Mal nous guette constamment et pour parvenir à l’apprivoiser et l’empêcher de tout envahir, il faut donc exercer son libre-arbitre ,renforcer son bon -penchant ! Le Mal est nécessaire et il faut le connaître et le re-connaître pour en venir à bout .Et allonc donc,Bilam voulait mourir avec la téchouva mais pas vivre avec cette dernière.S’en est trop !( quoiqu’un tel sentiment abrite sûrement beaucoup de gens……)
    « Qui peut compter la poussière de Jacob, nombrer la multitude d’Israël? Puissé-je mourir comme meurent ces justes, et puisse ma fin ressembler à la leur! »(Les Nombres 23,10)
    Encore Merci! à l’infini pour vos cours ,Cher Rav qui nous permettent de toujours encore plus nous investir dans l’Etude de La Thora et surtout tout mettre en oeuvre pour l’intégrer dans notre quotidien! ah! comme c’est beau:Vivre en harmonie avec sa conscience!!!