About The Author
-

  • Jaspe

    Bonjour!Cher Rav et à tous!balllotant dans les extrêmes, n\’est ce pas ? Quelle lutte!….

    Mais au final:la Tête(Maître du Monde) sera couronnée (Israel),enchassée de 70 diamants(70

  • Ilan75

    Bonjour Rav et à tous. Même dans la forme des lettres qui composent le mot yavan יון on retrouve votre enseignement. On part du youd qui est l\’étincelle divine , le diamant non sali, on arrive au vav le crochet qui relie le matériel et le spirituel ,les pieds sur terre et la tête dans les cieux ,la colonne vertébral de l\’homme debout, la valeur développé de vav (vav aleph vav) =13= ehad= l\’unité. Mais sans le juste milieu du emet on continue la descente pour arriver au noun sofite qui semble aller s\’enterrer sous la ligne d\’écriture. Noun signifie poisson en araméen , ce qui est dans les profondeurs par rapport au terrestre.
    Moralité : mieux vaut partir de tout en bas de l\’échelle , du talon, comme Yaacov, grimper les barreaux sûrement un à un pour devenir plus tard la tête, plûtot que de commencer trop haut au risque de se casser la figure et finir la tête dans la boue,tel Icare ce personnage mythologique grec qui sûr de son pouvoir, voulu flirter avec le soleil mais ses ailes brûlèrent , il tomba à terre et mourut.

  • Sabarielle

    Bonjour Rav Dynovisz (Hanouka 5777)

    Pour rebondir sur votre cours fort intéressant:
    Qu\’on ne s\’y trompe pas. La relation entre grands penseurs juifs et grecs n\’a jamais été idyllique, quoiqu\’en pense le peuple juif jusqu\’à ce jour. Car, malgré les apparences, la Crainte d\’un D.ieu unique et tout puissant, n\’était pas partagée par les deux parties du \ »couple\ ». Ce couple judéo-grec n\’a donc jamais été viable, pas même à ses débuts.
    Il est malheureux de s\’apercevoir que la nostalgie de ce couple factice aux yeux du D.ieu d\’Israël, subsiste encore.
    Ne demeurons pas dans le leurre et l\’illusion de l\’éphèbe, plus idolâtre encore que tous les autres, sous des airs de grand penseur et malgré ses apports positifs évidents.
    Aucun \ »sage\ » grec n\’aura jamais la sagesse des prophètes d\’Israël et de Juda, puisque leurs sources sont fondamentalement opposées, peu importent les idéaux qui semblent les unir.
    Souvenons-nous des oracles grecs, dont la pythie, basée au temple d\’Appollon, était dispensatrice! Comment comparer de telles pratiques aux oracles des prophètes d\’Israël, émanant directement du D.ieu Vivant,et s\’accomplissant toujours à la perfection?

    Comme vous le dites très justement, l\’un de ces deux peuples, a traversé l\’Histoire, et l\’autre pas malgré la gloire de son empire…

    Cette situation me rappelle celle du prophète Samuel ou du roi David, qui trop longtemps portèrent le deuil d\’une sentence très juste, prononcée par D.ieu Lui-même (1 Samuel 16:1 et 2 Samuel 19:1-6). Si nous savons penser comme pense le D.ieu vivant d\’Israël, dans toute sa pureté et sa vérité, nous trouverons le juste milieu à toute situation, ce qui écourtera nos deuils, et nous rapprochera irrésistiblement de la Délivrance finale (Psaume 81:14-17).

    Mes félicitations, rav Dynovisz, pour tout votre travail. La terre entiètre s\’en trouve éclairée (Zacharie 8:23).

  • nicolle7555

    Amen,Rav,merci pour ce cours qui laisse à penser que les maîtres d\’Israël avait mis beaucoup d\’espérance dans la civilisation grecque antique mais que le non respect de l\’équilibre entre le spirituel et le matériel, par la Grèce ,a tout fait capoter.Hag Sameah!

  • Tamara59

    merci pour cet excellent cours Rav! dans le fond, Paul-Shaoul de Tarse, le Juif élevé en Grèce, a fait comme la femme de Lot, il s\’est retourné en arrière et a regretté ce qu\’il avait laissé derrière lui. En voulant \ »libérer\ » la Torah, il a ouvert la porte à une nouvelle religion qui s\’est voulue le nouvel Israël …