About The Author
-

  • Ilan75

    Bonjour Rav. L \’Oeil comporte une \ »lentille\ », le cristallin, qui lui permet de former une image sur la rétine, alors que l\’oreille n\’en comporte pas. De plus, lorsque les informations provenant de notre vue et celle de notre ouïe sont en conflit, celles en provenance de notre vue tendent à dominer, comme dans le cas du ventriloque qui arrive à illusionner les spectateurs sur l\’origine du son, rendant encore plus difficile de percevoir, les yeux ouverts, des \ »images sonores\ » si celles-ci doivent contredire les \ »images visuelles\ » que l\’on a sous les yeux… En définitive  pourrait-on dire que l\’on voit ce que nos yeux veulent bien nous montrer  mais le son lui ne ment pas  ?( sauf dans le JT de tf1)  d ou l importance de la sonorité des choses et du שמע ישראל ? De plus vous dites souvent que la delivrance ne se fera pas d\’un coup de baguette magique et le son, contrairement à lumière se déplacant à une vitesse phénomènal même dans le vide ,  se déplace par transmission de vibrations, comme une parole de vérité transmis d\’un homme à un autre et cela prend plus de temps. Merci

  • Jaspe

    Bonjour! Rav et encore MERCI! d\’être l\’instrument dans lequel Dieu souffle…
    Je ne manquerai pas d\’ECOUTER LE SHOFAR (depuis la Corse) \ »Bienheureux le peuple qui connaît le Son du Shofar! Ils marchent, ô Éternel, à la Lumière de Ta Face !\ » (Psaume:89/16)
    « Est-ce possible que le Shofar sonne dans la ville et que le peuple ne tremble pas ? ».(Amos:3/8)
    Bon réveil à tous !!!!

  • Jaspe

    Bonjour! Rav et encore MERCI! d\’être l\’instrument dans lequel Dieu souffle…
    Je ne manquerai pas d\’ECOUTER LE SHOFAR (depuis la Corse) \ »Bienheureux le peuple qui connaît le Son du Shofar! Ils marchent, ô Éternel, à la Lumière de Ta Face !\ » (Psaume:89/16)
    « Est-ce possible que le Shofar sonne dans la ville et que le peuple ne tremble pas ? ».(Amos:3/8)
    Bon réveil à tous !!!!

  • Th. Morosinotto

    Merci Rav pour ce cours.Il n y a aucun problème pour un Bne Adam d allé dans une synagogue .Il suffit de contacter le Rabbin pour qu il vous donne un laisser passer. En tout cas c est ce que notre petite communauté de Bne Adam avons fait.

  • Tamara59

    \’Hazak! Votre cours est une véritable sonnerie du Shofar en soi, si vous permettez cette métaphore … Vous avez employé le mot \ »kol\ »(col) à plusieurs reprises … le col(kol) de l\’utérus n\’est-il pas ce qui permet la progression d\’une grossesse quand il reste fermé ou provoque une fausse-couche lorsqu\’il s\’ouvre prématurément ? qu\’Hachem explique bien les choses à sa façon!!! si nous étions plus attentifs à ce qu\’Il nous dit de façons diverses, le Machiah serait déjà là … qu\’il vienne bientôt!

  • Richard Hachel

    Réponse à Tamara Despretz: Le Machiah est une fausse-couche, comme vous le dites très bien, et c\’est bien connu des grands exégètes juifs. Vous le savez; et les juifs le savent en partie. Cependant, les grands penseurs chrétiens, ou musulmans, ne le savent pas.
    Un Messie fausse-couche, ça les fait rire, ca les déstabilise et ça les scandalise. Ils disent: \ »Mais qu\’est ce que c\’est que cette histoire?\ ». Mais oui… Bien sûr… C\’est quoi une fausse couche? C\’est quand on croit qu\’on va avoir un beau bébé, et qu\’on le voit déjà à l\’échographie.
    Alors on commence à choisir les prénoms : et que moi, je l\’appellerais Christine, et que le grand père (qui est juif) veut l\’appeler Rivka. Et que si c\’est un garçon, on l\’appellera Avraham-Avenou, mais il y a conflit familial
    parce que la belle fille veut qu\’on l\’appelle Bryan (ou Wesley Clark) comme dans la série les \ »Feux de l\’amour de Dynasty de Dallas\ ». Et puis patatras : une fausse couche! Snifff… Y a pu de bébé, resnifff…
    Ben le Messie, c\’est pareil. Tout le monde est sûr que ça y est, et que c\’est lui, et qu\’il va sauver le monde (on l\’appelle même Yoshua tellement il a la gueule de l\’emploi), et pis patatras, l\’arsouille fait fausse-couche, c\’est ballot;
    c\’est pas du tout le paradis sur la terre, c\’est même pire qu\’avant, les années passent, les décennies passent, les siècles passent, les millénaires passent, le monde n\’est pas du tout sauvé… Snifff…
    L\’attente continue, resnifff… Ben c\’est ça, très excellente Tamara, une fausse-couche. C\’est ça le Messie. Et c\’est ce qu\’on a sous les yeux depuis deux mille ans. Une fausse-couche. Un Machiah ben Joseph, roi sur l\’Egypte, et roi pour Pharaon (le pape). Un magnifique Tsadik reconnu de l\’humanité entière (figure de Joseph le Tsadik), mais qui fait fausse-couche à la fin. C\’est ça le Messie. Mais faut pas être triste, Tamara. Faut pas pleurer. C\’est marqué dans
    les écritures que ça devait se faire comme ça. Fausse-couche : point final. Il y a un temps pour tout. Il y a un temps pour rire, et un temps pour pleurer. Et puis, comme le disait Jésus-Christ: \ »Mes pauvres petits enfants, ma pauvre petite Tamara, mais faut pas pleurer comme ça. C\’est pas grave que je fasse fausse-couche, parce que si je fais pas fausse-couche, le bon Dieu, il va me oindre, et je serais le Messie. Mais je suis pas digne, j\’ai pas le calibre. Je ne suis qu\’une faible voix dans le désert, un Messie figuratif. Un Messie pour les religieux, et les rêveurs. Un tout petit Jésus. Alors vous inquiétez pas,
    il vous est avantageux que je fasse fausse-couche et que je m\’en aille, retranché(c\’est marqué dans le texte), parce que si je fais fausse-couche, le Bon Dieu va devoir vous en envoyer un deuxième, dont je ne suis pas digne d\’embrasser la godasse (c\’est marqué dans le texte). Il ne faut donc pas s\’attrister du fait que le Messie des chrétiens d\’aujourd\’hui (et des juifs de l\’époque) ait fait fausse-couche. Ca fait partie du plan.

  • rav Haim Dynovisz

    Richard Hachel:quand une femme accouche, les contractions (meme pour une fausse couche) provoquent parfois une sortie incontrolee des excrements….attention de ne pas confondre ce qui sort par devant (fausse couche) et ce qui sort par l\’arriere (l\’excrement)…..

  • Richard Hachel

    Réponse à l\’excellente réponse du rav Dynovisz. Je suis tout à fait d\’accord avec ce que vous venez de donner comme réponse, et agréablement surpris de la véracité et de la force de celle-ci.
    C\’est, si on regarde bien (c\’est à dire si on veut au moins regarder), tout à fait ça. Vous avez tout à fait raison. Non, non, je ne confonds pas : il peut y avoir fausse-couche et sortie incontrôlée d\’excréments. Ce sont bien deux choses différentes. Mais je ne les confonds pas.
    Et c\’est ce que je disais dans le post d\’hier, mais sans le développer. Machia\’h ben Yoseph, c\’est une fausse-couche religieuse. Et non seulement ceci, mais une fausse-couche avec sortie de quantités
    non négligeables d\’excréments. L\’un ne contredit pas l\’autre. L\’un n\’interdit pas l\’autre. Non seulement la venue de Jean le Baptiste fut la pire fausse-couche de l\’histoire de l\’humanité,
    puisqu\’il est mort sans qu\’on su que ce fût lui (un milliard d\’abrutis aujourd\’hui croient que le Messie ben Yoseph s\’appelait Yoshua, qu\’il était de Nazareth, un village inexistant à l\’époque, et que sa mère
    s\’appelait Marie), mais, de plus, la déjection du millénaire vint tout de suite. Un détraqué sociopathe assassin de juifs (le fameux et inénarrable Saint Paul) s\’est tout de suite empressé
    de voir en lui-même le consolateur prédit par Jean, et qu\’il a fondé immédiatement la religion chrétienne. Je vous passe les dogmes que le psychotique a inventé, qui forment aujourd\’hui
    le canon de la religion chrétienne, et que vous connaissez probablement presque aussi bien que moi. Je le répète, parce que c\’est très important à connaître, ce n\’est pas Jean le Baptiste
    (Rabbi Yohanann bar Zacharia) qui a fondé le christianisme, ni personne d\’autre. Celui qui a fondé le christianisme (orthodoxe, catholique, protestant, TJ), c\’est Sait Paul.
    Donc oui, il y a eu fausse-couche. Oui, il y a eut déjections d\’excréments (les habits sales du Machia\’h). Les deux phénomènes étant liés, bien que très différents.

  • Yarear

    Bonjour Rav et merci pour vos cours si précieux
    En écoutant votre cours je ne pouvais pas m\’empecher de penser à cette phrase si souvent prononcée et peu comprise ; nahasse ve nishma , nahasse , n\’est ce pas accomplir ce qu\’enonnoncent les paroles de la thora et nishma, écouter le son du shophar c\’est à dire comme vous l\’expliquez si bien entendre par delà les paroles dite la voix d\’Hashem !?

  • Danit

    SHANA TOVA A TOUS !
    Merci cher Rav de nous avoir conduit jusqu\’à l\’aube de cette nouvelle année 5777 malgré les tangages, les tempêtes et les soleils brûlants !

    L\’année qui s\’annonce se prépare dans la paix du coeur et le silence est son meilleur ami mais j\’aimerais tout de même -car il me semble difficile de ne pas réagir au commentaire de M. Richard Hachel, et ne ferai même pas cas de l\’attitude outrancière de son comportement : on peut, à la limite, dire les mêmes choses -du moins celles qu\’il pense, avec une formulation moins violente. Mais ce n\’est pas sur la forme que je souhaite intervenir mais sur le fond.
    Je n\’ignore pas, je comprends et partage – par empathie- les blessures du peuple juif face aux outrances de la chrétienté. IL ne faut toutefois pas jeter le bébé avec l\’eau du bain et avoir la volonté d\’aller plus loin dans un désir de recherche affinée qui sort des sentiers battus, et terriblement battus. Des écrivains juifs tels que Dan Jaffé, Schlomo Malka par exemple ont posé un véritable questionnement face à Yeshoua. Mais aussi des chrétiens tel que le Pasteur Duvernoy qui s\’est positionné toute sa vie pour la défense et le rétablissement d\’Israël par des ouvrages tels que \ »Moïse\ » (primé par l\’Académie Française), le Prince et le Prophète, Sur tes murailles Jérusalem, etc.
    Voyez, ce n\’est pas si linéaire que l\’approche que vous en avez.
    Achem a toujours fait lever (Il s\’est réservé 7000 qui n\’ont pas fléchi le genou devant Baal) une armée qui, bien souvent à payer de sa santé ses prises de position, pour dénoncer les mensonges de toutes tendances. L\’histoire étonnante de ce moine bénédictin, Didier Lelong, qui a fini par retrouver ses origines juives et qui est retourné à la Torah est un exemple des plus récents. IL a écrit, courageusement des ouvrages tels que \ »Jésus de Nazareth, juif de Galilée\ » et \ »l\’Invention du christianisme\ » (entre autres). Ce que je veux dire, pour terminer, c\’est que ni Yeshoua, qui fut Juif de la tête aux pieds, ni Saül de Tarse n\’ont cherché à créer une autre religion. Yeshoua n\’a rien écrit de son vivant et pour cause : il n\’a fait que citer la Torah. Et Saül de Tarse qui pendant longtemps n\’a fréquenté que les synagogues, s\’est trouvé à un moment donné débordé… sur sa gauche (comme on dirait en politique) par le nombre croissant de goïm désireux de connaître le vrai D.ieu mais qui ont fait entrer beaucoup de paganisme dans leur démarche.
    Saül de Tarse est très mal compris et surtout très mal traduit puisqu\’à plusieurs reprises il semble dire toute chose et son contraire…
    sans compter qu\’il avait une vue très faible et qu\’il utilisait des scribes romains pour écrire ses épitres dont au moins trois ne lui appartiennent pas du fait qu\’on s\’est servi de sa notoriété pour lui faire endosser !
    Voyez, ce n\’est pas si simple et cartésien que votre analyse le laisse supposer. Ce qui est formidable, à mon sens, est que nous vivons une époque où tous les mensonges du diable sont en train de tomber, peu à peu, comme des lambeaux d\’un vêtement usé.
    Encore bonnes fêtes à tous !