About The Author
-

  • singe

    Dans le psaume 46 verset 9, il y a certains siddourim où le nom havayé doit être prononcé ado-nai et d\’autres siddourim où il est prononcé elokim. Dans le Ish Matslia\’h il est indiqué que certains ont coutume de lire deux fois ce verset. Dans le siddour du rabbi \’hayats aucune indication n\’est donné, et donc par défaut ça se prononce Ado-nai.

  • Issacar33

    Bonjour Rav, je souhaiterai répondre à Nadia Saïdani afin d’amener à sa connaissance la partie historique de ces deux fêtes, Hannouka et Noël.
    C’est deux fêtes ne s’opposent pas, elles ont même des points communs.
    La Fête de Hanouka ne fait pas partie du calendrier des  Fêtes de l’Eternel. Avec Noël, ont peut dire quelles ont étaient toutes les deux instituées par les hommes. Hanoucca est apparut le 25 Kislev en 165 avant EC, 400 ans plus tard, Noël est apparut le 25 décembre en 336 après EC .Elles ont de nombreux points communs en voici quelques uns : Hannouka se fête le 25 Kislev et Noël le 25 Décembre.
    Pourquoi donc un 25 ? Je ne peux ici que développer une seule explication.
    Selon le premier livre des Maccabées. Ch 1: v 59,  « le 25 du mois,
    les Grecs sacrifiaient à leurs divinités sur l’autel de YHWH dans le temple de Jérusalem. » Un peu plus loin au chapitre 4 : v 52 , il est nous indiqué que le temple est à nouveau purifié, consacré, trois ans plus tard au 25 iéme jour du mois Cette date choisie, correspond dans le calendrier judéen au 25 du mois de Kislev .Cette date choisie serait la conséquence d’un choix délibéré des Maccabées.
    Le symbole est fort : La lumière de la Thora chasse les ténèbres du culte de Zeus qui a été établis trois ans plus tôt, à la même date le 25 du mois. Précision qui n\’est pas sans intérêt ; Ce jour le 25 tombe, selon les années du calendrier juif, approximativement au solstice d’hiver. Là ou la lumière du jour prends de plus en plus ascendance sur les ténébres de la nuit.
    Ceci est important à comprendre parce que les Père de l’Eglise, agiront de la même manière au quatrième siècle, pour instituer la fête de Noël.
    Cette date du 25 dec, qui correspond approximativement au solstice d’hiver les adeptes de la religions païenne assistaient à beaucoup de cérémonies idolâtres dans tout l\’empire romain.C’étaient des cultes très populaire, avec des sacrifices, et les chrétiens mal affermis y assistaient nombreux. Alors pour détourner les Chrétiens de ces cultes idolâtres, les Pères de l\’église ont jugés bon d’instituer un grand rassemblement à cette même date autour de la venue dans ce monde de la lumière salutaire du Messie. Il est bien évident que ce jour choisi n’est pas le jour anniversaire de la naissance de Yeshoua, mais ce n’était pas le but recherché par les Pères de l’Eglise. D’ailleurs personne ne connaît le jour ou Il est né, ni le jour ou Il va venir.
    Le mot Noël est apparu dans un document ancien mentionnant la date du 25 décembre, remontant au plus près de nous en 336.

    Si aujourd’hui le jour de Noël est célébré dans le monde d’une manière folklorique dont l’humaniste ambiant et athé y a ajouté toutes
    sollicitations commerciale comme le sapin et le père Noël;Il est pas moins vrai et important que les frères chrétiens doivent revenir à l’essentiel et célébrer Noël, dans la simplicité de son origine.

    Si la fête de Noël se trouve dans la même période de temps que la fête de Hanouka c’est que ces deux fêtes instituées par les hommes portent aux deux religion le même message :
    La lumière chasse les ténèbres. la Lumière prend autorité sur les ténèbres des cultes païens.
    Hanouka une fête prophétique en ce sens qu\’elle est annonciatrice de la Lumière du Messie, vous savez cette lumière qui sort de dessous du trône de D.ieu selon un Midrash.
    Bien à vous cher Rav vous qui m’avez appris que dans la pensée juive deux idées peuvent cheminer ensemble sans pour cela qu’elles ne s’opposent, dans la mesure ou ont mets de la bonne volonté à chercher à comprendre. Le monde s’en trouverai bien meilleur!
    Ceci est ma contribution pour l’améliorer.
    Bonne fête de Hannouka à tous.

  • Cloenri

    \ »Seulement celui qui ne veut pas voir ne voit pas !\ » Que voilà une grande vérité ! Avec le risque ENORME que ce soit MOI, et non pas seulement les autres, qui ne vois pas ! Mais aussi c\’est une grâce de Dieu, qu\’il nous ouvre les yeux, SI réellement nous voulons le connaître, tout personnellement, en laissant dès lors notre âme, nos capacités psychiques, de côté, pour qu\’il puisse nous faire entrer dans la dimension Esprit qu\’il est. Chalom !

  • nadiaS

    Shalom Cher Rav….\ »\ »Seulement celui qui ne veut pas voir ne voit pas\ », vous ne croyez pas si bien dire…Je suppose que vous savez fort bien que noël n\’a strictement rien à voir avec Jésus, et que c\’est une fête instaurée ni plus ni moins pour étouffer la vérité/réalité \ »Hanukka\ »..et qui plus cette fête est complètement disons diabolique quand on en voit son origine…si je puis dire ainsi…savez-vous par ailleurs que même dans le nouveau testament il est dit justement \ »on célébrait à Jérusalem la fête de la dédicace\ » et Jésus était présent…Et oui allez comprendre!! J\’avais lu dans Jérémie 10 un passage qui m\’avait fait sourire et moins sourire quand on en voit le contexte\ »Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt; La main de l\’ouvrier le travaille avec la hache. On l\’embellit avec de l\’argent et de l\’or\ »…çà ressemble un peu au sapin de noël ne trouvez-vous pas…Je ne comprendrai jamais pourquoi les chrétiens font cette foutue fête, alors qu\’elle n\’est notée nulle part dans les écrits…à contrario ils ne respectent pas celles qui nous sont commandées de faire..\ »comme shabbat par exemple qui pour eux est attribué aux juifs\ »et pourtant il nous est dit dans le nouveau testament (qui n\’est d\’ailleurs pas nouveau mais plutôt une suite) lorsque le Messie viendrait \ »priez pour que votre fuite n\’arrive pas en hiver ou un jour de shabbat\ » je terminerai en disant \ »Il n\’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir\ »…Hanouka Saméa\’h!! merci pour tout ce beau trésor que vous nous partagez jours àprès jours…

  • Richard Hachel

    Réponse à Amdi Issacar. J\’ai lu avec intérêt votre judicieuse intervention dans ce fil,
    et je suis tout à fait d\’accord avec vous sur le fait qu\’on ne connait pas (et qu\’il n\’y a, pour moi,
    aucun moyen de la connaître), la date de naissance de Jésus-Christ. La seule certitude est le fait
    qu\’il soit né à Bethléem du temps du Roi Hérode le Grand (probablement vers -17). Tout le reste n\’étant qu\’une vaste broderie
    évangélique pour le faire passer pour le Machia\’h juif fils de David (ce qu\’il n\’est pas et n\’a JAMAIS
    prétendu être). Blaise Pascal dit à demi-mot quelque chose d\’extraordinaire, il dit: \ »Il n\’est pas
    de Nazareth, et son père n\’est pas Joseph\ ». Dans une Eglise saine, normalement constituée, intelligente, les mots de Pascal auraient du être
    écoutés, et on aurait dû, depuis longtemps, ouvrir une enquête. Or, l\’Eglise chrétienne n\’est pas saine.
    Elle n\’est pas l\’Eglise de Dieu. Elle n\’est même pas l\’Eglise de Jésus-Christ. Elle est l\’Eglise
    de Saint-Paul, c\’est à dire l\’Eglise de Satan. On n\’a donc jamais ouvert d\’enquête. Nous parlions de Noël,
    disons simplement que les chrétiens avaient besoin d\’une fête
    symbolisant la venue du Machia\’h, et, ne sachant pas quand Jean est né (j\’ai bien dit Jean), il donnèrent
    une date au hasard, pour que des milliards d\’homme puisse fêter l\’extraordinaire l\’événement.
    On a alors choisi Noël. Mais c\’est une date fictive. Par ailleurs, à mon avis, et je diverge un peu du sujet, il n\’y a aucune objection
    à ce que n\’importe quel juif fête Noël. Les chrétiens ne savent pas quand il est venu (Machiah\’ ben Joseph),
    les juifs ne savent pas quand il viendra (Machia\’h ben David), mais cette fête symbolise la naissance
    attendue d\’un homme extraordinaire. A mon avis, elle n\’est pas du tout contradictoire avec la théologie juive.
    Si on explique à un juif que c\’est une fête qui symbolise la naissance du Messie (qu\’il soit venu pour les chrétiens,
    ou qu\’il soit à venir chez les juifs), et qu\’on met une date pour ça (Noël) parce qu\’on n\’a pas (pour les uns),
    ou qu\’on n\’a pas encore (pour les autres) la vraie date, je ne vois vraiment pas où est le problème ou le sacrilège.
    Ainsi un juif qui fête Noël en trinquant le Champagne avec un chrétien, ne pose aucun problème.
    L\’un fête un événement qu\’il honore, l\’autre, un événement qu\’il espère. Et comme ni l\’un ni l\’autre n\’ont
    la bonne date, ben on le fait à Noël, point final.
    Ainsi on pourra dire: \ »A ton Messie venu\ », et de répondre \ »A ton Messie attendu\ ».
    Et le pire, alors là, tenez vous bien mes amis, vous allez faire un malaise, c\’est que les deux ont, même théologiquement parlant,
    entièrement raison. R.H.L.

  • Mars

    Merci Rav pour ce cours, au sujet du pere noel la valeur numérique de Machiah est 358 comme le nahash qui nous donne le 24 decembre en nombre de jours de l\’année, ne croyant pas au hazard j\’aurais aimer votre avis sur le sujet?

  • Mars

    Une dernière chose 358 qui pourrais aussi représenter 3 pour le triangle keter, inteligence, sagesse; 5 pour les niveau de l\’ame qui abouticent a la clef du verbe, 8 pour l\’equilibre parfait infini. Je sais pas qu\’en pensser vous?