Réfléchis, Arrêtes de courir et Prends du recul ! – Spécial Pessah – 29 Mars 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Nous sommes fin de Paracha Chémini et la Torah nous dit de ne pas détruire notre âme avec la nourriture. Intéressant, la Torah ne parle pas d’hygiène du corps mais d’hygiène de l’âme. La nourriture non cacher ferme les portes de la compréhension et de la sensibilité.
La religion juive authentique est impossible en dehors du respect de la cacherout.
‘Car je suis Hachem qui vous fait monter de la terre de Mitsraim (lieu des limites) pour devenir votre D., vous deviendrez Saint car je suis Saint, cous livre le verset.
Nos sages remarquent que c’est la première fois que nous parlons de MONTÉE d’Egypte et non de sortie. Ah, qu’ils sont sages nos sages ! Rien ne leur échappe!
Pourquoi la Cacherout bénéficie-t-elle d’un rappel plus fort que toutes les autres Mitsvot ?
La montée fait référence à un niveau d’élévation comme pour se rendre en Israël (Alya).
L’arrivée en Israël est un bouleversement psychologique et non simplement un mouvement géographique.
Rachi précise que l’on ne sort qu’une fois mais qu’on s’élève sans cesse. On sort d’Egypte et on ne cesse de s’élever au dessus de l’Egypte.
Si nous n’étions sorti d’Egypte que pour les lois de la Cacherout, ça nous aurait suffit. Incroyable !
La Torah de Moshé est la Torah qui ne peut être reçu qu’en dehors de l’Egypte.
Seul le respect de l’alimentation Cacher nous sort d’Egypte et donc un juif qui accomplirait toutes les mitsvot en dehors de celle ci serait un juif de l’Egypte.
Un des grands points enseigné par le Tanya est que l’homme possède un ‘Néfèch Habéémi’ (mal traduit par l’âme animale). Un être humain, c’est 2 âmes à l’intérieur d’un corps, ‘Nefech Habéémi’ et ‘Néféch Haéloki’. Et le Tanya de préciser que tout n’existe que pour la réparation du ‘Néfèch Habéémi’ permettant d’élever le ‘Néfèch Haéloki’(âme Divine) car les plus grandes forces que possédaient D. ont été placés à l’intérieur du ‘Néfech Habéémi’ et tout est dans la recherche des trésors cachés.
Le devoir de rechercher le trésor a été donné au peuple qui recherche le sens de la vie, le peuple d’Israël !
Notre relation à l’animal va être l’expérience la plus fondamentale car l’animal représentant le ‘Néfech Habéémi’ détermine tout notre travail sur terre.
Quand on mange l’animal, qui devient l’animal ? Où plutôt, qui passe au dessus ?
Les lois de la Caherout animale contiennent toutes les clefs de l’existence et nous n’aborderons que la goutte de la goutte des gouttes de l’Océan de ces lois.
Nous ne parlerons pas des lois de l’oiseau et du poisson!
Concernant les animaux terrestres, il y a 3 catégories interdites : ceux qui rampent, ceux qui n’ont pas le sabot fendu et ceux qui ne ruminent pas.
En faisant entrer cet animal en nous, la réparation ne pourra se faire et la mission du juif risque d’être ratée (à moins de faire Téchouva) ! Il y a une signe intérieur et 2 signes extérieurs.
En ruminant, nous montrons qu’il y a une distance entre nous et ce qui nous fait vivre !
Par exemple, il est impossible de vivre sans argent. Celui qui va vers de l’argent volé n’a pas repéré ce qui lui donne la vie ! Un animal qui rumine a au moins repéré sa source de vie. Tout est dans la manière de recevoir et de prendre la vie. Même quand on travaille honnêtement dans un travail épanouissant, il ne faut pas rester enfermé à l’intérieur de notre job. Je préfère ruminer (vomir ma source de vie) en me connectant à ma source de vie, je préfère étudier d’abord la Torah et prendre ainsi du recul avant d’aborder mon travail. En plein milieu d’après midi, j’arrête tout pour faire Minha, le monde peut attendre s’il me prend ma dignité de juif.
La nourriture non cacher n’est pas une mauvaise nourriture, tout est dans l’approche. Quand le travail se fait sur le compte de la vie juive, c’est un mauvais travail ! Voila comment un juif peut accomplir toute sa vie en Égypte alors qu’il est un juif pratiquant, il faut être un juif ruminant.
Les sabots fermés concernent celui qui court trop vite. Le temps est nécessaire pour remplir sa mission et non pas pour courir après le temps. Celui qui décide de travailler vendredi après midi, veille de Pessah et Hol Hamoed perd sa bénédiction, disent nos maîtres. On ne rentre pas dans Chabbat en courant, on s’y prépare, on change son état d’esprit et sa mentalité pour mieux se connecter à la fête.
Celui qui rampe est celui qui manque de hauteur. Internet, portable, TV, nous parlons de connexion cacher bien sur mais il faut savoir aborder et gérer sa connexion. Il faut prendre du recul.
Voila les 3 réparations de l’âme animale :
Vomir ce dont on a besoin, Arrêter de courir et Prendre de la hauteur si on veut vivre avec D.. Voila pourquoi nous sommes sortis d’Egypte !

(3324)

Category: Fêtes juives
About The Author
-

  • 30543

    Toujours aussi passionant et original!
    D\’une part,j\’aurais voulu vous demander sur quel commentaire vous vous êtes fondé pour expliquer Yona,pour que je puisse l\’étudier dans le texte?J\’avais lu quelque chose qui va un peu dans le même sens,mais malgré tout différent.
    D\’autre part,je voudrais peut-être émettre la nuance suivante/votre commentaire: une vache qui rumine fait remonter la nourriture pour la redigérer dans son deuxième estomac intégralement sans rien en rejeter;alors que le terme \ »vomir\ » inplique un rejet définitif de ce qui a été ingéré!ceci est une différence fondamentale!
    Dans un autre type de formulation qui implique 5 niveaux de l\’âme,dont le niveau le plus bas est le נפש,est-ce que ce niveau-là correspond auנפש הבהמי?et est-ce que le terme נפש האלוקיcorrespondrait à des niveaux plus élevés,à partir de la נשמה?

  • Sabban

    Bonjour
    dommage que ces prochains mardis il n\’y aura pas cours car ce sont des cours qui sont d\’une utilité fondamentale pour se construire et avancer malgré les difficultés.
    juste une remarque: je ne pense pas qu\’un Rav qui s\’occupe des besoins de la communautés même si ça le rend très accroc à son i phone soit un rampant!!! Bref j\’ai du mal à vous voir comme un lézard!!!
    merci encore pour ce que vous nous apportez. Moi je suis accroc à votre site mais ça me permet justement d\’essayer de ruminer, de prendre de la hauteur et de ne pas courir.

  • suissamoche

    le zohar dit que le mot refoua si on le coupe endeux cequirevient a lire yirhe pe donc si on fait attention a sa bouche cad ce qui rentre et ce qui sort( lachone ) nous serons guerris