Toute l´HISTOIRE du MONDE dans les 49 jours du OMER -16 Mai 2011-

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Depuis Pessah nous procédons au compte du Omer qui nous mène jusqu’à Chavouot. Nous comptons en rajoutant les jours. 49 jours correspondant à 7 semaines de 7 jours. Nous remarquons que le chiffre 7 est le chiffre symbolique de cette période et chaque jour est un jour à énergie très puissante !
Il y a aussi d’autres jours atome comme Roch Hachana qui contient tous les jours de l’année ou Roch Hodech qui contient tous les jours du mois ou Chabbat par exemple qui contient tous les jours de la semaine.
Ainsi, une partie de l’histoire humaine est inscrite dans la graine temps que sont les 49 jours qui séparent Pessah de Chavouot. Il y a un rapport entre le temps historique et le temps quotidien. Une heure pour D. correspond à 1000 ans pour nous.
1 heure correspond à 1000 divisé par 24 et 18 minutes correspondent donc à de nombreuses décennies et 40 minutes plus encore.
Le réveil d’en haut dépend du réveil d’en bas, ainsi en recevant Chabbat 18 mn avant (ou 40mn à Jérusalem selon certains), on précipite la délivrance.
La Torah est un livre qui raconte l’histoire d’Adam et non de l’homme.
Entre Pessah et Chavouot, nous avons un microcosme du monde entier et si seulement nous savions ressentir et interpréter l’énergie de ces jours ! Chaque année depuis 3500 ans, tous les événements qui se passent dans le monde durant cette période sont des événements fondamentaux de l’histoire du monde, nous disent nos maitres.
Tout ce qui nous arrive à titre personnel durant ces 49 jours est un condensé de notre vie car ce qui est vrai au niveau des peuples ou du monde est vrai au niveau de l’homme.
Ce sont des messages qui nous expliquent qui nous sommes et ou nous devons aller.
D’où l’importance de travailler sur nous même durant cette période pour illuminer nos jours.
Israël fête son indépendance en Yiar dans un mois entièrement immergé dans le compte du Omer, dans un temps atome qui contient toute l’histoire. Comme par hasard !
Yom Yérouchalaim tombe aussi durant cette période, la libération du Kotel rentre dans la même symbolique avec une teinte de Malkhout ! Et ces 2 événements sont séparés pourtant de 19 ans. Nos maitres l’avaient prévu quand ils ont parlés d’événements essentiels.
Il y a un autre événement fondamental lié à cette période qui est la perte des 24000 élèves de Rabbi Akiva (durant les 33 premiers jours du omer).
Rabbi Akiva, un des plus grands maitres d’Israël, a vécu la destruction du temple avec l’exil d’Edom(ou nous avons été éparpillés aux 4 coins du monde) ! Il est un des maitres qui dirigent spirituellement Israël à cette époque. Bar Kokhba se révolte contre Rome mais ca va se terminer par un désastre à Bétar. Le dernier bastion tombe et rabbi Akiva, dernier témoin de cette catastrophe, investit encore plus dans la Torah et transmet durant 80 ans. Il aura 24 000 élèves d’élites qui vont tous périr emportés par une épidémie qui durera 33 jours ! Il ne restera que 5 élèves qui deviendront les 5 lumières qui vont élaborer la loi orale, Rabbi Chimone bar Yokai, Rabbi Meir, Rabbi Yéouda Bar Ilai, Rabbi Yossi et Rabbi Elazar ben Chamoa.
Dans ses 24000 élèves, Rabbi Akiva avait déposé toute la flamme d’Israël.
Nous savons que Yaacov reviendra chercher ses petites fioles oubliées, traversant le fleuve de Yabok. Nous sommes très étonnés d’un tel retour sachant le danger (il rencontrera l’ange d’Essav) pour quelques fioles. La Torah veut bien sur nous transmette un enseignement et il est le suivant : les fioles sont ce petit réservoir qu’on transmet de génération en génération. L’ange a frappé Yaacov à Yérekh (mot pudique pour désigner l’alliance) mais il ne pouvait rien contre lui, il s’est attaqué alors à la transmission. 24000 élèves représentent cette petite cruche de transmission. Et rabbi Akiva va voir tous ses espoirs tomber avec la disparition de ses élèves. De plus, il avait investi en Bar Kokhba mais ca finira mal également ! Il faut être rabbi Akiva pour ne pas se désespérer. Il décide de faire passer toute l’histoire d’Israël à travers ces 5 élèves. Aucune destruction ne peut venir à bout de l’étincelle d’Israël.
Qui aurait pu croire qu’un avion avec une grande Maguen David bleue se poserait à l’endroit de l’étoile jaune ?!
Yom Hatsmaout, Yom Yérouchalaim, rabbi Akiva Transmission de la Torah malgré les destructions, l’étincelle Divine traverse l’histoire, Nitsot Haéloki ! En chaque homme, brille une étincelle Divine qui ne peut être éteinte !
Cette prise de conscience de l’éternité de la vérité aurait du exister après le don de la Torah mais pas avant ! Il y a Torah et Torah et celle dont on parle est une Torah bien différente de celle que l’on connaît au quotidien. Au delà de la pratique qui n’est qu’un moyen, le but est la connexion au Maitre du monde ! La mitsva est ce qui me permet de me connecter avec D. qui est le plus haut niveau de la Torah ! Et ce niveau ne peut être donné à tout le monde car on peut être pratiquant et prier sans pour autant être connecté. Et pour ce faire, il faut arriver à prendre conscience du sens réel de l’existence ! La seule éternité qui traverse l’histoire est la vérité et la sainteté ! La vision négative de l’existence est le vrai danger. Rabbi Akiva a tout collectionné mais il lui est resté l’étincelle, l’essentiel !
Dans toutes les situations de l’existence, il faut se coller à D. !

(2826)

About The Author
-

5 commentaires