11 Mars 2013 -Talmud Sanhedrin- Rendre soi meme justice ?

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : \ »Nos Maîtres ont enseigné : le voleur sera frappé\ ». Le texte aurait dû dire : \ »tu le frapperas\ ». \ »Sera frappé\ » signifie donc que \ »tout homme\ » a le droit de tuer le voleur pour protéger les biens du volé. Un tiers a le droit de rentrer dans la cave, même s´il n´est pas concerné, et de protéger les biens du volé. Et il a les mêmes droits que le volé, comme s´il venait en son nom ; il ne peut avoir plus de droit que le volé, car la Torah ne l´oblige pas à y aller.

Nos Maîtres disent : \ »on comprend bien que la loi précise qu´elle autorise tout homme à faire justice, car on aurait pu croire que c´est seulement le propriétaire, puisqu´il s´agit de ses propres biens. Mais c´est là le grand ´hidoush.\ » Car on voit que, même un tiers qui n´est pas concerné peut aller jusqu´à tuer pour protéger les biens d´un autre. D´ailleurs, la vie de celui qui intervient est en danger aussi. Donc, \ »tout homme a la possibilité de frapper le voleur qui sera frappé et mourra, de toute mort que tu peux le tuer.\ » (c’est-à-dire que l´on peut utiliser tout ce que l´on a entre les mains).

Enseignement important car, sans ce texte, on aurait très bien pu dire le contraire. Certes, un homme doit se battre pour ce qui est à lui, mais on aurait pu penser que cela ne concerne pas le voisin. Or, ici, même celui qui n´est pas concerné peut aller jusqu´à tuer pour protéger les biens d´un autre.

(746)

Category: Guemara-Talmud
About The Author
-