22 Avril 2013 -Talmud Sanhedrin- Je suis eternel

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Si l\’Etat veut nous obliger à nous assimiler pour nous faire disparaître, même pour le plus petit des commandements, et même si le Juif est seul, il doit se laisser tuer.

Dans le cas de pressions d\’individus non-Juifs, à titre privé, ce n\’est pas le non-Juif qui détermine notre réalité, mais ce que nous devons faire dépend de nos lois, et de combien nous sommes : s\’il y a moins de 10 Juifs, on doit transgresser toute la Torah pour vivre, sauf pour 3 commandements. En effet, il y a le principe \ »\’hay bahem\ », nous avons reçu la Torah pour vivre. Mais, \ »si l\’on contraint un Juif en public (il y a au moins 10 juifs), même pour une mitsva kala, on se laisse tuer. Le minyan de 10 Juifs est le noyau du peuple juif, l\’atome de la nation, et il faut un comportement du type \ »peuple\ ». On doit se laisser tuer pour tout commandement. Il n\’y a pas le principe \ »\’hay bahem\ », car la Torah ne met pas en danger la nation d\’Israël, qui ne disparaîtra jamais.

Cela nous enseigne la force d\’une communauté, d\’un minyan : partout où sont 10 juifs, la Shekhina est là. D\’où l\’importance de la vie communautaire : partout où je me lie à 9 autres juifs, je cesse d\’être un individu, et tout ce qui se passe est au niveau des forces d\’une nation.

C\’est l\’une des raisons de l\’humilité de Moshé, quand il comprit la grandeur de 10 juifs qui attirent une présence du divin plus grande que ce qui lui tout seul pouvait attirer. A partir du moment où nous sommes 10 juifs, nous sommes dotés de forces et lumières qui sont le dévoilement de quelque chose de complètement nouveau, appartenant à une dimension totalement différente. Ce ne sont plus 10 individus, mais un atome de peuple, qui n\’est jamais en danger de mort, car il ne peut jamais disparaître. Quand je prie ou fais une étude en communauté, je reçois des forces qui n\’ont plus rien à voir avec ce que nous sommes chacun, en particulier.

Un peuple, contrairement à toutes les normes, continue à traverser l\’histoire, bien que tous les autres peuples disparaissent. C\’est parce que des millions de petites communautés de 10 Juifs ont accepté de se sacrifier pour un détail de la hala\’ha, que nous sommes toujours là. La Torah nous a donné des lois pour assurer notre éternité, et notamment par notre détermination à nous laisser tuer, même pour un détail, si nous sommes 10. Si nous sommes toujours là, et même à Jérusalem. C\’est par le mérite de tous ceux qui ont accepté de se laisser tuer, sinon nous aurions disparu comme tous les autres peuples. Certes, il y a eu les \ »6 millions\ » de la Shoah mais, 3 ans après, nous avons eu notre nation.

Mais qu\’est-ce qu\’une mitsva kala, un petit commandement ? \ »Même si on nous demande de changer le lacet de chaussure…\ » Rashi explique qu\’à cette époque, les idolâtres avaient l\’habitude de porter un lacet rouge, en signe d\’appartenance à leurs croyances. Or, il nous est interdit de porter le même habit, à connotation religieuse, de cultes non-Juifs. Les Juifs mirent donc des lacets d\’autres couleurs. Certes, c\’est seulement une coutume, mais elle a pour but de ne pas ressembler aux idolâtres, et si les non-Juifs nous demandent d\’enlever un signe de notre foi, nous avons l\’obligation de sanctifier le Nom d\’Hachem et, s\’il y a 10 Juifs, de nous laisser tuer. A plus forte raison si l\’on nous ordonne d\’enlever la kipa, les tsitsit, ou les tefilin qui sont des mitsvot, au moins citées dans le Shoul\’han Arou\’h.

Selon un commentaire de \’Hassidout, le Talmud prend l\’exemple des chaussures, qui nous permettent de marcher et avancer, pour nous faire comprendre que notre messirout nefesh est les pieds d\’Israël, et nous sommes présents pour l\’éternité, car nous donnons à notre peuple de pouvoir être encore là pour l\’éternité. Nous portons en nous toutes les forces de la nation d\’Israël.

Si on veut me tuer parce que je suis Juif et que, après avoir tout essayé pour vivre, je dois supporter la mort, il n\’y a pas d\’autre moyen de rester vivant pour l\’éternité que celui-là. Les nations, en tuant un Juif, le transforment de simple individu en quelqu\’un d\’éternel !

Mais pourquoi parle-t-on de 10 Juifs ? \ »Comme il est écrit : Je me sanctifierai au milieu des enfants d\’Israël, \ »Vénikdashti béto\’h Bnei Israel\ ». \ »Béto\’h\ » signifie \ »au milieu de 10 juifs\ », car il est dit des explorateurs \ »éloignez-vous du \ »to\’h\ » de cette assemblée\ », et ils étaient 10. Dans toute la Torah, le mot \ »to\’h\ » signifie donc 10.

La Torah les prend comme définition de la communauté juive. Pourtant, ils sont la communauté la plus fautive de toute l\’histoire biblique ! Cela nous enseigne que, dès que l\’on parle de communauté, on parle d\’éternité, et les critères de nos vies personnelles n\’ont plus aucun sens. Les Explorateurs sont les témoins, malgré eux, que la communauté n\’est pas entre les mains des hommes, mais de D.

Notre peuple doit traverser l\’histoire, et nous devons forcément avoir d\’autres critères que les nations. Nous portons la responsabilité de 3500 ans qui nous précèdent, et de l\’éternité.

(2540)

Category: Guemara-Talmud
About The Author
-

  • marcy

    Votre cours est magnifique Rav et très clair!Mais pourquoi devons-nous payer ce lourd tribut pour notre survie? pourquoi, alors que pour D-ieu rien n\’est impossible! pourquoi doit-on être éprouvé comme ça? je parle de la raison profonde, qu\’elle est-elle? se laisser tuer même pour une simple halaha? c\’est extrêmement dur! pourquoi faut-il payer ce prix pour gagner l\’éternité? bien sûr je connais une partie de la réponse grâce à vous, mais c\’est cet aspect là qui m\’intéresse le plus et que je voudrais connaitre au plus profond! merci pour ce cours magistral!

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a marcelle toledano; Si nous etions pret a donner notre vie pour la Torah, nous aurions l\’eternite sans qu\’un goy nous la prenne de force pour cela…jamais dans le projet divin il n\’a ete prevu a l\’avance qu\’il faille mourir pour \ »survivre\ »…mais comme nous ne voulons pas vivre pour la Torah alors…

  • marcy

    Vous avez tort de dire que nous ne voulons pas…peut-être n\’avons-nous pas le niveau tout simplement! mais nous essayons et grâce à vous cela devient possible dans la réalité! Vous êtes le canal qui nous permet d\’y arriver! je sais aujourd\’hui que si l\’occasion se présente pour moi de mourir pour mon identité de juive je sais que folle comme je suis je le ferai, surtout si je vais directement au keter! il y a des sacrifices que je suis capable de faire pour défendre mon peuple, ma nation et mon identité! j\’en suis consciente depuis toujours!