10 Fevrier 2013 -Le secret de la reincarnations des ames- 11 eme cours- Introduction- Je suis malade, complettement…

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : L’âme était entièrement bonne et pure, puisqu’elle est une partie du Divin. Mais, par la faute d’Adam HaRishon, des forces négatives sont entrées en elle, et des klipot se sont mélangées à l’âme. Le Ari HaKadosh explique \ »maintenant que les âmes sont mélangées de tov et de ra, il va falloir 2 choses pour les purifier et les ramener à ce qu’elles étaient avant la faute. Il faut d’abord séparer le ra du tov, et cette séparation se fait à l’aide des 365 mitsvot négatives \ »ne fais pas\ » (car en les respectant, j’opère à l’intérieur de mon âme un tri entre le tov et le ra). Puis, les 248 mitsvot positives ont pour but de renforcer le tov\ » (qui avait été affaibli en nous, par la faute et le mélange qui en est découlé).

Le Ari révèle donc ici le secret de l’essence, et de la raison d’être, des 613 mitsvot, négatives et positives : l’âme a été abîmée, elle est malade, et il faut les 365 mitsvot négatives pour chasser le mal qui est entrée en elle, puis 248 mitsvot positives pour la reconstruire. Les mitsvot ont donc pour but de nous soigner !

Avant la faute, le mal existait, mais il était à l’extérieur de Adam qui, en mangeant, l’a fait entrer en lui. Adam avait reçu un commandement négatif \ »ne mange pas\ », qu’il a transgressé, de sorte que la 1ère réparation sera de ne pas prendre et ne pas faire quelque chose. Le Ari HaKadosh explique que c’est l’homme qui donne de la force au mal, il l’alimente en faisant ces 365 choses qui sont interdites. Au contraire, s’il ne touche pas et ne fait pas, il affaiblit le mal qui est en lui, qui va en diminuant.

On peut faire entrer les 365 interdits dans 5 grandes catégories : ceux liés à la nourriture (à la manière dont nous prenons la vie), à la sexualité (à la façon dont nous donnons la vie), au temps (la gestion de notre vie, respect du Shabbat, etc…), interdits liés à la relation à D. (ce sont les déot, le monde des idées, l’idolâtrie) et le rapport aux autres. Ces catégories correspondent aux 5 niveaux d’âme.

Chaque catégorie d’acte interdit va nourrir le mal qui se trouve dans l’un des niveaux d’âme, car il y a un microbe qui se trouve dans chaque niveau : nefesh, rua’h, neshama, ‘haya et même d’une certaine manière dans la ye’hida. Par exemple : manger non kasher va alimenter le mal dans le nefesh, car toute nourriture se transforme en sang qui, dit la Torah, est dans le nefesh. La sexualité correspond au rua’h. La neshama est au niveau de la relation entre l’homme et son prochain. La ‘haya au niveau de la gestion du temps ; respecter la différence entre le samedi et les autres jours montre que nous avons cette sensibilité de la ‘haya. La yé’hida est au niveau de l’idolâtrie et de tout ce qui concerne la pensée.

Mais, si les 365 mitsvot négatives ont pour but de ne pas alimenter le microbe qui est en nous, quel est donc ce microbe ? L’ets hadaat tov véra, c’est la confusion entre le bien et le mal, et la maladie de l’âme est l’incapacité de discerner entre le bien et le mal. Nous appelons constamment le bien mal, et inversement. Et tout ce que nous mangeons qui est interdit renforce cette incapacité de discerner, au niveau du nefesh.

Ensuite, une fois que nous avons affaibli le mal et qu’il a lâché prise, les 248 mitsvot positives vont renforcer le bien. Le bien s’était affaibli, à force d’avoir été appelé mal mais, désormais, l’âme a commencé à se libérer de la confusion et à pouvoir discerner le bien et mal, et ces mitsvot vont renforcer sa capacité de discernement. Il faut toute une reconstruction dans la personne car ce n’est pas parce que je ne fais plus le mal que je sais pour autant comment faire le bien, par exemple, comment me comporter avec les autres, ou en tant que mari avec mon épouse, etc…

Mais pourquoi ces chiffres de 365 et 248 ? Nos Maîtres dénombrent, dans l’homme, 365 forces émotionnelles qu’on appelle les guidim, qui sont le système nerveux, et aussi 248 membres, parties dans le corps qui permettent une action. Ils correspondent à une structure qui est dans l’homme, de 365 forces émotionnelles, manières de ressentir, et 248 forces d’action. Les actes interdits que nous faisons détraquent en nous le monde émotionnel, et les mitsvot que nous ne faisons pas affaiblissent notre potentiel d’action.

(4201)

Category: Guilgoulim
About The Author
-

  • marcy

    Bonjour Rav la racine de l\’âme est-elle la yehida? ou je n\’y suis pas du tout? enfin je comprends le pourquoi des mitsvots c\’est fabuleux mais comment la mitsva spécifique à l\’âme s\’intègre-t-elle dans tout ça? et pourquoi malgré tout les mitsvots existaient avant la faute? était-ce ce à quoi on fait allusion quand on dit que D-ieu crée le médicament avant la maladie?
    je souhaite savoir aussi où je pourrais me procurer le livre: il est introuvable à Montréal et existe-t-il en français?
    merci beaucoup pour tous ces cours exceptionnels!

  • guilbaud

    Cher Rav, vous rencontrer à Paris a été pour moi un moment exceptionnel. Vous étiez loin mais votre présence vivante a prolongé cette ambiance chaleureuse que nous ressentons grâce à ( et malgré) la technologie. Je voulais remercier l\’anonyme donateur qui a permis cette heureuse occasion et l\’ensemble de la communauté qui nous a accueillis en son sein, en tant que non juifs nous en sommes reconnaissants et avons senti qu\’en cohérence avec vos cours, une place nous était faite.J\’ai lu cette semaine votre livre remarquable de clarté et de science et s\’il n\’avait fallu reprendre en toute urgence le train de nuit pour travailler le lendemain matin, croyez qu\’en vous priant de le dédicacer, je me serais saisi de l\’occasion pour vous manifester mon immense gratitude pour la qualité de votre enseignement. J\’adresse à vos élèves, particulièrement aux voix devenues familières à travers le net,tous les encouragements:ils savent combien ce que nous recevons est précieux. Merci

  • Dominique

    Merci cher Rav pour ces cours fabuleux
    Si j`ai bien compris c`est donc dans les guilgoilims la partie de la Nechama encore malade qui revient sur terre pour etre reparee ?La partie reparee elle ne revient pas et donc notre job c`est de reparer le mieux possible cette ame malade.De facon au total d`avoir un grand corps Nichmatique repare.
    Mais alors pourquoi alors qu`a priori le monde et donc ce corps nichmatique est presque terminee pourquoi alors il n`y a jamais eu dans l`histoire une telle confusion de valeurs et une telle inversion du bien et du malade? autant de depressions et de maladies mentales
    Nous on est le Rouach qui j`imagine se developpe paralelement a la reparation de la nechama qu`on a reussi a reparer .
    Est ce que mon raisonnement est bon ou non?
    Deuxiememnt pourquoi la femme n`est pas soumise elle a la pluspart des mitzvots liees au temps dans l`explication du Ari Ha Kadosh ?

  • masson

    Bonjour Rav, en effet, le problème majeur des humains, c\’est d\’avoir beaucoup de difficultés à discerner le mal du bien et vice versa. Les pervers l\’ont bien compris. Ils nous font prendre des vessies pour des lanternes. Et beaucoup de personnes tombent dans le piège en croyant bien-faire.
    Soyez béni pour vos cours très éclairants

  • masson

    C\’est très intéressant de savoir que le mal, dans l\’absolu, est plus fragile que le bien. En l\’affamant, il peut être détruit. Il ne faut donc pas alimenter le mal.
    Ce que je retiens également du cours, c\’est que le bien a besoin d\’actions, il a besoin d\’être nourri par des actions. Du moins, c\’est ce que j\’ai compris

  • 30543

    pourrez-vous ultérieurement expliquer le choix des chiffres 365 et 248?
    à quoi correspondait pour le culte idolâtre le vêtement en שעטנז? je pensais que ceci se reliait aux קורבנות de Caïn et Abel! et pourquoi alors justement le כהן גדול mettait ce vêtement seulement le jour de Kippour?

  • BIRS

    JOSIAS.
    BONSOIR RAV merci encore pour votre intervention au salon hoche.
    Nous avons essayé de comprendre le rôle des mitsvots positives qui sont aux nombres de 248 et les interdictions qui sont aux nombres de 365.J\’ai effectué un petit calcul élémentaire en additionnant les chiffres des mitsvots positives (2+4+8=14) ainsi que les interdictions (3+6+5=14)qui correspond dans la kabbale aux 14 phalanges de chaque main et bien d\’autres choses encore.pouvez vous m\’expliquez si il y a véritablement un lien et quelle explication peut-on en tirer?
    de plus 613 mitsvots:6+1+3 = 10 commandements.
    Merci RAV

  • fgif

    Très content de vous revoir, et je suis ravi que vous ayez rendu une petite visite à mes compatriotes 🙂
    Pourquoi les femmes ne sont pas concernées par les mitzvots négatives relatives au temps ? leur \’Haïa est-elle exempte de microbe ? peut-être parce-que les femmes donnent la vie ?…
    Je me doute bien que vous allez nous dévoiler tout ça dans les prochains cours 😉
    Je pose juste la question pour vous faire sentir encore à quel point nous sommes tous interressés par ces cours révolutionnaires et passionnants !

  • pitzman

    il y a toujours des exceptions à la règle, car il n\’existe pas de règle sans
    sans exception. Aucune exception ne peut contester une règle.
    Bien au contraire, car c\’est toujours \ » l\’exception qui confirme la règle.\ »

  • caftan

    Bonjour cher Rav, vous avez parlé au debut de creatures adamiques et non adamiques, j\’aimerai bien savoir dans quel cour, en avez vous parlé… merci pour vos cours, quelles merveilles!! c\’est avec un grand plaisir qu\’on les ecoute!!