18 Fevrier 2013 -Le secret de la reincarnation des ames- Fin d´Introduction

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Nous avons 248 mitsvot positives, qui correspondent aux 248 membres de notre corps, et 365 mitsvot négatives, qui correspondent aux 365 canaux gérant tout notre système nerveux et psychologique. Transgresser les interdits de la Torah est ce qui amène tous les détraquages nerveux et psychologiques en l’homme.

Le corps a été créé pour être le miroir de l’âme. De même qu’il y a 248 membres définissant les forces de l’action et 365 canaux gérant le système nerveux du corps, de la même manière l’âme a, aussi, 248 membres et 365 nerfs.

L’une des raisons pour lesquelles l’âme descend sur terre, c’est pour accomplir les 613 mitsvot, dont 248 vont construire les forces de l’action et 365 construisent les forces de l’émotion. Et si elle accomplit les 613 mitsvot, l’âme a terminé sa mission, et peut continuer l’infini parcours qu’est l’existence. Le passage dans ce monde est seulement une infime partie de ce à quoi l’âme est destinée, dans le projet divin qui est éternel.

Mais aucune ne peut accomplir à la perfection toutes les mitsvot. Depuis Adam HaRishon, l’âme fondamentale s’est morcelée, et chacun de nous n’en a qu’une partie bras, bouche, ou œil, etc… Comme il y a les mitsvot données au bras, à la bouche, etc…. de la même façon, chacun de nous a reçu des forces permettant de remplir sa mission sur terre : ainsi, celui qui a une âme œil aura une vie très différente de celui ayant une âme bras, et c’est ce qui fait la différence entre nos choix et notre vécu. Nous ne pouvons faire que ce qui correspond aux forces que nous avons reçues.

Mais le problème est que nous ne savons pas ce que nous sommes, et nous nous forçons à faire des choses qui ne nous correspondent pas, et ne faisons pas ce que nous devrions. C’est pourquoi nous revenons en Guilgoul, jusqu’à ce que nous arrivions à faire, sur le plan matériel, moral et spirituel, ce qui correspond à la partie de l’âme qui est en nous. Et, tant qu’une personne n’est pas dans la Torah, jamais elle ne pourra savoir qui elle est, puisque l’âme est structurée comme la Torah, en 613 parties correspondant aux mitsvot. Pour que mon âme me livre son secret, j’ai besoin de la mettre en relation avec la Torah, qui la source même du secret. Quelqu’un n’accomplissant pas toutes les mitsvot qu’il peut accomplir (avec toute sa bonne volonté et sérieux) ne peut réussir sa vie, et reviendra forcément dans un autre guilgoul. Celui qui fait le maximum, son contact avec la Torah va réveiller en lui les forces de son âme, et ces forces vont l’amener automatiquement vers sa mission

Il y a deux types de guilgoulim : le guilgoul constructeur et le guilgoul \ »punition\ », réparation. Dans le 1er, l’âme est chargée d’une mission, et de réaliser certaines choses ; dans le 2nd, l’âme revient dans des conditions abominables, soit dans du minéral (dans une pierre, de l’eau…), dans du végétal (une plante…), dans un animal, ou un humain.

Le Tanya nous explique que l’homme est le microcosme de toute la création, et les 4 règnes se trouvent en lui : l’équivalent du minéral dans l’homme est la paresse, la dépression, et tout ce qui immobilise ; le végétal est la dimension de la recherche du plaisir ; l’équivalent de l’animal est la vie \ »métro, boulot, dodo\ » : on n’a pas de projet et on ne construit rien. L’homme est prisonnier dans une dimension, mais ne peut en prendre conscience et se réparer. Pour récupérer l’âme, Hachem va la faire revenir dans la dimension minérale, végétale ou animale qui la tenait prisonnière. Dès qu’elle va se retrouver sous cette forme, elle va avoir une terrible souffrance, et c’est ce qui va la réveiller. Quand elle hurlera, elle sera libérée et aura fait son tikoun. D’où l’importance, quand nous mangeons, de la casherout et de la bra’ha (qui libère les âmes prisonnières), et surtout sur la viande, car presque tous les guilgoulim sont dans les animaux. Or, un homme qui n’étudie pas la Torah n’a aucune façon d’élever ce qu’il mange. Et cela est d’autant plus important que, plus nous approchons de la Délivrance, et plus il y a de guilgoulim à libérer.

C’est pourquoi, à chaque fois que nous nous retrouvons dans un nouvel endroit, nous devons nous arrêter et dire une parole de Torah, une prière, une lecture de tehilim… car peut-être sommes-nous là pour faire le tikoun du minéral et du végétal de ce lieu. Peut-être y avons-nous été amenés pour libérer des âmes qui nous attendaient depuis longtemps. C’est aussi pourquoi nous avons des mitsvot sur tous les règnes : avec le minéral (eau…) ou à Souccot avec les 4 espèces et la soucca, car ainsi nous libérons beaucoup de guilgoulim, quand nous utilisons ces végétaux pour faire la bra’ha, c’est une réparation extraordinaire pour ces âmes.

(3969)

Category: Guilgoulim
About The Author
-

  • sebgm

    437
    289 – ECTOPLASME RAZORBAK

    L\’archange Gabriel accueillit l\’ectoplasme Raoul Razorbak avec la déférence due à un Grand Initié.
    – Cette fois, c\’est pour de bon, constata-t-il simplement.
    Après un court conciliabule, les trois archanges-juges se souvinrent qu\’avec un Grand Initié, il n\’était nul besoin de pesée ou de marchandage pour une vie future. Cette âme-ci était déjà au courant de tout. La procédure était forcément différente.
    L\’archange Raphaël expliqua brièvement à Raoul que ses mérites dans ses vies antérieures lui avaient valu cette mort assez rapide par un coup de hache dans le dos. Ses mérites lui avaient aussi valu d\’accéder àtoutes les connaissances qu\’il avait souhaitées et, surtout, de devenir un Grand Initié. Le temps n\’était pourtant pas encore venu pour son âme d\’être transformée en esprit pur : il avait trop péché par orgueil, s\’était laissé aller à l\’ivrognerie, avait entretenu des velléités de vengeance.
    Néanmoins, face à un Grand Initié, et compte tenu des qualités qui lui avaient permis d\’accéder à ce rang, la coutume voulait que les archanges abandonnent leurs prérogatives de juges. A l\’ectoplasme Raoul Razorbak, donc, de décider lui-même de sa prochaine réincarnation.
    L\’âme de notre ami remercia avec gratitude. Il était le premier àsavoir n\’être pas en possession des six cents points indispensables pour mettre fin au cycle.
    – J e veux être réincarné en arbre, annonça l\’ectoplasme de Razorbak.
    – En quoi ? s\’effara l\’archange Gabriel.
    – En arbre, répéta fermement Raoul.
    L\’archange Michel tenta de le raisonner.
    – Voyons, vous n\’ignorez pas que la conscience évolue du minéral au végétal, du végétal à l\’animal et de l\’animal à l\’humain. Nous réservons ce genre de régression aux franches crapules. Arbre, c\’est indigne de vous.
    – Peut-être, mais je suis si fatigué! C\’est en toute lucidité que je vous prie de m\’accorder cette régression. Je suis las de l\’agitation du monde des humains. Même les animaux bougent trop. Je veux retrouver l\’immobilité des végétaux. Pour moi, ce ne sera pas une régression mais un apaisement.

    438

    – Qu\’il en soit fait selon votre volonté! soupira l\’archange Gabriel.
    – Très bien, fit l\’âme, ragaillardie. Montrez-moi donc ce que vous avez à me proposer comme corps végétal. Il doit bien y avoir quelque part des couples de végétaux en train de copuler, du pollen de marguerite entrant en contact avec les étamines mâles d\’une congénère. Introduisez-moi dans une graine, un tubercule, un oignon! Je jaillirai ensuite du sol pour toute une vie de saine immobilité. Tranquille, enfin tranquille.
    – Mais les végétaux n\’ont pas du tout la vie tranquille! s\’exclama l\’archange Raphaël. Le vent les fouette, les herbivores les broutent, les pluies les noient, animaux et humains les écrasent sans y prendre garde.
    – Oui, mais comme les végétaux n\’ont pas de système nerveux, ils n\’en souffrent pas.
    Un séraphin projeta plusieurs bulles d\’amours végétales. C\’était assez poétique. Ensemble, Raoul et les archanges les examinèrent avec candeur.
    – Eh, regardez, là! s\’exclama l\’archange Michel. Une graine de cépage de Sauternes est en train de se faire féconder en France. C\’est du Château-Yquem, un excellent cru. Voyez ce cep! Il est exposé à un bon soleil, il jouit d\’une humidité suffisante, les viticulteurs l\’entretiennent avec amour. Ça pourrait être sympa de devenir un petit plant de vigne.
    Raoul regarda avec attendrissement le végétal qui allait être son parent. Il trouva son futur père un peu tordu mais bien sympathique. Il décida donc d\’être raisin.

    290-PHILOSOPHIE HINDOUISTE

    Pour chacun, il existe un \ » Livre de la vie \ ». Les Orientaux l\’appellent \ » Archive akhashique \ ». Sur ses pages sont consignés les actes et les pensées des vies antérieures de chacun et les vies futures nécessaires pour en apaiser le karma. L\’esprit peut choisir de commencer par celle-ci ou par celle-là, de régler des dettes contractées dans une vie vécue au XVIIe siècle plutôt que celles de sa dernière vie. Le mal infligé dans la dernière réincarnation est peut-être déjà compensé par le bien effectué lors d\’une vie précédente.

    les thanatonautes – F. Werber (et ses consultants…)
    http://snecke.free.fr/les%20thanataunautes%20et%20l%27empire%20des%20anges.txt

  • sebgm

    437
    289 – ECTOPLASME RAZORBAK

    L\’archange Gabriel accueillit l\’ectoplasme Raoul Razorbak avec la déférence due à un Grand Initié.
    – Cette fois, c\’est pour de bon, constata-t-il simplement.
    Après un court conciliabule, les trois archanges-juges se souvinrent qu\’avec un Grand Initié, il n\’était nul besoin de pesée ou de marchandage pour une vie future. Cette âme-ci était déjà au courant de tout. La procédure était forcément différente.
    L\’archange Raphaël expliqua brièvement à Raoul que ses mérites dans ses vies antérieures lui avaient valu cette mort assez rapide par un coup de hache dans le dos. Ses mérites lui avaient aussi valu d\’accéder àtoutes les connaissances qu\’il avait souhaitées et, surtout, de devenir un Grand Initié. Le temps n\’était pourtant pas encore venu pour son âme d\’être transformée en esprit pur : il avait trop péché par orgueil, s\’était laissé aller à l\’ivrognerie, avait entretenu des velléités de vengeance.
    Néanmoins, face à un Grand Initié, et compte tenu des qualités qui lui avaient permis d\’accéder à ce rang, la coutume voulait que les archanges abandonnent leurs prérogatives de juges. A l\’ectoplasme Raoul Razorbak, donc, de décider lui-même de sa prochaine réincarnation.
    L\’âme de notre ami remercia avec gratitude. Il était le premier àsavoir n\’être pas en possession des six cents points indispensables pour mettre fin au cycle.
    – J e veux être réincarné en arbre, annonça l\’ectoplasme de Razorbak.
    – En quoi ? s\’effara l\’archange Gabriel.
    – En arbre, répéta fermement Raoul.
    L\’archange Michel tenta de le raisonner.
    – Voyons, vous n\’ignorez pas que la conscience évolue du minéral au végétal, du végétal à l\’animal et de l\’animal à l\’humain. Nous réservons ce genre de régression aux franches crapules. Arbre, c\’est indigne de vous.
    – Peut-être, mais je suis si fatigué! C\’est en toute lucidité que je vous prie de m\’accorder cette régression. Je suis las de l\’agitation du monde des humains. Même les animaux bougent trop. Je veux retrouver l\’immobilité des végétaux. Pour moi, ce ne sera pas une régression mais un apaisement.

    438

    – Qu\’il en soit fait selon votre volonté! soupira l\’archange Gabriel.
    – Très bien, fit l\’âme, ragaillardie. Montrez-moi donc ce que vous avez à me proposer comme corps végétal. Il doit bien y avoir quelque part des couples de végétaux en train de copuler, du pollen de marguerite entrant en contact avec les étamines mâles d\’une congénère. Introduisez-moi dans une graine, un tubercule, un oignon! Je jaillirai ensuite du sol pour toute une vie de saine immobilité. Tranquille, enfin tranquille.
    – Mais les végétaux n\’ont pas du tout la vie tranquille! s\’exclama l\’archange Raphaël. Le vent les fouette, les herbivores les broutent, les pluies les noient, animaux et humains les écrasent sans y prendre garde.
    – Oui, mais comme les végétaux n\’ont pas de système nerveux, ils n\’en souffrent pas.
    Un séraphin projeta plusieurs bulles d\’amours végétales. C\’était assez poétique. Ensemble, Raoul et les archanges les examinèrent avec candeur.
    – Eh, regardez, là! s\’exclama l\’archange Michel. Une graine de cépage de Sauternes est en train de se faire féconder en France. C\’est du Château-Yquem, un excellent cru. Voyez ce cep! Il est exposé à un bon soleil, il jouit d\’une humidité suffisante, les viticulteurs l\’entretiennent avec amour. Ça pourrait être sympa de devenir un petit plant de vigne.
    Raoul regarda avec attendrissement le végétal qui allait être son parent. Il trouva son futur père un peu tordu mais bien sympathique. Il décida donc d\’être raisin.

    290-PHILOSOPHIE HINDOUISTE

    Pour chacun, il existe un \ » Livre de la vie \ ». Les Orientaux l\’appellent \ » Archive akhashique \ ». Sur ses pages sont consignés les actes et les pensées des vies antérieures de chacun et les vies futures nécessaires pour en apaiser le karma. L\’esprit peut choisir de commencer par celle-ci ou par celle-là, de régler des dettes contractées dans une vie vécue au XVIIe siècle plutôt que celles de sa dernière vie. Le mal infligé dans la dernière réincarnation est peut-être déjà compensé par le bien effectué lors d\’une vie précédente.

    B. Werber (et ses consultants) – Les Thanatonautes
    http://snecke.free.fr/les%20thanataunautes%20et%20l%27empire%20des%20anges.txt

  • marcy

    J\’ai réécouté le cours attentivement et un million de questions m\’assaillent comme toujours! je me pose une première question: quand une âme revient dans un animal notre Rav dit que c\’est pour lui faire prendre conscience et que cette âme ressent alors une souffrance immense, peut-on alors en déduire , que contrairement à nous qui ne savons pas qui nous sommes et d\’où nous venons, qu\’elle est consciente véritablement de son état? c\’est à dire qu\’elle se souvient de son incarnation précédente en tant qu\’être humain et donc elle peut prendre conscience effectivement de ce qui lui arrive et se réparer? de même un caillou a-t-il à ce moment là conscience d\’être une âme dans un caillou, d\’où sa souffrance et sa réparation?
    il faut donc accomplir les mitsvots pour être un constructeur, un homme véritable! c\’est magnifique que chaque partie d\’âme ait à accomplir une partie des mitsvots pour se réaliser! la thora est un message merveilleux et l\’univers tout entier ainsi que notre existence relèvent de ce merveilleux! je suis subjuguée par la beauté infinie de ces mystères! il est malheureux pourtant de voir les hommes salir ce monde comme ils le font! c\’est une insulte au maître du monde! cependant je crois que nous nous laissons porter par le flux qui nous pousse à faire ce que tout le monde fait, sans doute un instinct de survie afin de pouvoir vivre en société! et surtout d\’être considéré comme normal! selon ce cours finalement ce sont les 3/4 de l\’humanité au mieux qui ne mérite pas le nom d\’homme! ai-je raison de dire cela ainsi? je suis certaine que le RAV NE NOUS A RÉVÉLÉ QUE LA GOUTTE DE LA GOUTTE DE L\’OCÉAN! ET MON ÂME EN VEUT ENCORE ET ENCORE, INSATIABLE! COURS FABULEUX! MERCI!

  • MN

    Bonsoir RAv,

    J\’ai fait écouter ce cours à ma maman,qui pourtant est très réticente à la religion et je pense que ce cours la beaucoup ému, touché et convaincu . Ma maman a des chats et j\’ai l\’impression qu\’elle a été sensibilisée ( enfin ) grace à vos paroles et votre humour qu\’elle a beaucoup apprécié. Vraiment, HAzak !!
    avec mes sinceres salutations.
    Myriam

  • marcy

    Rav c\’est sûr et certain je reviens en guigoul! je reviens en homme à Jérusalem et je veux retenir ma place déjà comme élève dans votre classe! au moins je suis sûre qu\’avec vous tout ira bien depuis le début! mais qu\’arrivera-t-il si vous vous ne revenez pas? pardonnez-moi mais j\’avais besoin de vous dire ça! 🙂

  • Zuhurbelea

    L\’inapplicabilité de l\’intégralité des mitsvot, dans toutes les religions, pourrait bien être une raison cachée de prolonger l\’aventure de chaque âme – il ne s\’agit pas pourtant de prendre cette faculté divine pour une forme de laxisme, comme le prouve la cessation de flux imposée à Er et Onan, et quelle ironie !