7 Janvier 2013- Le secret de la reincarnation des ames-Introduction 5

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Nous avons vu que l\’homme adamique est la superposition de 15 dimensions, les unes à l\’intérieur des autres. Seule la neshama, l\’âme, est appelée véritablement adam, car là seulement se trouve l\’identité adamique. Chacun des 5 niveaux de l\’âme est placé dans un tselem, partie intermédiaire entre la partie d\’âme et la partie de corps correspondante. Le tselem et le corps ont, eux aussi, 5 niveaux.

L\’homme adamique vit habité d\’une dimension qui n\’appartient pas à ce monde, et c\’est pourquoi il peut s\’élever au-dessus des limites de ce monde. S\’il se contente de servir D. en fonction des limites de ce monde, il profane l\’identité adamique qui est en lui, car il se soumet à la dimension extérieure. La dimension adamique commence lorsque je dis : c\’est difficile, mais j\’y arriverai ! L\’homme adamique n\’a pas le droit de s\’écrouler et de baisser les bras, car rien dans ce monde ne peut l\’arrêter. Rabbi Shimon disait que \ »tous les fils d\’Israël sont des fils de roi\ ». Or David HaMéle\’h a dit que le roi, c\’est celui qui pulvérise les montagnes et passe au travers !

Le nefesh se manifeste au niveau de la peau ; il est ce qui permet la sensibilité, dans le bien comme dans le mal ; c\’est le niveau du tactile. Le rua\’h se manifeste au niveau de la chair ; c\’est le monde des émotions ; quand on dit de quelqu\’un \ »c\’est ma chair\ », cela évoque un lien émotif très fort. Adam a dit de Hava \ »elle est la chair de ma chair et l\’os de mes os\ » ; si la chair est le siège du ruah (du monde des émotions) et que l\’os est le lieu de la neshama (c’est-à-dire de la pensée, de la réflexion, et de toute l\’activité intellectuelle), cela signifie qu\’Adam exprimait que Hava avait un lien avec son activité émotive et avec son activité intellectuelle. Dans le langage talmudique des Maîtres, on appelle souvent l\’homme \ »bassar vadam\ » : chair et sang. La chair fait allusion à une dimension intérieure, par rapport à la peau ; mais dimension encore physique et charnelle. C\’est la différence entre l\’émotion et la sensation : dans la relation de couple, on aime avec sa chair, et non avec sa peau. La relation de chair ne commence que lorsqu\’il y a un minimum d\’intériorité et donc de profondeur.

Et quel est le lien entre la neshama et l\’os ? Ce qui permet au corps de tenir, c\’est l\’os.
Au niveau de la structure morale et spirituelle de l\’homme, c\’est l\’intelligence qui joue le rôle de l\’os : si l\’intelligence est atteinte, toute la dimension morale et spirituelle de l\’homme s\’écroule. La Torah nous livre ce secret : dis-moi comment tu vis avec ta femme, et je te dirai ton intelligence. Si je veux avoir l\’os, c’est-à-dire une intelligence qui soutienne toute ma vie, et si je veux être sage et debout dans l\’existence, je dois faire en sorte que ma femme soit ma chair, et non ma peau. C\’est pourquoi l\’homme est appelé \ »bassar vadam\ », et non \ »or vadam\ » (peau et sang), et c\’est une appellation positive : dans le langage du Talmud, seulement l\’humain qui, dans toute relation, cherche un minimum de profondeur mérite de s\’appeler un homme.

\ »Et ce tselem, c\’est le yetser hatov (pulsion vers le bien) et le yetser hara (pulsion vers le mal)\ ». C\’est le 1er \’hidoush du Ari HaKadosh : les yetserim ne sont pas des forces du corps ou de l\’âme, mais se trouvent au niveau du tselem, aux 5 niveaux de connexion entre la partie de l\’âme et la partie de corps correspondante. Ils sont liés au principe de cette connexion des contraires. \ »Et ces pulsions sont les mal\’ahim (les anges) qui se situent dans l\’homme lui-même.\ » C\’est le 2ème \’hidoush du Ari : l\’homme adamique est constitué de mal\’ahim qui sont le tselem, le yetser hatov et le yetser hara. L\’être adamique est donc composé de 3 mondes : le monde matériel représenté par le corps, le monde des mal\’ahim représenté par le tselem, et le monde représenté par l\’âme. Et c\’est le 3ème \’hidoush : les mal\’ahim ne sont ni bons ni mauvais.

\ »Le tselem n\’est pas l\’adam lui-même.\ » Son identité se situe au niveau de la neshama et est plus élevée que les mal\’ahim ! 3 de ses dimensions ne sont donc pas l\’homme lui-même. Le vrai moi se situe dans la partie cachée de l\’adam. Il faut casser 10 écorces, 5 du corps et 5 du tselem, pour arriver au vrai soi-même. Et c\’est pourquoi nous avons reçu la Torah sous forme de 10 commandements. C\’est pourquoi, aussi, il faut 10 plaies pour sortir d\’Egypte, qui font allusion à la brisure des 10 écorces pour arriver à Adam qui est le peuple juif. Dès que la dernière a été brisée, la nation d\’Israël est née. Avant la faute, il y avait seulement des habits, et non des voiles, et c\’est pourquoi la peau de Adam était transparente. Avec la faute, l\’habit est devenu une écorce, une prison. On ne brise pas les 10 dimensions, mais ce qu\’elles sont devenues. L\’Egypte est le symbole de ces 10 écorces qui emprisonnent l\’âme, et il faut s\’en libérer.

\ »Et la raison pour laquelle on l\’appelle tselem (à côté) fait allusion au fait qu\’il est entre les deux, à côté de l\’âme et du corps, et ressemble aux deux.\ » Car ce qui doit lier les contraires doit avoir en lui une partie des deux. Le yetser hara est le miroir vu du côté du corps, et le yetser hatov est le miroir vu du côté de l\’âme. \ »Ra\ », à l\’origine, ne signifie pas mal, mais EXTERIORITE, et \ »tov\ » est lié à l\’apparition de la LUMIERE. Ce sont des pulsions qui nous poussent vers l\’extériorité ou vers l\’intériorité. Le tselem est comme un interprète, entre le monde de l\’extériorité et celui de l\’intériorité. Le rôle d\’Israël est de servir de tselem aux nations : il est le seul qui puisse transmettre aux nations le langage authentique. Ce sera la Délivrance, quand les peuples entendront la Torah à partir de l\’hébreu traduit par des Juifs.

(4975)

Category: Guilgoulim
About The Author
-

  • 130656

    1 QUESTION:DANS MASSEHET NIDA ,NOS MAITREד DISENT QUE LE PERE DONNE A L ENFANT ,LE CERVEAU ET LES OS ET LA MERE ,LA CHAIR ET LA PEAU QUI DONNE LES CANNAUX .?
    2 /QUESTION;LE TSELEM QUI REUNNIT LA YEHIDA A LA HAYA EST LE MEME QUE CELUI QUI REUNNIT LE CERVEAU A L OS ET DONC ON L APPELLERAIT YETSER A TOV ,COTE YEHIDA ET YETSER RA COTE CERVEAU?

  • masson

    Bonjour Rav, merci pour ce cours qui nous permet de faire des liens entre le corps humain et l\’âme. J\’ai une question, je me demandais comment comprendre le rôle des glandes dans le corps humain. Les glandes fabriquent des hormones qui, via le sang, atteignent des organes cibles. Les hormones ne sont pas interchangeables. A quel niveau d\’âme cela correspond-il ?

  • Gracieuse

    vraiment passinnant
    en plus vous êtes éminemment sympathique
    vous écouter est un bonheur.
    une suggestion:
    médicalement ce que vous appelez \ »canaux\ » c\’est en fait le système \ »vasculo-nerveux\ »

  • 358770

    B\ »H
    Wouah !!!!!! Ont retient son rouah et ont s\’accrochent !!!
    Passionnant ! Nous reviendront avec notre Roi. Mashiah Il nous attend
    Clin d\’oeil à la Délivrance !
    Les. Geoullette de. Paris. Aubervilliers
    Bonne journee.
    Hazak!!!!!
    Y\ »HM

  • avraham

    avraham b.
    chalom ou braha rav et bravo pour votre initiative courageuse. j\’ai voulu suivre dans le texte le chaar haguilgoulim en même tps que vous (Je posséde le chaar haguilgoulim avec le commmentaire du zihré tsion) et à ma grande surprise le texte ne correspond pas. Ma question est: Lisez-vous le corps du texte ou directement le commentaire du matok midevach? Permettez-moi, en guise de partage avec le tsibour, deux observations:
    1) Vous avez commencer ce cours le 8iem jour de hanouca et il se trouve que le chaar hagiulgoulim est le 8iem portique!
    2) Le chaar haguilgoulim est composé d\’une acdama de rabbi haîm vital suivie de hacdamot de 1 à 36 !!! et non classiquement avec une acdama siuvi de chapitres comme pour laisser entendre au lecteur que le coeur du sujet n\’est pas abordé. Cela corrobore le fait, comme vous l\’avez souligné, que le chaar haguilgoulim n\’est, somme toute, qu\’une entrée en matière au secret des réincarnations!!
    Qu\’achem vous donne la santé et les forces pour poursuivre votre mission salutaire.amen.

  • bluxor

    Bonjour Rav et merci, une petite intervention sous forme d\’une proposition à l\’intention de ceux qui posent et/ou se posent beaucoup de questions. Voici : accompagnez votre écoute présente et celles à venir d\’une lente, très lente, très méthodique, et très continue, rumination de la \ »Lettre sur la Sainteté\ » disponible en français, éditions verdier Trad C. Mopsick.
    Pour ma part je n\’ai pas de question, j\’ai écouté les cinq plusieurs fois et parfois je vous voit marchant sur le fil d\’un rasoir.Bravo et bon courage pour la longue suite que vous nous promettez, j\’ai hate d\’entendre la dernière.

  • sindres

    Bonjour Rav, je vous remercie de mettre à notre disposition de façon aussi agréable et limpide votre remarquable érudition. Votre cours me passionne, toutefois je n\’ai pas compris pourquoi vous dites dans ce cours que la neshama se situe au niveau de l\’os alors que j\’ai cru entendre lors du cours précédent que l\’os est le siège du h\’aya et que la neshama se situe au niveau des vaisseaux. Pouvez-vous s\’il vous plait me le repréciser? MERCI BEAUCOUP très cordialement ms

  • marcy

    Rav trop trop beau ces révélations inédites, j\’en suis tellement émue! Il est impératif de les écouter plusieurs fois. Il y a tant de poésie et en même temps c\’est si logique si rationnel! tout se tient! comme un puzzle qui apparait, c\’est époustouflant! peut-on ensuite regarder la vie de la même façon? c\’est merveilleux et rassurant de savoir qu\’il ne s\’agit pas de \ »mal et de bien\ » mais d\’extériorité et d\’intériorité, cela élève le débat de très haut et ça c\’est génial car aucune religion ne nous ressemble ni de prés ni de loin malgré leurs falsifications! Rav, vos enseignements tellement précieux n\’ont pas de prix! comment vous remercier? je n\’ai qu\’un seul regret c\’est de ne pas avoir découvert ces merveilles il y a 20 ans; cela aurait évité bien des questions et des erreurs. Mais ne dit-on pas que le maître arrive quand l\’élève est prêt? L\’étude de la Thora est vraiment comme un baiser qu\’on ne pourra jamais oublier.

  • Amarel

    Peut on considerer que l\’etre Adamique en sa qualite de מחבר ait pour mission ,aupres des nations, la meme que les anges a l\’interieur de lui a savoir permettre la connexion entre le monde spirituel et le monde materiel ?