Pourquoi l´ame est sur terre? -Guilgoulim- 1 Dec 2013

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Nous avons vu qu\’il y a deux raisons pour lesquelles une âme revient sur terre : soit, elle n\’avait pas atteint, en une tranche de vie, le but pour lequel elle était venue ; elle doit donc faire son tikoun, mot qui signifie en hébreu biblique \ »arriver à son parachèvement\ ». Soit, elle revient pour réparer le \ »fgam\ », ce qui a été abîmé. Nous verrons ce que signifient ces deux types de guilgoulim, et la différence entre eux.

La Torah nous a été donnée en deux dimensions : les commandements de faire et les interdictions ; ce sont les mitsvot assé et lo taassé. Le Ari HaKadosh révèle que le tikoun fait toujours allusion aux 248 mitsvot positives ; leur accomplissement permet à l\’âme d\’arriver à la shlemout, au perfectionnement qu\’elle doit atteindre. Mais, \ »lorsque l\’on transgresse un interdit, on crée un fgam, on abîme son âme.\ »

\ »Au regard de la Torah, atteint la shlémout de l\’âme, celui qui réussit à faire entrer entièrement son âme dans son corps, et cela est appelé le \ »tikoun hanefesh\ ». On ne peut y parvenir que par l\’accomplissement des mitsvot positives. Quant aux averot, même si elles abîment le nefesh, elles n\’empêchent pas l\’âme d\’entrer dans le corps. Elles font un kétem, une tache.\ »

C\’est le \’hidoush du Judaïsme : le but n\’est pas que l\’âme se détache du corps mais, au contraire, qu\’elle entre dans le corps et pénètre complètement la matière ! C\’est pourquoi le symbole de Hanouka est l\’huile, car c\’est le seul liquide qui imprègne la matière. Le but est, non seulement d\’éclairer le monde, mais de l\’imprégner ! L\’huile est donc le véritable message de l\’allumage de Hanouka. L\’âme, lorsqu\’elle était en haut, connaissait la vérité, mais elle ne pouvait la vivre. C\’est la raison pour laquelle elle a dû descendre dans ce monde, et agir comme de l\’huile. D\’ailleurs, les mots \ »shemen\ » et \ »neshama\ » ont les mêmes lettres.

Nous avons reçu 248 mitsvot positives, car le corps a 248 parties fondamentales, et chaque mitsva a pour rôle de faire entrer notre âme dans la partie du corps correspondant, spiritualisant ainsi cette partie du corps. Chaque mitsva travaille à la connexion de tel membre particulier. Mais, parallèlement, chaque avera fera une tache à l\’endroit où l\’âme est entrée dans le corps, voilant cette entrée, et voilant la connexion qui est à notre disposition. Il faut donc faire téshuva, pour obtenir la kapara et nous nettoyer.

Nous avons 365 commandements négatifs, en rapport avec les 365 jours et aussi les 365 passages d\’énergies (nerfs et vaisseaux). Mais pourquoi y a-t-il davantage de commandements négatifs que de positifs ? L\’une des très nombreuses explications est que l\’homme vit avec un corps, un espace, doté du chiffre 248, et dans un temps doté du chiffre 365. La dimension du temps est plus importante, car cela nous donne davantage de chances de réussir. Pour chaque temps que nous avons gaspillé, il nous en est laissé un pour réparer. Notre système énergétique aussi est supérieur, afin que, même après avoir investi notre énergie dans le mal, nous en ayons toujours un surplus pour, ensuite, réparer.

La faute crée un kétem qui nous prive de la connexion visible avec Hachem. C\’est pourquoi des personnes peuvent faire beaucoup de mitsvot, mais en même temps, très mal se comporter, car tout leur potentiel mitsva est caché par la tache. Nous devons donc être extrêmement vigilants, car nos mitsvot ne suffisent pas. De plus, il y a un lien entre la tache et l\’action : par exemple, si quelqu\’un fait beaucoup de tsedaka, mais n\’est pas honnête dans le domaine des affaires, le bien qu\’il fait n\’est pas comptabilisé puisque, dans le même domaine, celui de l\’argent, il fait à la fois le bien, et le mal qui cache ce bien.

(2952)

Category: Guilgoulim
About The Author
-

  • basic

    Cher Rav, la force et la profondeur d\’un écho personnel que j\’entends dans vos enseignements, n\’arrêtent pas de m\’animer. Aujourd\’hui je tiens à vous informer qu\’en Croatie, bien aujourd\’hui, a lieu un événement collectif qui résonne directement avec la cachérisation de la débauche dans la \ »civilisation\ » moderne, dont vous parlez dans ce cours pour illustrer l\’effet que produit la \ »tache\ ». Il y a aujourd\’hui chez nous, dans le 28e pays entré dans l\’UE, un pays ex-yougoslave, ex-communiste, petit, pauvre et méditerranéen, un référendum national sur la définition du marriage comme \ »union d\’un homme et d\’une femme\ », qui est proposée pour devenir constitutionnelle. L\’organisateur de ce référendum est un groupe de citoyens qui s\’appèle \ »Au nom de la famille\ », et tout le Gouvernement actuel a publiquement appelé à voter contre \ »une telle définition discriminatrice\ » du marriage.
    Shalom et qu\’Hashem bénisse Israel.
    Marija

  • Dominique

    Tres heureuse de voir que vous venez donner des shiurim a Londres, Quel dommage que j habite maintenant Manchester ou il y a une tres grande communaute juive francaise essentiellement Ashkenase d ailleurs , y compris une majorite de charedim et de chassids .
    Je ne sais pas si j ai le droit de le vous dire mais je suis tres fiere de vous
    devorah

  • Keina

    Bonjour,

    J\’aurais plus une question qu\’un commentaire. je suis une \ »non juif\ » mais est-ce qu\’une âme peut-être consédérée comme tel en sachant que celle-ci revient plusieurs fois sur terre en empreintant plusieurs corps. Qu\’en est-il d\’une âme qui a commencé ses incarnations en tant que juive et qui décide de terminer ces incarnations en tant que \ »non juive\ » afin d\’experimanter les différentes facettes de Dieu. Quelle voit cette âme doit elle choisir? En sachant qu\’elle porte elle l\’amour de la Torah ( parole de Dieu) autant qu\’un non juif???

  • rav Haim Dynovisz

    A Mireille Tsimangas; Votre approche n\’est pas juste selon notre sagesse, en effet une ame juive n\’a pas a experimenter d\’autres facettes de D. en tant que non juive et si elle revient dans un corps non juif c\’est une enorme chute et souffrance pour elle jusqu a ce qu elle retourne a sa source

  • Keina

    Merci…c\’est en effet interessant…Donc selon vous, une âme qui commence son incarnation en tant que juive et qui décide de s\’incarner dans un corps non juive est en chutte??? Sur quoi basez vous cette constation??Quelle raison peut conduire cette âme à le faire??? Selon vous, L\’âme peut-elle accepter l\’autre sans pour autant vivre dans le corps de cet autre???

  • Keina

    Merci…c\’est en effet interessant…Donc selon vous, une âme qui commence son incarnation en tant que juive et qui décide de s\’incarner dans un corps non juive est en chutte??? Sur quoi basez vous cette constation??Quelle raison peut conduire cette âme à le faire??? Selon vous, L\’âme peut-elle accepter l\’autre sans pour autant vivre dans le corps de cet autre???

  • rav Haim Dynovisz

    A Mireille Tsimangas: l ame ne decide rien c\’est le Maitre du monde qui lui impose ou etre et dans notre cas il s\’agit d\’une ame perdue qui est en exil et se trouve dans un corps non juif jusqu\’a ce qu\’elle revienne et se libere pour revenir dans un corps juif