Comment reconnaitre le Vrai Messie ? -Contes de rabbi Nahman- 14 Fev 2019

Comment reconnaitre le Vrai Messie ? -Contes de rabbi Nahman- 14 Fev 2019

mp4 mp3

(5427)

Category: Hassidout
About The Author
-

8 commentaires

  • hergo

    ce cours vous est inspire par le maitre du monde.merci a vous et rabbi nahman.
    pendant une naissance les portes de la vie et de la mort s entremelent comme l etranglement du symbole de l infini.

  • Christine Bruno

    J’ai découvert que le mois de ‘hechwan a aussi la valeur numérique 358 ? Et mon fils Samuel qui est né ce mois-là ,me disait être attristé car il ne comporte aucune fête! Mais il s’est fort réjoui quand je lui ai dit que ce mois-là est très certainement réservé pour l’époque de Machia’h qui apparaîtra alors dans toute sa gloire… ! Isaïe (52,13) : « Voyez, Mon serviteur prospérera ; il s’élèvera, grandira, sera placé très haut. »
    Aussi donnons lui donc de la force à sa venue en priant-lisant et proclamant fidèlement le Tehilim 20,ce que faisait le Roi David selon la tradition… O M E R C I ! Hachem de m’en donner la force chaque jour !

  • Danit

    Savhoua tov Cher Rav Dynovisz !
    – Pourquoi dites-vous que si Adam et Eve n’avaient pas mangé le fruit (code) ils auraient fait ce jour-même la délivrance du monde ? Le monde avait-il alors besoin de délivrance puisque la nécessité de celle-ci a uniquement été déclenchée dans son principe en raison du Tikoun à réaliser ?

    – Comment les Sages peuvent-ils considérer que le bébé né en Haute Galilée au moment où les forces armées de Titus pénétraient dans le Kodesh Hakodashim pouvait être un Machiah potentiel ? Puisque qu’il est écrit dans Esaïe 9 versets 5 t 6 que le Machiah, véritable descendant du Roi David doit naître, comme lui, à Beth Lechem ?

    – Pourquoi les Sages d’Israël ont-ils pu avancer qu’une période extrêmement propice au dévoilement du Machiah existait dans les toutes premières années qui ont suivi la destruction du temple. ? Il semble qu’il existe une explication plausible à cela : le rabbi Yeshoua a pleuré sur Jérusalem et prophétisé la destruction du second temple en raison même du refus des pharisiens de le considérer comme envoyé d’Achem, tout comme Moshé qui avait d’ailleurs annoncé sa venue (Deutéronome 18 versets 15 et suivants). Il faut surligner d’ailleurs que Yeshoua n’a jamais dit qu’il était venu pour abolir la Torah mais pour l’accomplir ! C’est-à-dire pour réaliser tout ce que les prophètes qui l’ont précédé avaient dit à son sujet et, dans cette mission, il n’est nullement question de « prendre en charge » l’être humain mais de lui permettre, par son sacrifice expiatoire, d’être réconcilié avec Achem au moyen de la délivrance du péché. C’est bien dans la Torah, n’est-ce pas qu’il est dit que « sans effusion de sang, il n’y a pas rémission des péchés » ? C’est un principe divin, instauré par Achem qui court depuis le sang placé sur les linteaux des portes lors de la nuit de la sortie d’Egypte en passant par les sacrifices incroyables de milliers d’animaux lors de l’exercice du temple en fonction pour arriver au sacrifice ultime d’un seul homme. La chrétienté porte la responsabilité de ses égarements mais cela n’entâche en rien, pour qui veut bien y prêter attention, l’intention divine qui se cache derrière le rôle de Yeshoua, d’autant, comme vous le faites remarquer que le Machiah est perçu comme un homme du peuple, simple, qui doit faire son entrée à Yeroushalaïm sur un âne. Cette prophétie s’est déjà réalisée avec Yeshoua. Avant sa mort, Il a fait allusion à la disparition du temple physique, mis en jout par l’équivalence de sa propre mort faisant alors allusion au temple spirituel qui serait relevé au bout de 3 jours et 3 nuits. Ce fait constitue une des clés importantes de compréhension de son histoire car sa résurrection a libéré les forces messianiques dont il était porteur puisqu’il était venu pour cela ! En effet, son annonce prophétique du déversement du Rouah Hakodech 40jours après son enlèvement (Fête de Pentecôte) correspond étrangement au timing de la fête de Shavouot, don de la Torah à Moshé. Rien d’étonnant donc que les Sages d’Israël puissent avancer que c’est à partir de la destruction du second temple que l’ère messianique a commencé. Toutefois, lors de sa première venue, Yeshoua Machiah Ben Joseph connaissait son rôle et sa mission, tout comme Moshé a connu le sien, et qui n’était pas du tout de délivrer Israël du joug romain et de se faire sacrer roi mais d’être le Serviteur Souffrant pour une délivrance bien plus haute, celle du péché, pour tous ses frères premièrement et pour l’humanité toute entière. Yacov Rambsel explique très bien cela par l’étude hébraïque du psaume 53 , où il démontre par la guématria que le nom de Yeshoua s’y trouve codé.
    La fin de votre cours est, à mon sens, placée sous une grande onction quand vous décrivez l’identité du Machiah. Et bien que je crois de plus en plus sûrement à la mise en place préalable d’un Machiah collectif représenté par le peuple d’Israël, sanctifié dans son ensemble, j’aurais tendance à faire mienne l’interrogation de Martin Buber qui publia les contes de Rabbi Nahman en 1908, , « ET si le Machiah (Ben David) avait les traits du Christ » ?

    • rav Haim Dynovisz

      En réponse à DANIT
      Savhoua tov Cher Rav Dynovisz !
      – Pourquoi dites-vous que si Adam et Eve n’avaient pas mangé le fruit (code) ils auraient fait ce jour-même la délivrance du monde ? Le monde avait-il alors besoin de délivrance puisque la nécessité de celle-ci a uniquement été déclenchée dans son principe en raison du Tikoun à réaliser ?ABSOLUMENT LE MONDE NETAIT PAS ENCORE PARFAIT ET ADAM DEVAIT LE PARACHEVER MAIS LA FAUTE LE FIT TOMBER PLUS BAS ENCORE

      – Comment les Sages peuvent-ils considérer que le bébé né en Haute Galilée au moment où les forces armées de Titus pénétraient dans le Kodesh Hakodashim pouvait être un Machiah potentiel ? Puisque qu’il est écrit dans Esaïe 9 versets 5 t 6 que le Machiah, véritable descendant du Roi David doit naître, comme lui, à Beth Lechem ?IL NEST DIT NULLE PART DANS CES VERSETS QUE LE MACHIAH NAITRA A BEIT LEHEM JE NE SAIS PAS QUELLE TRADUCTION STUPIDE COUS AVEZ DANS LES MAINS

      – Pourquoi les Sages d’Israël ont-ils pu avancer qu’une période extrêmement propice au dévoilement du Machiah existait dans les toutes premières années qui ont suivi la destruction du temple. ? Il semble qu’il existe une explication plausible à cela : le rabbi Yeshoua a pleuré sur Jérusalem et prophétisé la destruction du second temple en raison même du refus des pharisiens de le considérer comme envoyé d’Achem, tout comme Moshé qui avait d’ailleurs annoncé sa venue (Deutéronome 18 versets 15 et suivants). Il faut surligner d’ailleurs que Yeshoua n’a jamais dit qu’il était venu pour abolir la Torah mais pour l’accomplir ! C’est-à-dire pour réaliser tout ce que les prophètes qui l’ont précédé avaient dit à son sujet et, dans cette mission, il n’est nullement question de « prendre en charge » l’être humain mais de lui permettre, par son sacrifice expiatoire, d’être réconcilié avec Achem au moyen de la délivrance du péché. C’est bien dans la Torah, n’est-ce pas qu’il est dit que « sans effusion de sang, il n’y a pas rémission des péchés » ? C’est un principe divin, instauré par Achem qui court depuis le sang placé sur les linteaux des portes lors de la nuit de la sortie d’Egypte en passant par les sacrifices incroyables de milliers d’animaux lors de l’exercice du temple en fonction pour arriver au sacrifice ultime d’un seul homme. La chrétienté porte la responsabilité de ses égarements mais cela n’entâche en rien, pour qui veut bien y prêter attention, l’intention divine qui se cache derrière le rôle de Yeshoua, d’autant, comme vous le faites remarquer que le Machiah est perçu comme un homme du peuple, simple, qui doit faire son entrée à Yeroushalaïm sur un âne. Cette prophétie s’est déjà réalisée avec Yeshoua. Avant sa mort, Il a fait allusion à la disparition du temple physique, mis en jout par l’équivalence de sa propre mort faisant alors allusion au temple spirituel qui serait relevé au bout de 3 jours et 3 nuits. Ce fait constitue une des clés importantes de compréhension de son histoire car sa résurrection a libéré les forces messianiques dont il était porteur puisqu’il était venu pour cela ! En effet, son annonce prophétique du déversement du Rouah Hakodech 40jours après son enlèvement (Fête de Pentecôte) correspond étrangement au timing de la fête de Shavouot, don de la Torah à Moshé. Rien d’étonnant donc que les Sages d’Israël puissent avancer que c’est à partir de la destruction du second temple que l’ère messianique a commencé. Toutefois, lors de sa première venue, Yeshoua Machiah Ben Joseph connaissait son rôle et sa mission, tout comme Moshé a connu le sien, et qui n’était pas du tout de délivrer Israël du joug romain et de se faire sacrer roi mais d’être le Serviteur Souffrant pour une délivrance bien plus haute, celle du péché, pour tous ses frères premièrement et pour l’humanité toute entière. Yacov Rambsel explique très bien cela par l’étude hébraïque du psaume 53 , où il démontre par la guématria que le nom de Yeshoua s’y trouve codé.JE N’AI RIEN A RAJOUTER SI CE NEST QUE JE VOUS LAISSE DANS VOS DELIRES CHRETIENS QUI SONT PURES INVENTIONS ET SURTOUT VERITABLES FALSIFICATIONS DE NOTRE TORAH…..JAMAIS UN HOMME NAURA AUTANT APPORTE DE MALHEURS DANS NOTRE MONDE QUE CELUI QUE VOUS VENEREZ
      La fin de votre cours est, à mon sens, placée sous une grande onction quand vous décrivez l’identité du Machiah. Et bien que je crois de plus en plus sûrement à la mise en place préalable d’un Machiah collectif représenté par le peuple d’Israël, sanctifié dans son ensemble, j’aurais tendance à faire mienne l’interrogation de Martin Buber qui publia les contes de Rabbi Nahman en 1908, , « ET si le Machiah (Ben David) avait les traits du Christ » ? BUBER ETAIT UN JUIF TOTALEMENT ASSIMILE QUI NAVAIT DE JUIF QUE SA NAISSANCE MARTERNELLE…SI CE GENRE DE JUIFS SONT VOS REFERENCES JE NE METONNE PAS DE VOUS VOIR VENERER L’UN DES PLUS GRANDS FAUX MESSIE DE LHISTOIRE DU MONDE…….DESOLE MAIS JE VOUS CONSEILLE DARRETER DE DEVERSER VOS DELIRES SUR MON SITE CAR VOUS NE FAITES QUE VOUS RIDICULISER….TOUT LE MEILLEUR MALGRE TOUT

      • AlbertSY

        Chalom Rav,

        Vos réponses à @Danit illustrent bien le message du conte (de rabbi Nahman) et reprennent bien les explications de votre cours.
        Ce conte est-il prophétique ? S’il faut 3 fois tentatives, on est à quelle étape (la 2ème, la 3ème) ?
        A-t-on réussi à décoder la fin de l’énigme du conte de rabbi Nahman ? Comme Machiah se fera connaitre ? Par quel stratagème ?

        @Danit, n’as tu jamais songé un moment de ta life que les histoires de religion qu’on t’a racontée ont été remaniées par le Nahash ?
        Le Nahash repasse toujours derrière le Maitre du monde pour falsifier la vérité.
        Le Nahash n’a pas son pareil pour tromper le monde (c’est son métier).
        Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

  • Philippe Olivetti

    Bonjour,
    J’AI UN PEU HONTE de déposer ce commentaire sur un site si savant, qui dispense de telles Lumières… mais « quelque chose » en moi ne peut s’empêcher de voir, dans ce cours, « une main tendue », qu’il serait stupide de ne pas essayer de saisir pour qui cherche vainement, depuis plusieurs années (1), à partager des éléments qui ne concernent manifestement pas sa communauté (2) mais la vôtre.
    La plupart de ces éléments sont accessibles à partir de l’adresse suivante, soit directement, soit via la page facebook qui y est mentionnée :
    https://drive.google.com/file/d/1OSvxjXnoApN79e1YwwY37S_Jjs2NS5c6/view?usp=sharing
    J’ai bien conscience que maints éléments peuvent choquer – et je suis moi aussi très souvent étonné, voire sidéré, par « ce qui vient » – mais avons-nous la moindre chance de passer de notre monde actuel, dont chacune et chacun d’entre nous peut aisément constater les limites, au monde merveilleux, que D.ieu nous a promis à la fin des temps, si nous ne changeons rien, absolument rien, dans ce à quoi nous croyons et dans ce que nous faisons dans maints domaines (religions, sciences, économie, médecine…) ?
    En tous cas, un IMMENSE MERCI, rav Dynovisz, pour vos cours et pour les Espaces de Lumière et de Compréhension qu’ils ouvrent chez celles et ceux qui vous écoutent.
    Avec tout mon respect,
    Philippe Olivetti
    (1) depuis l’attentat contre l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes.
    (2) j’ai en effet été élevé dans la religion chrétienne et vis essentiellement entouré de chrétiens.