About The Author
-

2 commentaires

  • Christine Bruno

    C’est donc sur le mérite de Jacob qui incarne le pilier de la vérité éternelle que L’Eternel veut bâtir sa maison,son BÉTHEL,le 3ème Beith hamiqdash. Aussi,quelle révélation d’éternité dans ce monde matériel=action-réaction!Quoiqu’il en soit, comme David,que nos coeurs soient dans la joie quand on nous dit: Allons à la maison de l’Eternel= en quelque sorte » revenir chez soi « .Et celui qui est revenu chez lui ne craint plus rien, car plus rien n’est « extérieur  » donc séparé de lui.

    C’est par la Sagesse qu’une maison s’édifie et c’est par le discernement qu’elle se consolide » (Proverbes 23 verset 3)

  • Richard Hachel

    Zen est tout à fait d’accord avec les sectes mahâyânistes tibétaines qui proclament l’identité foncière du nirvâna et du samsâra.
    C’est pourquoi ses maîtres spirituels invitent leurs disciples à ne pas chercher l’illumination en dehors du monde.
    « Le Royaume du Bouddhisme est dans ce monde, dans lequel il faut chercher l’illumination. Chercher celle-ci en se séparant de ce monde est aussi absurde que de se mettre en
    quête de cornes de lapin ».

    Le rabbin juif Jésus-Christ dans ses logion (prononcer loguionne) dit la même chose:
    « Si vous croyez que le Royaume de Dieu est dans le ciel,
    les petits oiseux du ciel vous y devanceront.
    Si vous croyez le trouver au fond de la mer,
    les poissons de la mer vous y devanceront.
    Mais le Royaume de Dieu, c’est en vous qu’il est,
    et c’est devant vos yeux qu’il se trouve ».

    En ce sens, et universellement, ceux qui le cherchent ailleurs, bouddhistes, chrétiens, musulmans, ou juifs, se condamnent à ne jamais le rencontrer.
    Par contre, le fondateur du faux-Christianisme, celui de Constantin et de Saint Paul, dit le contraire. Il faut fuir ce monde pour entrer dans un merveilleux paradis encore incompréhensible, remplis de merveilleux carrés ronds, et de teinte blanches écarlates. Relisez Saint Paul avec cette optique. Cela est parfois difficile à voir, mais quand de réels théologiens chrétiens le déculotte, Saint Paul n’a plus aucune puissance, et se laisse dégommer par la moquerie, car c’est par le rire qu’on le tue.