25 Juin 2012 -Paracha Houkat- La delivrance en un clin d´oeil

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Dans cette paracha, est décrété que Moshé n’entrera pas en Eretz, et il est raconté la faute qui lui coûta cette punition. Les événements de la paracha et ce décret sont, à 1ère vue, complètement incompréhensibles. C’est ce que signifie son titre : ‘Houkat, partie des lois qui s’enracine dans des hauteurs de sagesse telles que nous ne pouvons encore les comprendre, et cela jusqu’à la Délivrance finale.

On est ici à la fin des 40 ans dans le désert, et le peuple est près d’entrer en Eretz Israël. Toute la génération sortie d’Egypte a disparu, en punition de ses révoltes continuelles contre Hachem. Or, on voit que la nouvelle génération n’en a pas tiré la leçon car, lorsque Myriam meurt, et que le rocher cesse de donner de l’eau, cette nouvelle génération se révolte à son tour et, elle aussi, regrette l’Egypte ! Moshé se met en colère et frappe le rocher, au lieu de seulement lui parler, comme Hachem le lui avait dit. De l’eau sortit en abondance, mais Moshé fut puni par Hachem, et n’entra pas en Eretz Israël.

Hachem lui reproche : « SI TU AVAIS PARLE AU ROCHER, J’AURAIS ETE SANCTIFIE AUX YEUX DE TOUT ISRAEL » : Rashi et nos Maîtres donnent la clé suivante : en voyant le rocher donner de l’eau, « Israël aurait compris… nous devons écouter Hachem et faire Sa volonté. » Explication incompréhensible car, pendant 40 ans, ils ont vu un rocher donner miraculeusement de l’eau, et ils ont quand même voulu retourner en Egypte. De plus, ils n’avaient cessé de voir des miracles, dans le désert, comment ce rocher qui donne de l’eau aurait pu, soudain, les réveiller ? La raison pour laquelle Moshé est puni, est donc un ‘Houkat, incompréhensible. Et les Maîtres d’Israël en donnent une explication complètement au-delà de l’entendement.

Par ailleurs, il y a un principe fondamental, dans la Torah, selon lequel les punitions ont toujours un lien profondément logique avec la faute. Quel est donc le lien entre la Terre dont Moshé est privé, et le rocher qu’il a frappé au lieu de lui parler ?

La Torah met en évidence ici un enseignement d’une puissance qu’on ne peut même pas imaginer. Pour se réveiller, l’âme (la dimension spirituelle en nous) a des chemins que la logique humaine ne peut comprendre. Hachem dit à Moshé : tu n’as rien compris au fonctionnement complètement imprévisible d’une âme qui peut se réveiller par des moyens totalement illogiques et impossibles. Pourquoi le peuple devait-il se réveiller à ce moment précis ? Et pourquoi de cette manière ? C’est au-delà de l’entendement, et on ne doit pas chercher à comprendre.

C’est pourquoi Moshé ne pourra entrer en Eretz Israël car, sur cette Terre, il est interdit de se décourager d’Israël. A tout moment, le réveil est possible, même par le moyen le plus incompréhensible. Moïse est un modèle, et c’est ce que sa punition devait nous enseigner. C’est une leçon d’amour et d’espoir. Hachem nous apprend à ne pas juger Israël, car nous n’en connaissons pas toutes les possibilités et les ressources ; et, aussi, à ne jamais nous désespérer d’une âme, car l’âme échappe à toute logique humaine. Même si j’ai parlé 1000 fois à quelqu’un, c’est peut-être la 1001ème fois qui va le sauver.

C’est pourquoi il est dit que le Mashia’h viendra quand le monde sera désespéré de la Délivrance. Car il faut que toutes les raisons logiques aient disparu. Nos Maîtres disent qu’il y aura, auparavant, une suite d’événements que l’on n’aurait pu imaginer. Le monde échappe au contrôle et à la prévision, et c’est ce qui le prépare au véritable dévoilement de l’impossible qui va devenir réalité. Nous voyons déjà que, partout, l’impossible commence à se réaliser (même si c’est, pour l’instant, surtout du côté du mauvais, mais nous le verrons aussi du côté positif).

Ils ont beau comploter autant qu’ils le veulent contre nous, Hachem est avec nous et tous leurs complots seront déjoués. Comme le disent nos Maîtres, notre Délivrance se fera en un instant, « le temps de cligner de l’œil » !

(2337)

About The Author
-

  • bluxor

    Bonjour
    j\’ignore qui est le trois, manifestement les chiffres bougent.
    Par contre charabia, culture et dysohrthograhfhie, ça me va comme un gang, j\’assume.
    Cependant pour l\’orthographe :
    _La culpa majorette incombate à l\’académias françoise, dans la littérature ostre et antérieure c\’estoit souvent foulte plus souple. Fo voir avec Louis le 14. A l\’oral, je peux avoir les dents longues et pointues ! J\’aime l\’oral.
    _Aussi la localisation. Exemple : lundi dernier, au matin, pour sortir de chez moi j\’ai du enjamber une flaque de sang, plutôt large la flaque. Du banal. Pas du de taureau. J\’habite zone land, je suis né à zone land…Je parle et j\’écris le zone land. Dans le quartier le dico au minimum on le fume. En plus je suis même pas du pays.
    Dans ma rue ça gueule jusqu\’à deux heure du mat au moins ; et manifestement les mecs sont assis sur des dicos…pas encore imprimés. C\’est clair ?
    _Ou alors la naissance. La dysorthographie c\’est la langue de ma reum ! Y a quelqu\’un que ça gène ? Elle est pas belle la langue de ma reum ? Viens me le dire en face et articule courtoisie académique sinon je vois rouge !
    _Aussi la fatigue et les yeux à l\’écran. C\’est pas sympa d\’attaquer les gentils petits vieux mal voyants.
    etc etc etc,
    J\’en ai une liste longue comme le bras d\’Amaleck. Capice ? Come no ?
    à tchao et sans rancune aucune.

  • elior

    De quoi parle Rachi quand il dit « aux yeux » de la communauté ? Est-ce qu’il parle d’Ysraël ou de la terre d’Ysraël ? C’est sur la terre que siège le temple d’Ysraël. Or, Its’hak s’était abîmé les yeux à cause de l’encens offert aux idoles. Ainsi, par raisonnement, ne devrait-on pas comprendre : « Si ce rocher, qui ne parle ni n’entend ni n’a besoin de nourriture (c’est-à-dire un rocher hors de la terre d’Ysraël « ne parle ni n’entend » car ce n’est avec lui qu’on doit faire passer une prière avec le minéral ; « n’a besoin de nourriture » car ce n’est pas sur un rocher hors de la terre d’Ysraël qu’on doit présenter un sacrifice), exécute l’ordre d’Hachem, à plus forte raison nous incombe-t-il de le faire (à plus forte raison la terre d’Ysraël doit accepter ce qu’Hachem demande, c’est-à-dire accepter les Juifs et leur apporter bénédiction). Il me semble qu’il y a un lien entre « baton » (mateh) et « impur » (tamé) ; ainsi la terre d’Ysrael s’est dite que si le rocher qui hors de la terre a été frappé alors qu’il a bien fait son travail (c’est-à-dire ne rien donner tant qu’on ne lui parle pas), à plus forte raison si moi la terre d’Ysraël, je dois accepter les Juifs et leur apporter bénédiction mais que je ne fais pas « assez bien » mon travail, alors que vais-je recevoir comme coup en retour, combien de destruction ? Finalement, la terre se serait dite quelque chose comme : « je préfère ceux qui sont déjà là, pourquoi risquer d’accepter ceux qui viennent… ». Est-ce que le rocher, qui a été frappé, a vomi l’eau? Cf. Vaykra 18, 28-30. ?

  • bluxor

    Bonjour,
    clin d\’oeil à Joseph.
    c\’est là semaine de la vache, ça tombe bien car depuis plusieurs mois je poursuis la piste du taureau.
    Je profite donc de l\’occasion pour secouer quelques chiffons que nul ne verra rouges.
    Je fais ultra rapide et sec.
    Sept vaches grassouillettes et sept maigrissimes, celle ci bouffent les bigs sans prendre un gramme, vous connaissez les détails et la suite.
    Joseph interprète et devient super pote à Pharaon et même « vice roi »!!!
    Conclusion : c\’est n\’importe quoi ! On nous prend pour des billes ou des vaches, c\’est pareil vu qu\’il en existe des toutes rondes.
    Il se trouve ici où là des bœufs pour penser que Joseph haut placé en Egypte serait une bonne chose et même des qui vont soutenir mordicus qu\’il aurait inventé la planification. On croit rêver !
    Joseph se contre fout des rêves de Pharaon et il n\’en rien à cirer du gouvernement de l\’Egypte.
    Ce type est un hébreu et s\’il rêve de voir ses frères et ses vioques aplatis devant lui ce n\’est certainement pas avec la gouvernance de l\’Egypte qu\’il va y parvenir.
    La gouvernance de l\’Egypte ça ne suffit pas pour se faire les muscles, c\’est trop facile.
    Voyons :
    1/ tu prépares un cassoulet.
    2/ tu sors deux trois bouteilles.
    3/ tu fais venir des potes.
    4/ tu fais venir deux trois nanas sympa qui se tortille.
    Et là c\’est gagné, t\’es le roi de l\’Egypte. Si t\’as des petits moyens c\’est l\’Egypte dans ton salon, si t\’as des plus gros moyen, dans ton quartier , ta ville, ton pays etc
    Maintenant t\’es content et tu veux faire venir un hébreu, déjà là t\’es mal.
    Le mec il a des tas de truc à faire, étudier la thora, préparer shabbat, chasser le hamets, la bar mitsva du cousin etc etc La liste est longue. T\’es mal. Mais disons tu insistes quelques temps ; tu réussi à faire une liste et le premier rapplique. Y regarde ton cassoulet. Y regarde soupçonneux, limite mauvais. C\’est quoi ce truc ? C\’est cacher ? Les haricots y viennent d\’où ? Y sont arrivés là comment ? Et les tomates ? Et les saucisses ? Et le plat où t\’as cuit ça ? Il était pas fêlé le plat ? T\’as cuit autre chose dedans ? T\’avais bien lavé ? T\’as acheté où le plat ? Et ton rav il a vu le plat le rav ? Il a vu ? Il a vu comment ? Il avait des lunettes ? Oui ? Non ? Etc, etc…Y en a qu\’un et c\’est déjà l\’embrouille, ton cassoulet y ressemble plus à rien, tu regardes c\’est comme de la bouse de vache rouge (la bouse pas la vache ! Faut pas rêver.). T\’es cramé. Un deuxième rapplique et t\’es de plus en plus mal. Et tu sens que si des nana se pointent ça va être la fin des haricots. Les nanas faut espérer qu\’elle vont rester à côté. T\’es déjà grillé, ratatiné, liquide, crevé, raide…mort.

    Conclusion la cuisine égyptien ne sert strictement à rien avec un hébreu encore moins avec deux et avec une hébreuse, même pas la peine d\’en parler. Or toute gouvernance digne de ce nom passe par la cuisine.
    Grasse ou maigre mais cuisine. Joseph est effectivement dans la cuisine, précisément dans la balance et là…c\’est un fléau. Le fléau ! The fléau ! Un peu comme Attila (mais non pas Jacques, l\’autre, le Hun!). Il voit que Pharaon est vaguement agité, qu\’il a du mal à dormir et il lui balance un truc à dormir debout, du taillé sur mesure. Mais si t\’es pas Pharaon la berceuse de Joseph t\’en as rien à cirer. Rien de rien.
    Voyons presto.
    T\’as sept années de grosses vaches, sept années de maigres et un type qui fait l\’équilibriste.
    Tu regardes d\’un certain côté et tu vois 14 ans de vaches moyennes ; y a pas de quoi fouetter un chat. Avec ça t\’es gouvernante à Disneyland et encore, pas tous les jours.
    Autre vue. Ces vaches, c\’est pas que des vaches, c\’est des cassolettes, des récepteurs, des réceptacles.
    Donc, les vaches maigre c\’est quoi ? Des casseroles blindées pour couscous en béton ! Pour du pile poil nucléaire concentré. Le genre de récipient de 10 litre à priori et t\’en fais rentrer 50 dedans, y bronche pas ! Toujours aussi svelte ! Toujours aussi raide ! Pas d\’enflure ! Pas de débordement ! Pas de fêlure !
    C\’est des trucs qui contiennent un max en restant modestes. Pas d\’enflure de la tête, ni des chevilles,
    pas un gramme de graisse, la vache maigre ça avale sans broncher.
    La vache maigre contient la grosse, conclusion en ce sens elle est plus grosse que la grosse.
    Mais, c\’est pas tout, le plus chaud reste à venir.
    De nouveau tu regardes bien et là…je te le donne…en mille…sur un plateau…les vaches…c\’est des taureaux ! Déjà t\’as qu\’à voir Pharaon ; là c\’est hyper facile, y a des lunettes dans son nom, tu les mets et tu vois y a aussi taureau et vache. Ho la vache ! C\’est trop !
    Avec ça tu comprends, vache maigre c\’est quand elle reçoit, taureau quand il distribue.
    Vache et taureau t\’as l\’équipage complet. Tête baissé (modeste of course) et une corne à droite une à gauche, ça va cogner ! C\’est maigre mais ça contient du lourd, du plomb.
    Etant donné, sept vache-taureau, Joseph est celle du milieu, avant Jacob, avant Isaac, avant Abraham, après Moïse, après David et ensuite…untel, ou tel autre, bref bidule ou machin.
    Je vais quand même pas vous mâcher le boulot, je vous laisse ruminer qui vous voulez en sept.

    Si tu trouves que sept c\’est trop, juste bon pour les nains, tu peux réduire ; vache avant un paquet, vache après un paquet et une vache au milieu, c\’est à dire maintenant ! Donc trois vaches. Et si tu veux encore réduire c\’est possible mais faut sacrément monter la température et la pression.
    Prudence on a vite fait de passer dans le rouge.
    Si t\’as chaud t\’as qu\’à descendre et boire un verre d\’eau. Y a pas mort d\’homme à descendre si on a soif. Y a qu\’une ration pas de raison de s\’en priver. One frappe.

    Conclusion :
    Joseph n\’a jamais mis les pieds en Egypte…
    Introduction :
    Joseph n\’a jamais mis les pieds en Egypte…
    à suivre.

    Bonne semaine, parachute, et roquefort !

    Ps : évidement c\’est pas un commentaire, à deux trois poils, s\’était écris avant.

  • ew

    Bonjour ,

    Y\’as pas de mal à employer le terme d\’\ »emmerdeur\ ».
    Nous pouvons le rapprocher au terme biblique de Mered ou Mored.

    Aussi , une des expression \ »vulgaire\ » lorsque l\’on est révolté \ »Je t\’emmerdes\ ».
    D\’ailleurs Onkelos je ne sais plus ou , traduit Pishékhem par Merdehone !

    Désolé , pour les termes employés,je trouvais la proximité intéressante.

    Shabbat Shalom , Amicalement

  • bluxor

    Bonjour,
    «j\’ai essayé de lire » je veux bien vous croire, réussi , pas sur. 
    « je m\’émerveille »….tant mieux pour vous il fallait en rester là ; manger les éventuelles merveilles, ruminer et digérer en paix. Hélas l\’amer veille. Outre le charabia, il faut en plus que vous parliez des fautes d\’orthographes.
    Résumé, douceur et piqure , tout ça d\’une même langue qui m\’a tout l\’air d\’être un peu fourchue.
    Vous parlez tordu ?
    En tout cas vous parlez vite : des fautes d\’orthographes il y en a certes ici et aussi en bien d\’autres commentaires sur ce site, vous risquez de vexer beaucoup de monde. Notez qu\’il arrive même que l\’on en rencontre ici…à l\’oral .Vous risquez de vous mettre le boss à dos.
    Résumé : j\’ai comme l\’impression qu\’au moment ou vous parlez de mes fautes vous sciez les pieds de votre chaise.
    A chacun ses fautes, les miennes d\’orthographe, la votre…de langue et croyez moi je préfère mille des miennes à la votre. A chacun son char.
    N\’est ce pas merveilleux.