3 Janvier 2013 -Paracha Chemot- Touchez pas a mon Peuple !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Hachem demande à Moshé d´accepter la mission d´être le premier libérateur d´Israël. \ »Tu diras à Israël \ »Je vous ferai monter de l´oppression égyptienne…\ » Ils écouteront ce que tu leur diras… mais Je te préviens que Pharaon ne t´écoutera pas…\ » Rashi commente : Hachem lui dit que les anciens \ »écouteront sans aucune difficulté.\ » Pourtant, Moshé répond : \ »ils ne me croiront pas, ils n´écouteront pas ma voix, et ils diront : Hachem ne S´est pas manifesté à toi\ »

\ »Hachem lui dit : qu´as-tu dans la main ?\ » \ »Un bâton\ ». \ »Mets-le par terre.\ » Il se transforma en serpent, et Moshé s´enfuit.\ » Il prit conscience que ce qu´il avait vu comme un vrai bâton est devenu un vrai serpent ! \ »Prends-le dans ta main\ », et il se transforma à nouveau en bâton. \ »Ils te croieront, quand ils verront ce signe. Ils sauront que Je me suis manifesté à toi\ ». Hachem lui dit une 2ème fois : \ »mets ta main sur ta poitrine et sors-la\ » : il la sortit, et elle était blanche. \ »Remets ta main\ » puis, quand il la sortit, elle était guérie. \ »S´ils ne croient pas la voix du 1er signe, ils croiront la voix du 2ème signe.\ » Pourquoi Hachem parle-t-Il de voix, alors qu´il s´agit de signes ? De plus, Hachem avait dit \ »ils te croiront\ », par le simple fait de parler. Que vont changer les signes ? Que vont-ils rajouter ?

Rashi explique qu´en réalité, les signes étaient pour Moshé, et non pour Israël. Moshé a parlé de façon négative sur Israël, en disant \ »ils ne me croiront pas\ », et Hachem a voulu lui faire comprendre qu´il s´est comporté comme le serpent. Rashi commente que le 2nd signe, celui de la main décolorée est le même que celui qui frappa Myriam, plus tard, lorsqu´elle parla mal de son frère. Ces signes étaient pour Moshé, afin qu´il se convainque LUI-MEME qu´ils le croiront, et que SA VOIX devienne crédible quand il parlerait. Les signes s´appellent des \ »voix\ » car, explique Rashi, Hachem dit à Moshé : \ »tu vas leur parler des signes ; tu auras le courage de leur expliquer comment Je t´ai puni quand tu n´as pas voulu Me croire. Et tu leur diras \ »pour vous j´ai été puni, car j´ai osé mal parler sur vous, alors ils te croiront.\ » Car ce peuple a déjà eu l´expérience de ce qui se passe, quand quelqu´un vient leur faire du mal, comme Pharaon et Aviméleh, quand ils ont pris Sarah et ont été frappés par cette décoloration.

Rashi commente : il faut un libérateur, mais il n´est pas convaincu qu´il peut délivrer. Le vrai problème n´est pas chez le peuple mais, dit la Torah, ce sont ceux qui devraient délivrer les autres, et devraient avoir la fonction de libérateur, qui n´y croient pas. De même, s´il y a toujours en Israël des Juifs qui profanent Shabbat, la faute est chez nous, religieux, et pas chez les non-religieux.

Mais pourquoi Moshé a-t-il besoin de 2 signes ? Cela signifie qu´il a deux problèmes, même s´ils font partie, tous les 2, du lashon hara. Cela montre qu´il y a 2 types de lashon hara, 2 types de faute : la mauvaise parole du type na´hash, et la mauvaise parole du type Myriam.

Rashi explique que le signe du serpent signifie : \ »es-tu sûr que tu as un bâton, dans la main ? Alors, je vais te montrer que c´est autre chose qui est dans ta main. Car ce que tu vois n´est pas toute la réalité.\ » Certes, Moshé savait que le peuple était dans un état moral et spirituel catastrophique, mais Hachem ne voit pas Israël de la même façon. Malheur à l´homme qui se désespère de l´autre, car le peuple juif a des ressources telles qu´il peut toujours rebondir. C´est quand nous serons désespérés et croirons que tout est fini pour nous, que le Mashia´h viendra. C´est quand on pensera qu´Israël est fini, qu´il rebondira et deviendra le peuple du Messie. Ce que nous voyons des Juifs et d´Israël est seulement l´extérieur superficiel, car c´est seulement la surface du Juif qui est touchée, et non son intériorité. Le Rabbi disait qu´aujourd´hui, tout le peuple est prêt à faire téshuva, mais il n´a pas encore rencontré de vrais maîtres, et c´est nous qui avons un problème.

Le lashon hara de Myriam est différent. De même qu´Hachem dira à Myriam : pour qui te prends-tu pour oser parler ainsi de Moshé ? De la même façon, Hachem reproche à Moshé : comment oses-tu juger ainsi ce peuple? Même si ce que tu dis est vrai, c´est un jugement d´orgueil, et seul Hachem peut critiquer Son peuple. A ce moment-là, Moshé comprit la grandeur d´Israël !

La Torah nous met donc en garde, à la fois contre une vision négative d´Israël, et aussi contre l´orgueil d´ouvrir sa bouche contre Am Israël. Quand on parle mal d´Israël, on devient un serpent.

Enfin, le Rav explique comment la Délivrance se fait sous le Shem Awayé, dévoilement d´Hachem qui change les règles de la nature et les normes de l´histoire. \ »Tout ce que J´ai fait, Je l´ai fait avec Mon nom, Awayé.\ »

(3740)

About The Author
-

  • sweiller

    Bonjour Rav,
    Merci de ce cours dont le message doit vibrer au cœur de tout juif pour renforcer de l\’intérieur l\’amour du peuple juif ! Peut être parce que mon nom juif est Shlomo cela explique que j\’ai toujours ressenti qu\’il y en a énormément besoin !

    En passant, un enseignement de Manitou, z\’l : Moshé était \’bègue\’ seulement quand il s\’exprimait en hébreux … pour lui, élevé à la cour du pharaon son égyptien était \’fluent\’ 🙂

  • david4140

    j\’ai une remarque ; quand on dit \ »vayedaber hachem el moché lémor\ » peut se traduire de deux façons et D\ » dit à moché et \ » hachem le D\ » de moché dit\ »…

  • Anonyme

    Shalom Rabbi
    Merci pour cet excellent cour.
    Pour yeshayahou ok j\’ai compris vote explication. Mais pour Yeremyahou la je comprend pas pourquoi YHWH la laissé se faire couper la tête j\’ai beaucoup pleurer quand j\’ai lu cette histoire et je suis sérieux. J\’aime vraiment beaucoup Jéremie et je ne comprends pas pourquoi il a tant souffert et pourquoi Hachem ne la pas protégé alors qu\’il a été emmener de force en Egypte.

  • Moshe1264

    Merci Rav pour tous ces merveilleux cours. J\’ai decouvert votre site grace a mon frere il y a a peu pres 3 semaines, et j\’ecoute maintenant vos cours matin et soir. (et de temps en temps au travail). Votre enseignement est le meilleur, absolument epoustouflant. Merci un milliard de fois. Je commanderai bientot votre dernier livre aussi.

    Frank Moshe Benzaquen

  • MORDEKHAY

    LA SCÈNE PRIMITIVE DE LA NAISSANCE A L\’ECHELLE D\’UNE NATION, et les symptômes de haines qui en découlent !
    \ »Le véritable dévoilement du Chem (Nom) Avayéh c\’est quand Achem intervient dans \ »la nature\ » de l\’histoire pour en changer les règles du point de vue de la collectivité (au sein de celle ci).
    Il était déjà intervenu pour changer les règles au niveau de l\’individu, mais ici (parachat Chemot), c\’est l\’histoire qui est transformé au niveau des collectivités (aucun peuple n\’était parvenu à se libérer du joug de l\’Egypte).
    Un dévoilement de transformation des règles de la nature du Monde (histoire) ne s\’était jamais produit depuis Avraham (même dans la dimension de la stérilité des Mères), à l\’échelle de la collectivité.\ »
    Commentaire du Talmud sur la première paracha du premier mois du calendrier grégorien.
    Bien évidemment, dans la cacophonie du Monde on pourrait imaginer que les repères de l\’histoire transcendent le chaos perceptible (ruptures de traités, basculement d\’alliances), à l\’échelle de la personne, mais il n\’en est rien, et les mécaniques les plus arbitraires et arbitraux attendus peuvent soudain basculer vers le hasard le plus absolu dans ses incidences et conséquences collectives inattendues.
    L\’histoire n\’avait jamais vu, la survivance puis la renaissance d\’une nation sur son territoire d\’origine 2000 ans après son expulsion historique jugée comme condamnation spirituelle et morale définitive.
    Bien entendu que cela génère la véhémence la plus virulente des peuples et des nations, car cela voudrait signifier qu\’une nation serait au dessus des lois qu\’elles tentent de se donner collectivement …
    Soit, cela est parfaitement correct, cependant Achem répond à cela, puisque vous le décidez ainsi, alors soyez les premiers à respecter vos propres lois …., sinon vos propos ne sont que médisance sur mon Nom.
    Alors qui conduit ce Monde et surtout la Morale de ce Monde ?
    Cependant, ce à quoi je veux en venir réside dans l\’intelligence de ce texte conçu spirituellement à la manière justement de la naissance conceptuelle elle même (la puissance conceptuelle et créatrice vient elle d\’ou ?). Elle vient ou tient de la structure du texte dans sa forme du fantasme de la scène primitive, à savoir que l\’enfant ne peut assister à la conception qui lui a donné naissance, au point de nier le rapport sexuel de ses propres parents, combien même il se déroulerait devant ses yeux, concernant par exemple la conception d\’un petit frère par ceux ci.
    Rappelez moi de vous évoquer \ »le trait du cas\ » à propos d\’un exemple clinique dans lequel une patiente précoce avait toute son enfance singé avec \ »une amie\ » jouant le rôle de sa mère, ce à quoi elle avait assisté dans la chambre de ses parents.
    La naissance d\’une nation réside dans le refoulement de la scène de sa conception …. Le texte est très clair là-dessus mais qui le voit ou s\’aperçoit de cet enjeu et de cette farce de l\’inconscient individuel, dans ses retentissements collectifs et historiques !!!