8 Juillet 2012 – Le 17 Tamouz- (suite du cours sur Bilam) Un fruit juteux a l´ecorce amere

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Cours du 8 juillet : 17 Tamuz et Bilam

Le jeûne du 17 Tamuz fait partie des 4 jeûnes fondamentaux liés à destruction du Temple : les murailles de Jérusalem sont tombées le 17 Tamuz. Mais c´est aussi le jour où Moshé est redescendu du Har Sinaï, a vu le veau d´or et a brisé les Tables. Cela nous rappelle l´importance de construire la muraille spirituelle de la Torah, sans laquelle il est impossible d´avoir une muraille nationale et politique.

Ce 17 Tamuz, nous avons lu la parachat Bil´am. La fin en est désastreuse, puisque Bil´am conseille à Balak d´envoyer les filles pour faire tomber Israël dans la débauche et l´idolâtrie, et un grand nombre du peuple tomberont, y compris un chef de tribu.

Nos Maîtres expliquent que c´est Bil´am qui a fait tomber Israël, par ses bénédictions, car, par sa jalousie et sa façon de voir mauvaise, il a envoyé des énergies négatives telles qu´il a affaibli l´âme d´Israël. C´est pourquoi il nous est dit de ne jamais recevoir de cadeaux, car si l´autre n´a pas un bon œil, cela se transformera en poison.

En réalité, Hachem n´a pas transformé les malédictions de Bil´am en bénédictions. Par la lettre Bet qui commence la Torah, il nous est montré que le monde a été créé et fonctionne suivant le principe d´une double réalité. Tout est double : il y a la réalité extérieure, visible, le corps ; et la réalité intérieure, la pnimiout, invisible, qui est la véritable réalité. Nos Maîtres disent que le mal est seulement l´habit extérieur et que la réalité intérieure qui y est cachée est le bien. Hachem a donc seulement enlevé l´enveloppe extérieure mauvaise et fait apparaître la véritable réalité, la bénédiction.

Notre perception est double, c´est pourquoi nous récitons une bénédiction différente, suivant que nous recevons d´Hachem quelque chose de bon, ou un mauvais moment de notre vie. Mais, dans le monde de la Délivrance, notre perception sera une : la dimension extérieure disparaîtra, et nous verrons l´intérieur, le bien fondamental qui se trouvait déjà présent, caché dans nos souffrances et nos difficultés.

La pnimiout d´un mal est donc le bien, mais l´inverse n´est pas vrai, car il ne peut y avoir une essence mauvaise. Même d´Amalek et de Moab, individuellement, on peut se convertir. Seul le bien est l´essence fondamentale de tout, même d´un mal. Bil´am a prononcé des paroles dont l´âme était une bénédiction, mais l´habit une malédiction. Hachem a dévoilé que le méchant n´a aucun contrôle sur la réalité intérieure, qui est seulement entre Ses mains : \ »ein od milévado, il n´y a pas d´autres que Lui\ ». L´homme n´a pas le choix du Projet. Il choisit seulement comment il va vivre le Projet, s´il se situera dans son extériorité, qui est l´illusion du mal, ou dans son intériorité, qui est la réalité du bien. Et, quand le mal agit au niveau de l´extériorité, HACHEM, DANS L´INTERIORITE, EST DEJA EN TRAIN DE CONSTRUIRE LE BIEN ! Et, là où il y un mal, se cache et se prépare, même, LE BIEN EXTREME OPPOSE à l´habit de mal que nous voyons et ressentons. Si je le crois, je finirai par le voir et le vivre.

La paracha porte le nom de Balak, justement pour nous montrer que, alors qu´il voulait détruire la nation juive, dont l´expression la plus forte est la royauté, en lui se trouvait déjà l´étincelle de Ruth, matrice de la royauté d´Israël ! Chacun fait sortir de lui l´extrême opposé de ce qu´il incarne. Grâce aux révélations du Ari HaKadosh, le cours nous montre ce qu´ont été les guilgoulim de l´âme de Lavan, et le tikoun extraordinaire de cette âme.

Et c´est le lien avec le 17 Tamuz, puisque 17 est la valeur numérique de \ »tov\ », bon. Cela nous fait comprendre que l´exil n´est un mal qu´en apparence. Le Rabbi nous explique que Gola exil et Guéoula délivrance, sont des concepts opposés, mais presque les mêmes lettres. La seule différence est l´ajout du aleph, qui est l´unité profonde unissant les 2 réalités, \ »Hachem e´had\ ». L´intériorité de l´exil est la délivrance elle-même. Pour arriver à la guéoula, il fallait passer par la galout, par l´exil. Notre choix est seulement comment nous allons vivre l´exil : comme l´exil de Perse et de Grèce, sur notre Terre et avec le Temple, ou de façon terrible, avec les cosaques.

Cette année, tich´a béav et le 17 tamuz tombent un shabbat. Or, le Rabbi explique qu´est alors révélé la pnimiout de ces jours et le mécanisme qui en est fondamentalement bon. Ils deviennent un shabbat où l´on mange et où l´on est heureux. Un jour, sera révélé que ce sont des jours de fête plus grands que nos jours de fête d´aujourd´hui. D´ailleurs, dans la Ala´ha, lorsque tich´a béav tombe un shabbat, on doit préparer un repas comme à la table du roi Salomon. De plus, cette année, la paracha de Bil´am est lue la même semaine, pour nous montrer que nous sommes dans une année extrêmement significative, ANNEE DE TRANSFORMATION DU MAL EN BIEN !

(2007)

About The Author
-

  • NISSIM75

    Bonjour Rav ! Extraordinaire comme toujours ! Merci beaucoup pour ce dévoilement qui ne fait que me renforcer sans cesse dans mes Mitsvots ! Tous vos cours sont des lumières intemporelles, les lumières de notre Thora.
    Ce qui est aussi extraordinaire aussi, c\’est que lorsque vous dites à propos de \ »Lavan\ » qu\’il voulait absolument détruire notre nation, et qu\’Hachem c\’est arrangé pour faire tout l\’inverse de son projet maléfique, et que lorsque vous faites également référence aux Guilgoulim de \ »Lavan\ » qui sont \ »Lavan-Bilaam-Naval\ », nous nous apercevons que même au niveau des lettres qui composent \ »Lavan\ » et \ »Naval\ », Hachem s\’est arrangé pour les écrire à l\’envers ( LAVAN/NAVAL) comme pour intensifier le fait que le projet initial de Lavan s\’est transformer à l\’inverse, donc en Bien pour notre nation ! Pélé Playim !

  • david4140

    il faut donc amener le aleph de gueoula qui symbolise la liaison entre les deux yod de la lettre aleph par le vav et qui fait vingt six qui sont le olam ha ba et le olam ha zé dans le mot gola dans le monde dévoiler la connexion d\’israel dans le monde

  • david4140

    plus exactement la galoute représente tous les peuples et le aleph qui est \’\’aloupho chel olam\’\’représente israel en temps que nation qui s\’inscrit au millieu de galoute pour former le mot \’\’gueoula\’\’

  • cliclo972

    tout d\’abord merci pour ce cours merveilleux il me semble qu\’une question doit être posée
    si naval qui vivait au temps de david comment son guilgoul peut être barzilai qui était un proche de david (quel âge avait il ) c\’était la meme période