La peur c´est quoi ?? – Ki Tetse- 4 Sept 2014

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Cette paracha nous dit dans quels cas, pour un combat ponctuel, quelqu´un sera complètement exempté de l´armée, et les cas où il aidera à l´intendance, sans participer au combat. Le principe est que celui qui a planté une vie et commencé à en profiter (il s´est marié et a commencé à vivre avec sa femme) restera chez lui pendant une année. Tandis que celui qui a travaillé mais n´a pas encore commencé à consommer le fruit de son travail (il a construit une maison, planté une vigne, s´est fiancé…) aidera dans le cadre de l´intendance de l´armée ; il ne peut avoir travaillé et qu´un autre profite de son travail ! Enfin, celui qui a peur devra rentrer chez lui pour ne pas contaminer ses compagnons. Le Rav, se fondant sur un commentaire de Rashi, nous explique la raison de ces différences et pourquoi, dans certains cas, c´est le cohen qui s´adresse aux hommes, alors que dans d´autres, ce sont des \ »chotrim\ », des policiers. Le Texte dit aussi \ »quand tu pars en guerre contre des ennemis\ », ce que le commentaire de Rashi souligne car la nature d´un Juif est telle qu´il faut bien lui dire et lui répéter : ce sont des ennemis ! Nous avons, en effet, beaucoup de mal à comprendre cela tandis que, eux, au contraire, ne nous feront pas de cadeaux !!

(3851)

About The Author
-

  • Mayela

    Merveilleuse Torah qu\’aucune situation sous le soleil ne peut confondre car Elle les a toutes devancées et traitées! Puisse tout Homme l\’écouter, la comprendre et s\’y attacher afin d\’alligner sa pensée, son verbe et son action à Ses Enseignements. Merci Rav!

  • marcy

    Je ne voudrais pas dire de sottises mais je crois comprendre que la véritable foi, celle qui nous permet de ne plus avoir peur de rien est extrêmement rare et précieuse! car qui peut dire qu\’il possède ce niveau de foi tant qu\’il n\ »est pas confronté à de vraies difficultés qui bouleversent ses fondations et qui sont comme un tremblement de terre? là est le vrai test! Je crois que ce texte va beaucoup plus loin car il représente exactement la façon dont on appréhende la vie! Quand à la peur elle est toujours là au plus profond de soi mais tout le travail c\’est d\’Y faire face et de la surmonter! lorsqu\’enfin on parvient à éradiquer ses peurs, là on devient un être qui a une foi authentique et on est véritablement libre! le chemin est long et ardu mais n\’en est que plus précieux! merci Rav et bon shabbat!

  • mickael78

    L art et la manière de faire jaillir la lumière des textes et de révéler la beauté de notre Torah. Votre hayout dans l\’étude et la transmissio nous donne une force inimaginable de grandir.Merci

  • esthernehama

    HaKavod HaRav, Chalom Rav. Toda Raba Rav Dynovisz pour votre \’Hayout, pour tous le condensé d\’informations pour tous le \’Am Ysraël. dans votre cours Rav Dynovisz vous m\’avez faites sugerrer le rappel dans La Tora quand essav fini par expliquer à son frére ainé Yaacov en se définissant par son terme\ »fatigué\ »,Hachem A Prévenu.ce sens de réaction arrivant, c\’est a s\’émerveiller, c\’est finalement à ne plus beaucoup s\’en étonner. c\’est essav fatigué d\’avoir essayé \ »l\’image d\’un rôle\ » qui le sait le tuerait dans l\’absolu puisque n\’étant pas dans sa place l\’épanouissant.essav nous rend notre rôle un peu inconsciemment et aussi consciemment.pour chaque personne interessée le site aish racontant le témoignage Hachga\’ha Pratite: Après l’attentat suicide qui coûta la vie au lieutenant Hadar Goldin, une deuxième équipe de ravisseurs terroristes du Hamas s’emparèrent du corps du soldat mort et s’échappèrent par le tunnel emprunté plus tôt par leurs complices, tunnel qui débouchait sur une mosquée. Ils rejoignirent ensuite une ambulance de l’UNWRA avant d’entrer en contact avec des hauts fonctionnaires du Hamas cachés dans une université islamique pour convenir d’une cachette.
    Mais les services secrets israéliens interceptèrent leur conversation téléphonique et c’est ainsi qu’ils furent renseignés quant à l\’emplacement de ce repaire. En quelques minutes, l’armée israélienne attaqua à la fois la cachette des kidnappeurs et l’université islamique en question.
    Au beau milieu de cette attaque, une deuxième faction de l’armée israélienne (qui était entrée dans une mosquée à la recherche d’armes, d’explosifs et de roquettes) fut surprise par une femme kamikaze sur le point d’activer la ceinture d’explosifs qu’elle portait à la taille. Croyant sa fin proche, l’un des soldats cria instinctivement les premiers mots du Chéma Israël, la plus sainte des prières juives. Soudain, contre toutes attentes, la terroriste tressaillit et fut prise de tremblements. Profitant de son hésitation, les soldats parvinrent à la neutraliser et à désactiver sa ceinture d’explosifs…
    Après lui avoir passé les menottes, ils confièrent la prisonnière à une unité de contre-espionnage. Au cours de l’interrogatoire qui suivit, la femme kamikaze révéla que sa mère était en réalité une juive qui avait épousé un Palestinien en Israël, puis trainée de force à Gaza après son mariage. Elle y avait mené une vie remplie d’abus et d’humiliation, et était pratiquement tenue captive par son mari. Le cri du Chéma poussé par le soldat israélien l’avait ébranlée jusqu\’aux tréfonds de son âme, réveillant en elle les souvenirs d’une prière récitée par sa mère.
    En outre, la kamikaze en question avait deux enfants en bas âge qui furent secourus par une force blindée suite à son témoignage. Remerciements au Rabbin Stephen Baars. (sur le même site le témoignage de nissim black avec son clip:http://www.aish.fr/sp/oe/Juif-Noir-et-rappeur.html: L\’histoire miraculeuse de Nissim Black, un poids-lourd du rap qui a découvert le judaïsme!par le Rabbin Tsvi Gluckin)
    Chabat Chalom Rav Dynovisz. Chabat Chalom à toute l\’équipe de Rav Dynovisz.

  • Yirmiyahou29_13

    Rav Bonsoir et merci une fois encore pour cet enseignement de qualité. J\’ai écouté avec intéret particulier votre réflexion vers la 55ème minute : Vous affirmez à juste titre que c\’est ce qu\’il y a de plus « anti-nature juive » que de laisser une autre personne faire le travail pour soit et que donc, le message

    de Yéshua serait à l\’opposé de l\’esprit juif puisque les chrétiens affirment que Yéshua aurait fait tout le travail pour eux.

    Avec tout mon respect pour vous (et c\’est sincère), je ne sais pas qui vous a dit cela mais rien n\’est plus faux. Voici trois versets qui me sont venus à l\’esprit en vous écoutant et qui contredisent directement cette assertion comme quoi Yéshua aurait fait tout le travail pour nous :

    « travaillez à votre salut avec crainte et tremblement » (Philippiens 2.12) –> Le Salut, c\’est à dire avoir sa part dans le monde à venir nécessite évidemment un travail et quel beau travail quoique difficile par moment !
    « si le juste se sauve avec peine, que deviendront l\’impie et le pécheur ? » (1 Pierre 4.18) –> Montre clairement que le juste travaille pour arriver à avoir sa part dans le royaume de Dieu.
    « Vous voyez que l\’homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. » (Jacques 2.24)

    Je crois que l\’âme juive est parfaitement présente dans l\’Évangile puisque la Bonne Nouvelle est purement juive encore faut-il lire les textes soient lu avec la pensée hébraïque ce qui évidemment n\’est pas fait par 99% des chrétiens à cause de cette coupure d\’avec le monde juif, ce qui ouvre la porte à bien des

    hérésies.

    Le travail qu\’a fait Yéshua par rapport au péché peut-être comparé avec la nécessité des sacrifices d\’expiation, de culpabilité (bien que la comparaison soit mauvaise) : cela n\’enlève pas notre travail, bien au contraire ! Yéshua lui même nous pousse à réclamer des ouvriers face à la grandeur du travail : « La

    moisson est grande, mais il y a peu d\’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d\’envoyer des ouvriers dans sa moisson. » (Luc 10.2).

  • rav Haim Dynovisz

    Thomas Jeremie; Je comprends votre acharnement sincere dans tous vos commentaires d\’essayer de faire que \ »ce qui a les abots fendus soit aussi un ruminant\ », mais voyez vous, la Torah vous a deja devance. En parlant des animaux impurs a la consomation elle choisit toujours ceux qui ont au moins UN signe de purete, car ceux la sont les plus dangeureux, puisqu\’ils RESSEMBLENT……Vous n\’avez pas eu le merite, pour l\’instant de voir et comprendre ce que nous, juifs, savons depuis 2000 ans…..mais vous me semblez chercher sincerement….peut etre meritez vous un jour de ne plus manger de \ »jambon\ »……

  • saul450

    Je voudrais dire aussi que pour un juif \ »Dire c\’est faire\ »! Par conséquent le droit d\’expression, ça ne veut rien dire ou plutôt c\’est une conception non-juive de la parole, de l\’expression verbale. Et il serait intéressant de savoir ce que peut valoir du point de vue juif les propos non-juifs y compris et surtout quand ils sont prononcés par des juifs. Je veux dire des propos qui ne répondent pas au critère que j\’ai énoncé au début de mon commentaire.

  • Yirmiyahou29_13

    à Site du_RAV : Avec un peu de retard, merci pour votre réponse Rav, le jour ou la Torah n\’aura plus une longueur sans fin d\’avance sur moi, j\’espère que j\’aurai la présence d\’esprit pour suspecter que je suis en train d\’étudier une fausse Torah !

    Vous me faites cette remarque avec les signes de puretés des animaux cachère. J\’ai encore appris un peu plus grâce à votre remarque : Oui, les plus dangereux sont bien ceux qui ont UN seul signe. Les séducteurs sont les pires et la Torah enseigne effectivement de s\’éloigner de ceux qui ont « l\’apparence de la piété », de ceux qui « font profession de connaitre Dieu mais qui le renient par leurs oeuvres ».

    Si la Torah m\’a effectivement devancé et n\’a de cesse d\’avoir une infinie longueur d\’avance sur moi, sachez qu\’Hashem vient précisément « de vous devancer » dans votre réponse ! Effectivement, je ne crois pas que cela soit hasardeux que vous me parliez des prescriptions alimentaires. A force de lecture de la Torah, cela fait environ 1 an que j\’ai décidé d\’arrêter de manger ce qui est déclaré impur par la Torah et donc le jambon n\’a plus sa place dans mon assiette. En Vérité, il s\’est produit un miracle que je crois venir directement d\’Hashem me convainquant à 100 % du bien fondé et de l\’importance de l\’observation des prescriptions alimentaires pour QUICONQUE veut suivre le seul vrai Dieu d\’Israël… Peu après avoir suivie cette mitsva, c\’est étonnant comme beaucoup de choses sont devenues beaucoup plus claires, comme si mes yeux s\’étaient débouchés… J\’espère que la partie 4 du conflit israélo-palestinien disséqué (qui vient tout juste de sortir) en bénira un grand nombre : Prospérité et Succès Surnaturel d’Israël. Shalom à vous, qu\’Hashem vous conduise dans toute la Vérité.