Le secret de la naissance d´Israel- Chemot- Deuxieme cours- 23 Dec 2013

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Nous avons vu hier qu´à partir de l´alliance ben habetarim, est apparu quelque chose de fondamentalement nouveau : une nation qui, d´une part, sera comme les autres, avec pour capitale Jérusalem où se dévoilera la Mal´hout, et avec les activités politiques, économiques, sociales… de toute nation. Mais qui soit, aussi, connectée à D. et, à travers elle, tous les peuples pourront aussi se connecter, à l´endroit du Temple (Tsion, qui est le Yessod). Cet équilibre entre le céleste et le terrestre n´a encore jamais été dévoilé, mais c´est le projet du peuple juif de le faire, à la Délivrance.

Avraham commence à comprendre que D. attend de lui un type de emouna que personne ne Lui a encore donné, comme une tsedaka qu´il doit Lui faire. Comme on le voit avec Tamar et Hanna, D. n´est pas seulement créateur, mais aussi acteur, empruntant des chemins et détours que l´on ne peut comprendre. Avraham prend conscience de tout cela, au sujet de la promesse de la terre.

Mais, pour quelle raison recevons-nous la terre d´Israël ? Le 1er Rashi de la Torah nous dit : \ »un jour, les nations diront à Israël : vous êtes des voleurs qui avez pris une terre habitée avant vous, et vous répondrez : toute la terre appartient à D. Quand Il l´a voulu, Il l´a donnée aux peuples qui étaient avant nous puis, quand Il l´a voulu, Il nous l´a donnée.\ » C´est le ´hidoush de la Torah : D. est Roi. Il est impliqué dans Son monde, et Il y fait ce qu´Il veut. Notre présence ici dévoile la Mal´hout de D. sur terre !

Pourtant, il y a un autre Rashi, sur la paracha Le´h Le´ha, donnant une autre raison : \ »La terre d´Israël a été donnée à Chem et c´est pourquoi Hachem dit à Avram : Je donnerai cette terre à tes enfants car vous êtes descendants de Chem.\ »

Certes, les deux semblent contradictoires mais, en réalité, dans la paracha Le´h Le´ha, D. s´adresse à Avram suivant ce qu´il peut comprendre à ce moment-là : la terre a été donnée aux Chémites, puis volée par les Cananéens, mais elle leur sera restituée, puisqu´elle leur appartient. Il s´agit ici seulement de morale, de droit historique, de justice et de religion. C´est tout ce qu´Avram, élève de Chem et Ever, pouvait concevoir à cette époque. Par contre, lorsqu´Avraham a grandi et qu´il est devenu un Juif véritable, D. lui parle le langage de la Mal´hout : cette terre est à Moi et Je la donne à qui Je veux, parce que Je suis le Roi !

Le Torah Or explique qu´Avram a une sagesse complètement au-dessus du monde, qui n´a pas prise sur la réalité. Certes, il a une connaissance parfaite de D., mais elle ne s´incarne pas sur terre. Car ce monde ne connaît que le langage de la force, et on ne peut le conquérir avec le discours de l´amour ! \ »Hachem voulait que le modèle spirituel authentique d´Avraham devienne un modèle pour tous. La construction d´Avraham signifie la descente d´Avram.\ » C´est la descente en vue d´une montée ! Avram avait une vision trop haute, trop théorique, et il fallait le faire descendre de niveau en niveau. Il faut descendre jusqu´à ce monde et accepter de se confronter à l´obscurité. C´est la vision authentique : l´ascension véritable est une descente : la ye´hida est la véritable allyah, car c´est sur terre que l´homme se réalise. C´est la vraie construction de l´être : être confronté aux difficultés, et continuer malgré les crises.

\ »Hachem voulut lui enseigner comment descendre dans ce monde, pour qu´il y ait un vrai tikoun.\ » Jusqu´à Avraham, le monde était sous l´influence du tohu. C´est pourquoi, pour Chem et Ever, il fallait rester en marge, et se cacher dans la maison d´étude. Mais D dit désormais : Je veux que vous alliez à la conquête de Mon monde et que vous Me le rameniez. Avraham est le 1er qui se dirige vers le monde du tikoun, pour le ramener à Hachem son Roi.

Dans la Torah, l´action est plus importante que la compréhension et la contemplation. C´est pourquoi, apparemment, Esav est plus grand que Yaakov. Mais il était en danger et il aurait dû venir se ressourcer auprès de Yaakov, par l´étude. Esav avait le kéli, le réceptacle, mais sans or. Quant à Yaakov, au début, il avait le or sans kéli. Mais, ensuite, il devint le ´hibour entre des deux : \ »tu as les mains d´Esav et la voix de Yaakov\ ». C´est la shlémout. Le Juif authentique dans l´étude, doit aussi redonner. Il faut produire autant que l´on reçoit, et c´est le signe que l´on est connecté à l´essence d´Hachem, et non seulement à Son rayonnement.

Plus un homme veut faire descendre sa spiritualité dans le monde, et plus il a besoin d´une connexion forte avec Hachem. Le but de la Délivrance est que chacun de nous devienne à la fois Issa´har et Zevulon, comme l´était David, modèle absolu de la perfection. Le Mashia´h, lui, sera plus grand, car il réalisera cette synthèse, non plus seulement pour lui-même, mais il l´apportera à chacun de nous.

(2377)

About The Author
-