About The Author
-

  • NISSIM75

    Ce cours est un réel chef d\’oeuvre 🙂 surtout à la fin concernant l\’apparition de toutes les forces cachées ou dit autrement la fin du voile qui nous empeche de les voir et de les utiliser (lorsque Machiah\’ sera là)
    Cela dit, il m\’est arrivé personnelement dans ma vie et à plusieurs reprises de les voir apparaitre. Lorsque j\’ai analysé le dénominateur commun qui a devoilé ces forces déja présentes mais masquées (Brakhotes) et qui me sont donc apparues, j\’ai enfin compris que l\’unique et la seule facon de les faire apparaitre est de respecter scrupuleusement le verset : \ »Tu aimeras ton prochain comme toi même\ » et bien entendu avec une réciprocité parfaite des deux individus veillants l\’un sur l\’autre. Attention s\’aimer en hebreux s\’écrit \ » AHAVA \ » (traduction de la combinaison de deux mots : \ »DONNER et AIMER\ » il sont indissociables, d\’où la nécessité obligatoire avec une véritable et sincere kavana d\’AIMER DONNER A SON PROCHAIN et pour son bien uniquement sans attendre un retour de sa part) Et c\’est à ce moment précis qu\’HACHEM intervient et nous donne précisement ce que chacun souhaite donner à l\’autre.
    Dans le monde d\’aujourd\’hui et depuis la faute d\’ADAM, le monde ne fonctionne que dans la sphère de la klala (malédiction) de \ » JE PREND ET NE TE DONNE RIEN \ » .. Si le monde fonctionnait comme la Thora nous l\’a ordonné, c\’est-à-dire à l\’inverse de la cause de la faute d\’ADAM, alors cela aurait depuis fort longtemps réparé le monde et surtout fait le tikoun olam (la disparition du voile des forces cachées et mises à la dispositon de l\’unique projet d\’HACHEM : L\’être humain et toutes les inombrabres créatures).
    En tout cas, un IMMENSE grand merci pour ce nouveau diamant posé sur la couronne d\’HACHEM.

  • Mayim

    Excellent & Inédit!!!! Une superbe matière à cultiver jusqu\’à en faire une évidence complètement intégrée… Là est le vrai réveil… Découvrir encore et toujours l\’Ingénisité, la Grandeur, la Splendeur infinie d\’HaChem à travers toute sa création… Peut-on imaginer ce le Bonheur, l\’Emerveillement et la Joie que c\’est et sera?? En tout cas Bravo Rav!

  • Pantalacci

    Merci Cher Rav pour ce cours.
    une question: comment s\’enlever la malediction au travail, lorsqu\’on est meritant, travailleur et d\’une excellente moralite\’\’….et que les forces song contraires au point de vous faire ramer 5 fois plus pour arriver au gain recherche\’.
    Est ce que cela peut venir par exemple de la mauvaise \ »connexion\ » avec d.ieu de sa femme si on est marie\’ par exemple?

  • rav Haim Dynovisz

    Charles Panta: a titre d \’exemple, nos maitres expliquent que la benediction passe par l\’epouse, donc femme malheureuse pain sec a la maison…..sauf pour les \ »hommes serpents\ » qui eux ont toujours a manger, mais ne trouvent aucun gout a la vie…

  • ElishevaMarcopoli

    Quel cours merveilleux, plein de \ »Sod\ » à intégrer au plus profond de soi… Ce dévoilement de l\’infini grandeur d\’Ashem qui ne veut que notre bonheur et celui de notre Terre, de notre Nation… Qu\’Il en soit Béni éternellement…..
    MERCI .

  • Francoisfa11

    Bonjour Rav et merci beaucoup pour ce cours magnifique.
    Voici un témoignage qui appuie peut être vos dires dans un cas concret.
    Vigneron dans le Sud de la France, nous sommes confrontés depuis la fin du 19eme siècle a des problèmes importants de dépérissements des ceps de notre vignole. Les ceps meurent, attaqués par des bactéries, champignons et autres virus (importés lors de nos échanges commerciaux avec les USA). La prolifération de ces maladies est accentuée par la perte de fertilité de nos sols agricoles (malédiction de la terre?), phénomène apparu au sortir de la première guerre mondiale lorsque nous avons recyclé nos stocks d\’azote de guerre (industrie des obus) en engrais chimiques pour accroître la rentabilité nos sols (les fameux sols à 100 quintaux de blé par hectare). L\’agriculture d\’aujourd\’hui utilise dans sa grande majorité ces engrais chimiques, pesticides et autres herbicides issus de l\’industrie pétrochimique. Nous sommes désormais dans un cercle vicieux : ces nouvelles maladies (phylloxéra qui décima tout le vignoble français en 1890, mildiou, oïdium, flavescence dorée, etc) demandent de plus en plus de traitements et détruisent de plus en plus la vie de nos sols. Paradoxalement, les agriculteurs français et dans le monde produisent aujourd\’hui des fruits, céréales, légumes et du vin en quantité certes mais pauvres de nous sans aucune saveur (hommes serpents?), aliments maudits eux aussi car à l\’origine de nombreux cancers et autres maladies chez l\’homme. Fini le paysan artisan qui tel le cordonnier que vous citiez dans un autre cours fait tout pour vous donner le meilleur de lui même à son prochain.
    Néanmoins, un groupe d\’agriculteurs, conscients de l\’impasse de cette agriculture, ont ouvert d\’autres voies grâce à D. dans l\’Allemagne de l\’entre deux guerres. La biodynamie a notamment vu le jour à la fin de la seconde guerre mondiale. Issue des inspirations de l\’allemand Rudolf Steiner en 1924. C\’est une agriculture basée sur l\’homéopathie, les rythmes cosmiques et des préparations à base d\’eau dynamisée. Elle a été révélée aux hommes à l\’époque des découvertes des infrarouges, ultraviolets issus du Soleil et des rayonnements des autres planètes. La pratique de la biodynamie régénère véritablement en quelques années un sol dont la fertilité était très basse en utilisant un nouveau système énergétique, un nouveau paradigme. Une minorité de vignerons et d\’agriculteurs, dont les yeux sont ouverts, la pratique désormais avec des résultats spectaculaires : des ceps de vigne, laissés pour mort ces dernières années ont à nouveau des repousses!!! Les maladies reculent, disparaissent. Les vers de terre travaillent à nouveau les sols, la vie revient à grand pas!!! Les vins, les fruits, les légumes gagnent parallèlement chaque année de plus en plus de saveurs, d\’arômes et de finesse. Un procédé scientifique, appelé cristallisation sensible, est capable de montrer au niveau microscopique que \ »la lumière\ » d\’une goutte d\’un vin biodynamique est plus intense qu\’un vin conventionnel (chimique). La Homah prend elle forme dans la Binah?
    Merci à vous Rav, à vos élèves et à votre peuple de dévoiler à nouveau la sagesse de D. à l\’humanité pour qu\’elle s\’affine chaque jour un peu plus.
    Toute notre amitié du Sud de la France. François Fabre.

  • rav Haim Dynovisz

    Francois Fabre: cher ami, je suis profondemment emu et touche par votre message porteur de l\’espoir de cette humanite Adamique, bien presente et bien vivante qui finira par reprendre des mains des \ »mechants\ » ce monde qu\’on lui a vole…

  • sabucci

    Bonjour Rav

    J\’ai deux questions sur des points qui me font difficulté :

    1) Je ne comprends pas la logique de l\’effet amplificateur de la chemita (une année de chemita entraînerait deux années de manque).
    En effet traditionnellement la récolte de l\’année permet d\’avoir du grain pour :
    – d\’une part la consommation de l\’année suivante
    – d\’autre part les semailles de l\’année suivante.
    Ici, la récolte de l\’année 6 permet de couvrir la consommation de l\’année 7. Par contre il n\’y a pas de semailles l\’année 7 et donc, c\’est l\’année 8 que l\’on devrait en principe manquer de nourriture. Par contre la part correspondant aux semailles, conservée depuis l\’année 6 et non employée l\’année de la chemita, est utilisée l\’année 8, il y aura une récolte, et tout reviendra à la normale l\’année 9.
    Au total, il n\’y a que l\’année 8, et aucune autre, où le grain de subsistance devrait manquer.

    2) Je ne comprends pas en quoi la chemita peut représenter une référence en matière de émouna (ou même de bitahon).
    En effet on constate dès l\’année 6 que la récolte que l\’on vient de faire permettra de tenir deux ans (ou dès l\’année 49 que la récolte réalisée permettra de tenir 3 ans). Il n\’y a donc apparemment aucun risque (aucun mérite ?) à ne pas travailler la terre l\’année suivante (ou les deux années suivantes dans le cas du yovel).

    Vous remerciant de votre éclairage, et avec mon profond respect.

  • IsaacLena

    Rav j\’ai une question,

    Peut-on dire que celui qui plante une graine et sort des ronces c\’est Arrour , celui qui plante une graine et reçoit 1kg c\’est Atslaha et celui qui plante une graine et qui reçoit 10/50kg (peut importe) c\’est Brakha ? Si oui … Peut-on aussi dire que Atslaha = Chamayim et Brakha = Shechaqiym ?

    Merci Rav pour tous vos cours !

  • Yehoshoua le tsarfatit

    Faudra demander de faire les oscars du meilleurs oward des cesars recompansant les meilleurs cours de Rav. Sûr que beaucoup de vos cour seront nominer et récompenser dans une ceremonie avec que des chapeaux et des barbes.