Nul n´est irremplaçable -Haazinou- 2 Septembre 2013

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Nous retiendrons aujourd´hui la fin de la paracha, et son Rashi, et nous verrons le lien avec les fêtes de Rosh HaShana, Kippour et Souccot.

C´est le 7ème jour du mois de Adar, la fin de la vie de Moshé, et il donne au Am Israël ses derniers enseignements et recommandations ; il espère aussi, jusqu´au dernier moment qu´Hachem le laissera entrer en Eretz. \ »Hachem dit à Moshé : dans l´essence de ce jour (en plein jour), monte sur cette montagne de Névo… regarde la terre de Canaan, que Je vais donner en héritage aux enfants d´Israël ; tu ne redescendras pas de cette montagne, car c´est là-bas que tu rejoindras tes pères, comme l´a déjà fait ton frère. Je ne te laisserai pas entrer, car vous ne M´avez pas sanctifié, devant tout Israël. Tu la verras de loin, car je la donne aux enfants d´Israël, mais pas à toi.\ »

Pourquoi est-il dit \ »en plein jour\ », et non seulement \ »pendant le jour\ » ? Quel message apporte cette précision ? Rashi explique \ »il n´y a que 3 endroits dans toute la Torah où se trouve cette expression : d´abord, pour le sauvetage de Noa´h. Les gens de sa génération, qu´il avait prévenus qu´il y aurait le déluge, avaient entouré l´arche de soldats pour qu´il ne puisse se sauver seul. D dit \ »Je le ferai entrer dans la téva en plein jour, et tous ceux qui veulent M´empêcher de réaliser Ma prophétie, qu´ils viennent et le fassent !\ » En plein jour, Noah entra dans l´arche, et personne ne put l´en empêcher. Et aussi \ »au moment de la sortie d´Egypte, les Hébreux sont sortis en plein jour. Les Egyptiens disaient \ »nous ne les laisserons pas partir…\ » Dans les deux cas, les hommes ont cette même volonté d´empêcher des personnes d´échapper à une catastrophe et Hachem accomplit un sauvetage. \ »D. dit : Je vais les faire sortir en plein jour, et celui qui veut M´en empêcher, qu´il M´en empêche !\ »

Mais pourquoi est-il précisé \ »beetsem\ », dans l´essence du jour ? Il y a deux types de manifestations du Divin : au niveau du rayonnement, et de l´essence. De la même façon que les nuages voilent les rayons du soleil, sans porter atteinte à son essence, de la même façon, il y a des choses que D fait, et il semble que cela a seulement été réalisé par nos actions, et que nous actionnons, par nos mérites, le flux divin dans le monde. Mais il y a aussi des actions d´Hachem indépendantes de toute intervention humaine : tout se passe selon Ses Plans, que les hommes le veuillent ou non. C´est la \ »hanhagat ha-i´houd\ » : Il est un, et personne ne peut l´empêcher de faire ce qu´Il veut.

En général, cette hanhaga se dévoile dans des périodes où il semble que tout va à sa fin, et soudain surgit une délivrance. A chaque fois que doit avoir lieu un très grand sauvetage pour l´humanité, le monde est dans un état catastrophique. C´est ainsi que la Délivrance finale surviendra au milieu de la guerre de Gog et Magog. D´après nos Maîtres, c´est au moment où le Deuxième Temple était en train de brûler, que l´âme du Mashia´h est descendue pour la première fois dans ce monde. Nous pourrions penser que c´est à cause de la période dramatique, que son âme descend pour nous aider, mais nos Maîtres disent que c´est le contraire : parce que son âme devait se dévoiler, ou à cause de l´imminence d´un grand dévoilement, il y a, comme dans une naissance, une déchirure, les douleurs de l´accouchement et du sang. Un nouveau monde apparaît, et un ancien doit disparaître.

C´est aussi le cas de nos Textes : le sauvetage de Noa´h est celui de l´humanité, et la sortie d´Egypte est le sauvetage et la naissance d´Israël. Dans ces deux cas, la Torah emploie la même expression, pour nous montrer que les deux sont indissociables : le sort de l´humanité et celui d´Israël sont attachés par un lien d´essence. Mais quel rapport avec Moshé ? Rashi nous dit : \ »Sache qu´il faut comprendre de la même manière l´expression \ »etsem\ » pour la mort de Moshé\ ». Le peuple qu´il avait guidé durant toutes ces années s´attachait à lui, pour ne pas le laisser mourir. D. dit : Je le ferai partir en plein jour, et que celui qui veut M´en empêcher M´en empêche !\ »

Pourtant, le cas de Moshé nous semble à l´opposé des deux autres, puisque le peuple voulait que Moshé vive ! Mais Moshé était là seulement pour accomplir une mission ensuite, il fallait qu´il parte. C´est pourquoi la volonté d´Israël de le sauver était, en réalité, le contraire d´un sauvetage. De l´association de ces trois Textes, nous comprenons que, si nous nous attachons de façon excessive à un homme, nous détruisons le monde. Certes, nous avons besoin de Maîtres, mais nul n´est irremplaçable. C´est l´équilibre étroit, difficile à trouver, car il faut s´attacher à l´homme de telle mission, mais sans jamais en faire un gourou. D. seul restera toujours avec nous, et c´est à Lui qu´Il faut être accrochés.

Quel est le lien avec nos Fêtes ? A Rosh HaShana et Kippour, les pleins feux sont sur Hachem : nous tremblons devant Lui, pour qu´Il nous juge bien. Souccot, au contraire, est centrée sur les hommes : nous recevons dans la soucca les sept piliers fondamentaux, dont David, le septième, qui incarnent la perfection de l´humanité. Nous commençons avec D. et terminons par l´homme car, dans ce monde, il y a un temps où il n´y en a que pour D., et un temps où il n´y en a que pour l´homme. D. nous demande de toujours changer, de nous renouveler constamment. Mais nous devons toujours rester attachés seulement à Lui.

(2173)

About The Author
-