Paracha Pinhass -La lune eclairera le soleil- 27 Juin 2013

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU TEXTE : Le Baal HaTourim nous apprend que, dès la rencontre du buisson entre Hachem et Moshé, quand Hachem dit \ »ne t’approche pas de là\ », Il signifia à Moshé que la royauté ne sortirait pas de lui. Et c’est la raison profonde, cachée, pour laquelle Moshé essaya de ne pas prendre sur lui la mission de délivrer Israël. Il savait qu’il ne recevrait pas la Mal’hout et qu’il n’entrerait en Eretz. Il se dit donc qu’il ne pouvait commencer une mission, s’il n’était pas à la hauteur de la terminer.

Quelle est la signification de la Mal’hout, et pourquoi ne pouvait-elle pas passer par Moshé ? Toute réalisation est liée à un attribut divin, c’est-à-dire à des forces et moyens que D. donne pour réaliser Son Projet. Le Projet est que D soit Roi sur toute la Terre. Sa réalisation passe donc par la royauté, la Mal’hout. Ceux qui réaliseront le Projet devront se connecter à l’attribut de Mal’hout qui donne des pensée, paroles et actions particulières, liées aussi à la Terre. Terre et Mal’hout sont donc indissociables. La Mal’hout est l’attribut divin correspondant à la Terre d’Israël.

Il y a, dans le peuple juif, deux piliers : le pilier de la Torah et celui de la Terre. Chacun est représenté par l’une des lettres du Nom divin. Le Nom divin s’écrit : youd, hé, vav, hé. Le vav fait allusion à la Torah. Nos Maîtres disent que les lou’hot, les Tables, fondement de la Torah écrite, avaient pour mesure 6 sur 6. La Torah écrite appartient à la dimension du 6. De même, la Torah orale, avec les 6 traités regroupant l’ensemble de ses lois. On retrouve deux fois le 6, c’est pourquoi l’on dit qu’en hébreu vav s’écrit avec 2 vav, celui de la Torah écrite, et celui de la Torah orale. L’ensemble des 2 vav, de valeur numérique 12, représente les 12 tribus d’Israël. On comprend que n’est Juif que celui qui met en pratique la Torah dans ses deux parties.

Le dernier hé fait allusion à la Mal’hout, pilier de la Terre. Le vav est avant le hé, car nous avons d’abord reçu la Torah, ensuite seulement nous sommes entrés en Eretz : on reçoit d’abord les outils, puis on met en œuvre. La Torah n’est pas un but en soi, mais le moyen de dévoiler la Mal’hout, Hachem Roi sur toute la terre, par l’intermédiaire de l’installation et de la réussite d’Israël sur sa Terre.

Moshé, référence absolue de la Torah, pensait que, puisqu’il détenait l’outil, il serait aussi le réalisateur. Mais celui qui crée les outils n’est pas forcément celui qui va les utiliser. Chacun a sa mission. Chacun incarne une lettre, un pilier. Il incarne le vav, mais un autre incarnera le hé. Dès sa 1ère rencontre avec Hachem, il le savait.

Mais pourquoi semble-t-il, dans le récit, que, s’il n’avait pas fauté, il serait entré en Eretz ? En réalité, il savait qu’il n’entrerait pas en tant que leader, en Eretz, mais il pensait qu’il pourrait continuer comme simple Juif, ou rav. Ensuite, en raison de ses erreurs, il n’est pas entré du tout.

Quel est le lien avec la paracha ? Hachem lui confirme qu’il n’entrera pas, et lui dit de choisir un nouveau dirigeant ; non seulement un roi, mais aussi un nouveau dirigeant rav : Yehoshua commença à enseigner la Torah aux enfants d’Israël, déjà du vivant de Moshé. Hachem voulait sceller dans l’esprit de Moshé qu’il n’entrerait pas du tout en Eretz.

\ »Hachem dit à Moshé : monte sur la montagne. Regarde la Terre que Je donnerai aux enfants d’Israël. Tu la verras et, après, tu mourras, comme ton frère est mort.\ » Le Rav explique comment, en voyant la Terre d’Israël, Moshé comprit qu’il était impossible qu’il y entrer. Hachem lui apprit que la Torah d’Eretz Israël n’a rien à voir avec la Torah de ‘houl (hors d’Israël). Ayant reçu la Torah en ‘houl, et ayant été le rav d’une génération en ‘houl, il ne pouvait devenir le rav de ceux qui construiraient la Terre. Cela nous apporte cet enseignement extraordinaire que la Torah ne peut se trouver que sur la Terre d’Israël ! La transmission se fera par Yehoshuah.

A la fin de la même paracha, se trouvent les ordonnances sur les offrandes apportées, notamment, à rosh ‘hodesh : \ »un bouc, ‘hatat Hachem, en expiation pour Hachem…\ » Le Rav nous explique, ici, l’un des plus grands secrets de la Kabala, grâce au commentaire étrange de Rashi : \ »Cela vient t’enseigner que D. nous dit : \ »apportez pour Moi une offrande d’expiation parce que J’ai diminué la lune…\ »

(2916)

About The Author
-

  • david4140

    on dirait que selon vous le tafkid est de faire entrer moché rabbeynou en israel . le rabbi disait c\’est la derniére chose que je ferais et la premiére si le machiar se dévoile pourquoi essaye t on de faire rentrer moché rabbeynou en isroel(???))

  • david4140

    en fait si \ »Ha-Chem\ » lui a montré toute la terre c\’est que sof kol sof il est appeler à y rentrer ou meme rétroactivement a y jouer un role léatid la vo oubien du \ »olam-ha-emet\ » dans toutes lesgénérations

  • esthernehama

    Akavod Rav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav Dynovisz pour la révolution guidante dans le cours une fois de plus Barouh Hachem les Hidouch de La Tora Infini.
    vos exemples entre la distinction entre la théorie et la réalité ont donné une idée sur la différence de la terre que Hachem A Choisi et sur les autres terres pour le moment du procéçus de la galout vers la Guéoula.
    Chabbat Chalom Rav Dynovisz.
    Chabbat Chalom à toutes l\’équipe du site.

  • esthernehama

    Akavod Rav, Chalom Rav.
    Béézrat Hachem Min Hachamaim aux personnes qui sont interessées qui veulent connaitre à propos des 3 semaines. Le Rabbi institua la coutume d’étudier les sujets concernant le Beth-Hamikdach durant la période du 17 Tammouz au 9 Av. Par l’expression : “ Zoth Torath ” qui signifie ceci est l’enseignement, Hachem sous-entend à Moché, que lorsque les Béné-Israël n’auront plus les moyens d’offrir les sacrifices – car le Beth-Hamikdach sera détruit – ils pourront cependant étudier les lois relatives aux sacrifices et D-ieu considérera leur étude comme un sacrifice.

    Il en est de même pour la construction du Temple. C’est par l’étude de ses formes et mesures pendant le temps de l’exil que nous préparons la révélation du Troisième Beth-Hamikdach.

    Ainsi, pendant la période du premier exil à Bavel, D-ieu révéla à Yé’hezkiël les mesures du Temple afin qu’il les transmette au peuple Juif malgré l’exil, car c’est en étudiant maintenant ces lois que nous méritons la révélation prochaine du Sanctuaire éternel.

    Midrash Tan’houma

  • rav Haim Dynovisz

    @ Yehuda Azogui : Le problème vient de votre ordinateur. Essayez, peut-être, de le redémarrer, ou téléchargez le cours : le cours lui-même et le téléchargement fonctionnent normalement. Shabbat Shalom

  • kiki

    Yedidi,
    Ref. à la lumiere de la lune plus grand que la lumiere du soleil: Ishaya 24,23 et 30,26 ainsi que Chir hachirim 6,10.
    Ref. au travail pus grand que l\’étude: \ »Gadol hanéhéné miyéghiah kapo yoter méhalomed kol hayom (Talmud)