Comment devenir Performant, Dynamique mais Equilibré? – Vaykra 3 – Cours Vidéo Torah Judaïsme – 17 mars 2010

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Cours Vidéo Torah Judaïsme, On continue l’aventure commencé en début de semaine sur le livre de Vaykra. Encore une fois, le Rav Dynovisz va nous donner un éclairage inattendu sur les ‘sacrifices’ que les juifs devaient amener au Temple. Avec tout son art, il va traiter des 3 éléments clefs que nous retrouvons lors de ces opérations, à savoir la chair, la graisse et le sang et va nous montrer et démontrer le message qui se cache sous ces éléments apparemment technique.
Ainsi, la chair est la partie de la nature humaine permise, la graisse qui est consumé et le sang récupéré qui devait être jeté sur l’autel.
En quelques mots, la chair devait soit être entièrement consommé ou consumé soit mangé par le cohen et uniquement par lui soit restituée entièrement ou en partie au propriétaire. La graisse devait toujours être brûlée et le sang toujours jeté. Voila pour la partie technique. Parce que la Torah est belle, parce que la Torah est grande et profonde et représente le lien qui nous permet d’apprendre à connaître notre Créateur et donc de l’aimer, le Rav Dynovisz a compris depuis longtemps qu’il fallait la présenter telle qu’elle est.
Sa compréhension étant fluide, profonde et limpide, il nous la livre telle qu’il la perçoit a la lumières des sages d’Israël pour notre bon plaisir. Fort de ces éléments, le Rav présente les 2 types de forces que procure la nature humaine, d’un coté la stabilité, l’équilibre et de l’autre l’énergie et la vitalité. Il établit alors le parallèle entre ces forces. Quel est la nature même de la graisse et du sang ? Voila une présentation de vaykra comme vous ne l’aviez jamais entendu. Pour exemple, la graisse, bien que mauvaise en grande quantité, est un facteur stabilisant, on la trouve par exemple chez les gens qui s’investissent énormément et qui ont besoin de compenser en ‘s’engraissant’. Elle a ce coté rassurant, stabilisant et équilibrant. Même la nature donne raison au Rav puisqu’il y a le bon et le mauvais cholestérol. Le symbole du sang est la vitalité, la force, la raison de vivre. Qu’est ce qui procure mon état de stabilité ? Mon argent ou mon lien avec le Maître de Tout ? Qui sont ceux dont le modèle extérieur représente le modèle intérieur ? Où est ma vitalité ? Où est ma sécurité ? Quel est mon rapport à ma nature ? Selon vous, quel est l’acte le plus répréhensible : voler ou travailler honnêtement en pensant que ma sécurité et ma stabilité et mon avenir dépend de moi ?
Autant de questions que va aborder le Rav dans ce cours très dynamique et bien sur passionnant !

(3901)

About The Author
-

  • Maayan

    Non seulement je suis un mouton (une artiste incapable de gérer le monde matériel), mais en plus, je suis une femme seule, c\’est à dire privée d\’une bonne vache à traire (un gentil mari) pour subvenir à mes besoins, et comme si ça ne suffisait pas, en dépit de tous les talents dont Hachem m\’a comblée, tout ce que j\’essaye d\’entreprendre tant bien que mal pour ma parnassa n\’est pas béni, de telle sorte que même offrir à Hachem 10 pour cent de \ »mon sang\ » s\’avère pratiquement impossible, puisque je souffre d\’une sévère anémie économique dernièrement. Je me demandais donc ce qu\’Hachem attend de moi et comment je pourrais Le servir si je n\’ai pas le moindre grammme de graisse (sentiment de sécurité) à sacrifier non plus.

  • rav Haim Dynovisz

    réponse à Maguy
    devenez habad, c\’est à dire (H)amo\’h (B)li (D)aat
    ou allez voir un \ »vétérinaire\ », c\’est à dire un Maître capable de soigner l\’animal en nous