De la Torah de Vérité à la Torah de la Royauté – Introduction – NAVI – Le Livre de Yéhoshoua -1er Cours- 3 Octobre 2010

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Aujourd’hui est un grand jour. Alors que le rav a, durant cette année 5770, dressé un tableau magnifique de la Torah de Moshé, la première partie de la Torah écrite (tout en sachant que malgré la profondeur de ses cours, le rav n’a fait qu’effleurer une facette de notre infinie Torah), , nous entamons ce jour un nouveau volet de notre saga, à savoir le Nakh (Néviim Kétovim). Le rav annonce que ces 2 jours seront consacrés à une introduction nous permettant de poser quelques bases de notre étude à venir. Et une fois n’est pas coutume, l’introduction ultra structurée du rav Dynovisz va se transformer en un développement passionnant dans une manière inédite de présenter ce livre.
Yéochoua étant le livre tête, contient tous les autres, nous dit le rav Dynovisz.
Nos maitre disent : ‘la Torah de Moshé ressemble au soleil et la Torah de Yéochoua ressemble à la lune qui reçoit la lumière du soleil, honte à cette chute !’
Le soleil est l’astre fondamental qui éclaire la lune nuit et jour alors que la lune ne possèdent même pas sa propre lumière. 2 hommes, Moshé et Yéochoua, qui ont vécus cote à cote ne font même pas partie de la même dimension et le rav de préciser avec humour que nous n’avons toujours rien compris malgré ses explications. Et il rajoute : heureusement…car si nous avions compris, nous n’aurions pas pu tout comprendre. Extraordinaire, cette phrase du rav qui ne semble ne rien dire…a tout dit.
A chaque fois que D. s’adresse à nous dans la Torah, il fait référence à la Terre Promise ou la Terre Jurée. Et même quand nous sortons d´Égypte, il nous rappelle que le but est la réception de la Terre d’Israel. Lorsque nous avons fauté , D. nous a quand même laissé la Torah mais nous a privé de l’immense privilège de rentrer en Terre d’Israel. Mais alors, pourquoi la dimension spirituelle qui se dévoile tout au long des générations hors de la Terre Sainte semble plus élevée que la dimension spirituelle après l’entrée en Erets Israël ? Le rav pose une question forte d’autant qu’il est impensable que le flux prophétique reçu dans le désert puisse être plus fort que celui reçu en terre d’Israel. Or, nos maitres semblent dire le contraire en expliquant que depuis Moshé, la Torah va en se voilant. Toutes les prophéties, à l’exception de la prophétie d’Ezekiel, se sont faites en terre d’Israel. Question test : qui connaît la date d’entrée du peuple juif en terre d’Israel ? Eh bien, pas grand monde. Il s’agit du 10 Nissan, 40 ans après la sortie d´Égypte et pourtant aucune fête n’a été fixé ce jour la. Très très étonnant ! La lune correspond à l’attribut Divin Malkhout qui va de pair avec la délivrance finale ou D. sera Roi sur toute la Terre. Il n’est pas seulement Créateur, D.ieu, Père, Bon, Juste mais aussi Roi qui continue de diriger son monde. C’est sans doute l’attribut que le monde a le plus de mal à accepter car sur le terrain de l’histoire, tout semble contredire sa présence (à D. ne plaise !).
La Royauté Divine est complètement voilée et ne scintille que la nuit et si ce n’était la foi et l’étude de notre Torah, on aurait du mal à dire que D. est présent dans ce monde. Sans nos Maitres et nos textes sacrés, nous n’y verrons rien. Voila pourquoi la lune est comparée à l’attribut de la Malkhout.Le miracle, par exemple, est au niveau du soleil car nous voyons directement D. dans son monde sans passer par la foi. Au moment de la délivrance finale, la lune se mettra à briller comme le soleil. Nous n’aurons plus besoin d’aller puiser dans la foi et l’étude, tout sera clair alors !
A partir de Josué, commence à se dévoiler une nouvelle dimension, celle de la royauté. La Torah de Moshé est la Vérité (613 commandements qui contiennent tous les secrets des mécanismes et des connexions les plus profonds qui lient D. à son monde) et la Torah de Yéochoua est celle de la Royauté (elle s’incarne dans notre monde et traverse l’histoire). Et pourtant, la Torah de Yéochoua est plus grande nous dit le rav Dynovisz. Voici que le rav va étayer ses propos avec 3 exemples :
Pour commencer, le rav va rappeler le fameux Midrach qui dit qu’à la fin des temps, D. réunira tous les justes et leur dira : vous vous êtes souciés de ma Torah mais pourquoi pas suffisamment de ma Royauté ?
De plus, la Guémara cite la discussion entre Rabbi Eliezer ben Horkénos et les autres maitres. Rabbi Eliezer Hagadol leur tiendra tête et produira des miracles inimaginables mais ses compagnons d’études, peu impressionnés, ne se rangeront pas à son avis. Et voila qu’une voie du Ciel dira que c’est rabbi Eliezer qui a raison. Pas décontenancé, Rabbi Yéochoua’ se lèvera et dira que la Torah ne se trouve pas dans le Ciel. Tu as sans doute raison, Rabbi Eliezer mais TA VÉRITÉ EST CÉLESTE et ne peut s’incarner pour le moment sur Terre, lui dira son compagnon d´étude.
Le rav continue avec la discussion entre D. et ses anges, au moment de créer l’homme et on nous dit que D. jettera la Vérité à terre et dira : La Vérité doit pousser de la Terre car parler de la Vérité sans être confrontés sainement à la réalité est extrêmement dangereux. A méditer !!!!!!!!
Moshé savait que la Torah de la royauté était plus grande que la Torah de Vérité car sans la dimension terrestre, il manque l’essentiel. Voila pourquoi Moshé a tant prié pour rentrer en Israël, le seul endroit au monde ou notre peuple pouvait être une Nation. Si une nation est détruite, le peuple disparaît. Sauf pour le peuple Juif! La Royauté ne peut se dévoiler qu’en terre d’Israel.
L’ange d’Essav frappera Yaacov à la hanche (correspondant aux 2 attributs Divins, Netsa et Hod selon le Zohar), l’ange d’Essav devait partir, Yaacov refusera et c’est l’ange d’Essav ne pourra le quitter qu´après lui avoir donné son nom…d’Israel. Ensuite, nous voyons que Yaacov boite. Les Maitres des secrets disent que Yaacov fut frappé dans le flux Divin qui permet la Prophétie en Israël. L’ange d’Essav a vu qu’il ne pouvait rien contre lui (le Zohar précise qu’il s´agit de la prophétie de Moshé comparé au soleil qui, quand il brillera, guérira Yaacov) et l’attaqua à la hanche (le flux prophétique en Israël).
Il s’agit juste d’une introduction passionnante mais le rav n’a toujours rien expliqué, il s’est contenté de placer quelques panneaux indicateurs et balises, qui nous permettront de mieux nous orienter, permettant à sa navette de décoller en douceur en direction de la Torah de la Lune. Bienvenue à bord de notre vol en direction du livre de Yéochoua, n’oubliez pas d’attacher vos ceintures nous vous souhaitons un excellent voyage vers la Torah d’Erets Israël et nous vous remercions de votre fidélité !

(4716)

About The Author
-

  • Maayan

    la reine Esther n\’était-elle pas prophétesse ? Pourtant elle vivait en dehors d\’Erets Israël.

    La femme est aussi comparée à la lune et l\’homme au soleil. Ce que vous avez expliqué concernant la Torah de Moshé (vérité)et celle de Yéhoushoua (royauté) s\’applique-t-il à l\’homme et à la femme ?

    En fait, je comprends tout à fait la grandeur particulière de Moshé par rapport à Yéhoushoua, mais celle de l\’homme par rapport à la femme…

  • guillaume76

    Bonjour Mr Dynovisz et bravo pour vos merveilleux cours.
    Est ce vrai qu\’un habitant d\’Israël est appelé Juif même s\’il ne pratique pas la religion? car je l\’ai lu sur une célèbre encyclopédie en ligne et parfois il y a des informations fausses dedans.

  • rav Haim Dynovisz

    REPONSE A GUILLAUME:ETRE JUIF EST UNE NATURE ET NON UNIQUEMENT UNE RELIGION, LA RELIGION PERMET LE PARFAIT DEVOILEMENT DE CETTE NATURE MAIS ON EST JUIF MEME SANS LA PRATIQUE…BIEN QUE L\’ON EST EN SITUATION DE FAUTE DE D\’ERREUR

    REPONSE A MAGUY:IL N\’EST NULLE PART MENTIONNEE QUE ESTHER ETAIT PROPHETESSE MAIS QU\’ELLE AVAIT LE ROUAH HA KODECH, POUR LA SUITE DE VOTRE QUESTION IL Y A UN COURS ENTIER QUI Y REPOND