Est-on Juif par le Père ou par la Mère? -Paracha Emor – 4 Mai 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio La Création du monde est fondamentalement différente de toutes les autres créations car elle est permanente !
Et ce cours est fondamentalement différent de ce que vous avez l´habitude d´entendre!
Mr Spilberg et autres coppola (léavdil), pardonnez nous mais d´un splendide mais néanmoins modeste local de Jérusalem est en train de se tourner le plus grand film de l´humanité. Alors, songez déjà à votre reconversion car Hollywood ne résistera pas longtemps à cette super production. A notre humble avis, sachant que vous êtes des hommes d´affaires avisés, nous vous recommandons vivement de vous tourner vers la ville sainte et d´investir très rapidement les studios rav Dynovisz. Ainsi, avec vos talents et moyens techniques associés à la vérité de la Torah bien enseignée, votre argent servira enfin à la venue de la délivrance pour un monde meilleur loin de toutes les illusions! Nous éteignons la lumière, le film commence, si vous êtes attentif, vous n´allez pas en revenir!
La force négative philistine s’oppose à la dimension ‘Avayé’ (Création permanente) et empêche Israël de mener sa mission à bien !
Fin de Paracha, un homme sort du camp et commence à maudire le Chem Avayé (la Torah dit qu’il est Nokev (maudit mais aussi trouer) Chem Avayé)!
Verset 10 chapitre 4 : Un homme de père Mitsri et de mère Israélite se dresse au milieu du camp d’Israël, il était en dispute avec un homme Israélite de père et de mère, il ‘troue’ le Nom Divin (mais la Torah rajoute Vayikalèle comme pour nous rappeler que la nature de la malédiction vient d’une déformation de la féminité). Sa mère s’appelle Chlomit Bat Divri.
Pour expliquer une notion qu’il veut enseigner, Rachi ramène parfois plusieurs angles de compréhension. Dans ce cas, il est certain que Rachi ne rapportera dans son commentaire que les avis qui ont un lien très profond entre eux.
Rachi ramène donc différents avis : Pourquoi cet homme est il sorti d’un coup pour maudire le Nom Divin ? Rabbi Levi précise qu’il sort de son monde (c’est un homme qui vivait à l’intérieur de son monde et c’est ce qui a engendré sa révolte).
Rabbi Bréraya dit que son problème vient d’un passage de la Torah qui est au dessus (de ce qu’on est en train de lire, un passage lu juste avant le notre).Et ce passage fait référence aux 12 pains que l’on changeait juste avant Chabbat. Le jour où on les consommait était le jour ou ils étaient censés être rassis (8 jours après avoir été posés sur la table). Quand il a entendu cet enseignement, il a commencé à se révolter. Mais un miracle permanent faisait que ces pains sortaient le 8ème jour meilleur que jamais ! Les lois du Temple sont au dessus des lois de la nature mais lui n’a fait que prendre la loi telle quelle et a refusé d’y faire entrer une interprétation surnaturelle afin de l’éclairer.
Mais pourquoi Rachi a-t-il dit que ce qui l´a fait tomber est la Paracha qui est AU DESSUS et non ce qui PRÉCÈDE !
Rachi suggère et diélivre un maximum de données dans un minimum de mots ! Rachi a le génie des mots, son commentaire est un concentré atomique !
Quel bonheur, on devrait presque se tremper au Mikvé avant d’aborder un de ses commentaires.
Rachi continue en disant que cet homme a explosé car il venait de perdre un jugement dans le tribunal de Moshé. Il a voulu s’installer dans le campement de Dan d’où était originaire sa mère ! Il voulait en réalité s’assurer qu’il aurait un part dans le partage de la terre ! Mais la tribu de Dan va le rejeter en lui disant que la Torah dit que le positionnement va d’après le Père !
L’identité juive passe par la mère mais le lien avec la terre passe par le père ! Le tribunal de Moshé lui répond que par Tsédaka, nous pouvons te donner mais tu ne peux pas revendiquer par le droit une part en Israël. Et il va alors maudire le Chem Avayé. Mais quel est le lien d’autant qu’il s’attaque uniquement au Chem Avayé ? Nous sommes forcés de réfléchir. Tout cela sur un ‘simple’ Rachi ! A faire pâlir de honte ceux qui pensaient que Rachi ne représentait ‘qu’un Pchat’ !
La première fois que Moshé apparaît sur la scène de l’histoire, le jour ou il laisse son avenir d’héritier de l’empire Égyptien, Moshé va tuer un Égyptien qui menaçait son frère juif ! Qui était ce fameux Égyptien qui frappait un juif ? La femme du juif avait une relation avec Cet Égyptien. Mais un jour, ce juif va l´apprendre et va réagir. Moshé comprend tout, il tue alors l’Egyptien qui voulait tuer le mari trompé. Moshé va recevoir ALORS la force du nom Divin, le Chem Avayé !
Le fils de cet Égyptien était l’homme qui sortit du camp pour maudire le Chem Avayé !
Il va s’attaquer à l’arme de la délivrance que Moshé reçut quand il tua son père !
Pour parler de notions élevés et spirituelles, les maitres se servent d’images qui sont le reflet du monde d’en haut.
Avayé désigne D. comme le Créateur permanent et Elokim désigne D. comme le Créateur ponctuel !
Avayé est représenté sur terre par la dimension masculine et Elokim est représenté sur terre par la dimension féminine. Dans un couple, l’homme est l’image d’Avayé et la femme est l’image d’Elokim.
Un enfant reçoit les bases fondamentales de l’éducation juive par sa mère et il ne peut comprendre D. que comme un Créateur, Elokim. Plus tard, l’enfant va grandir et va développer sa sensibilité spirituelle, c’est alors que le père intervient, il lui enseigne que la création est permanente, que tout n´est qu´illusion et que tout ne dépend que de la volonté de D..
En Égypte biblique, Pharaon demande qui est Avayé, il incarne la dimension féminine, D. est Créateur et c’est tout !
Le Mitsri voulait empêcher Israël de trouver sa dimension masculine. Ce Mitsri (femme spirituelle dans le corps d’un homme) s’empare d’une femme juive. Moshé comprend que cette action cache autre chose, il voit ce que l’œil humain ne peut voir, il voit une volonté extrêmement profonde d’empêcher la délivrance d’Israël. Il tue l’Egyptien, il devient le libérateur le jour ou il comprend le véritable problème. Nous ne sommes en exil que parce que nous manquons d’hommes spirituels ! Nous ne pouvons exister en tant que nation que si nous sommes masculins ! Le peuple passe par la mère mais la nation passe par le père !
Dans la relation que cet homme entretenait avec la Torah, celle-ci restait en haut, il n’arrivait pas à la faire descendre dans le concret (la paracha AU DESSUS). Magnifique !
Depuis la création du monde, la Torah était connue de tout le monde mais n’était pas présente dans le monde ! Et seule une élite spirituelle avait un accès! Le pain symbole de la réalité matérielle (on ne vit que de ce que l’on mange) est à l’extrême opposé du surnaturel. Arrêtez de tout analyser avec D. Arrêtez de pensez que D. est derrière tous les événements,…quel rapport D. avec le pain,…franchement… D. n’a que ca à faire ! OUI, TOUT A FAIT, D. s´incarne dans chaque détail et chaque événement d´une vie et Israël est le peuple de l’unité parfaite entre D. et son monde.
Le premier avis qui disait que cet homme était sorti de SON monde car il considérait ce monde comme SON monde ! Ce n’était pas un hérétique, il refusait de faire descendre D. sur terre ! Selon les codes, il lui manquait la Dimension masculine ! Il faisait une séparation très nette entre le religieux et l’état ! D. est UN et il y a une sagesse profonde au delà de la séparation terre ciel ou corps âme !

(4126)

About The Author
-

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a Josephine: oui, rachi dit qu\’il connaissait deja le Chem…mais sans doute a un niveau encore bien inferieur a celui qu\’il a decouvert plus tard….
    mere non juive donc non juif…..le converti comme le juif de pere non juif n\’ont pas de part (par le droit et l\’obligation) en Eretz…mais ecoutez le cours de jeudi matin et vous aurez la reponse pour le converti

  • jokes

    BONJOUR RAV, ET MERCI POUR TOUS CES COURS. J\’AI DEUX QUESTIONS AVEC VOTRE PERMISSION: 1)QUAND MOSHE TUE L\’EGYPTIEN EST CE QUE LE SHEM AVAYE S\’EST DEJA DEVOILE A LUI? SI QUELQU\’UN EST DE PERE JUIF ET DE MERE NON JUIVE EST CE QU\’IL A UNE PART DANS LA NATION JUIVE, PUISQUE VOUS EXPLIQUEZ QUE L\’APPARTENANCE A LE TERRE VIENS DU PERE? MERCI ET A BIENTOT

  • ARICK

    Bonjour Rav,
    jai aujourd\’hui fais a la shoule un petit resume(comme d\’habitude) du cour de mercredi a mon ami Itshak et il m\’a fait remarquer que dans le Rachi de Bo concernant l\’Egyptien tue par Moshe Rashi precise a cet endroit que la femme chlomit bat divri a ete floue et l\’egyptien a pris la place du mari et rashii complete dans emor en disant que ce qui a amene son \ »viol\ » est le fait de s\’etre trop ouvert aux autres
    qu\’en pensez vous?

  • ohayon

    ecoute plusieur fois etcomme par hazard mouzard dans hamodia meme sujet traite pour cette paracha le fils de eghytien rachi le baspheme et la on se rend compte de l approfondissemrnt du cours de l enseignement delivre quelle chance d ecouter de tels cours aussi complets qui nous revelent le sod cache dans les mots merci. rav hazak hazak hazak

    .
    .
    .

  • bluxor

    Bonjour
    La liberté guidant le peuple.
    Outre les éléments que vous signalez, le tableau de Delacroix, qui signait certain de ces dessins « de la + » est construit selon une base classique triangulaire.
    Le sommet de ce triangle, vers la main tenant le drapeau et en fait hors du tableau, hors représentation, la main porte-drapeau fait signe dans cette direction.
    A la base du triangle, en bas du tableau vers l\’avant, des corps, c\’est dans cette direction que s\’avancent les personnages. La femme avance en regardant vers l\’arrière, un peu comme la femme de l\’autre. Elle est coiffée d\’un bonnet phrygiens, c\’est à dire si vous regardez bien, en oubliant le nom, d\’une sorte de saucisse ou de banane rouge. A ses pieds, un homme ; portant sur la tête un foulard est agenouillé, il nous présente ses fesses placées légèrement en dessous de l\’entre jambe d\’un autre homme lequel est armé d\’un solide fusil et pour ce que l\’on peut en voir agenouillé aussi. Ce dernier porte un haut de forme, signe institutionnel ; peut être peut on comprendre qu\’il s\’agit du mari de la dame. L\’homme au foulard sur la tête qui semble aussi ramper aux pieds de la dame pourrait bien être un amant, mais de qui ?
    Notez que le drapeau de la dame est en couleurs, la chemise de cet homme rampant ou le contraire, son pantalon étant lui plus tôt assorti au costume de l\’homme au fusil.
    La gamin (le fils?) , de l\’autre côté est le seul personnage qui regarde vers l\’avant, vers les spectateurs, pas là où il met les pieds, ni \ »sa famille\ ».
    Sur le côté de ce jeune garçon nous voyons ce qui semble être un écran de fumée, cependant dans le lointain nous distinguons clairement les deux tours de Notre Dame, (la maison des saints) l\’écran de fumée peut donc aussi tenir lieu de nuages ou nuées. La signature de Delacroix et visible sur quelques poutres de bois en bas à droite du côté du fils, vestiges peut être de quelque échafaudage mystérieux.
    L\’on peux ce demander ce cet enfant ne risque pas de marcher sur la tête, que, nous voyons partiellement en bas à droite.
    Il y aurait encore à dire mais bon ça suffit.
    La structure en triangle est un classique de la peinture tout d\’abord largement utilisé dans les représentation religieuse puis reprise dans la peinture profane, voir par exemple le Guernica.
    Pour voir par vous même vous trouverez facilement de bonnes repro du Delacroix sur le net.
    J\’ai passé récemment sept heures au Louvre et j\’ai donc revu ce Delacroix, entre autres.
    C\’est bien entendu de manière absolument subjective que je présente ici les éléments de ce tableau , le fait que je puisse les repérer et les ordonner ainsi arbitrairement provient lui d\’un cursus de cinq ans aux beaux arts, d\’une longue pratique de la peinture et du fait d\’en avoir vu des milliers. Il y a aussi bien sur des codes de représentation, l\’affaire est connue.