About The Author
-

8 commentaires

  • Christine Bruno

    Quoiqu’il en soit, j’en profite pour vous dire MERCI! Très Cher Rav, car en vouant ,malgré tout ,autant d’affection aux chrétiens,vous préparez ainsi leur retour au droit chemin !!! Ah! si Essav avait su véritablement maîtriser sa rigueur naturelle ….

  • Ishai

    Bonjour rav

    « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi la gauche »

    Vous argumentez ce passage des écritures messianiques (en grec : chrétiennes) en le sortant de son contexte. Dans les évangiles, ce verset s’inscrit dans un contexte particulier où Yeshua argumente sur la Loi du « Talion » (laquelle a connu le même traitement que cette parole de Jésus : tirée hors de son contexte -> conséquences désastreuses).

    Il dit : vous avez appris qu’il est écrit œil pour œil, dent pour dent et moi je vous dis (il dresse une haie autour de la Torah) de ne pas lutter avec le méchant et à celui qui te frappe sur la joue droite ne refuse pas la gauche, celui qui te prend ton manteau ne refuse pas ta tunique, ce qui signifie :

    Si quelqu’un te prend ton bien ne lutte pas avec lui [pour qu’il te le rende], tu risques de commettre une faute bien plus grande que le vol [qu’il a commis], au contraire cette personne prend car elle est dans le besoin [donc sers-toi de sa « faute » pour lui faire la tsédaka] donne-lui même ta veste [ainsi il se rendra naturellement compte de son erreur] et tous deux en sortiront grandis. Ce qui donne tout son sens au midrash : tout celui qui fait mériter les autres de se rapprocher d’hashem est privé de fauter ou encore cette parole de Chmouel : L’Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Eternel? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers.

    Il aurait pu enseigner ainsi : Soyez prompts à donner et laissez juger les juges.
    C’est aussi de cette manière que s’ouvre la michna : soyez circonspects dans le jugement […] et faites une haie autour de la Torah.

    Tiré hors de son contexte cette déclaration (de la joue) vient contredire un autre de ses enseignements :

    « Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne et que celui qui a un sac le prenne également, que celui qui n’a point d’épée vende son vêtement et achète une épée. »

    Comment celui-là même qui a dit « tendez l’autre joue » aurait-il pu dire : vendez votre vêtement et achetez une épée ? En réalité la question devrait être posée autrement : comment celui qui a dit « achetez une épée » peut-il avoir dit « tendez l’autre joue » ? Le christianisme tendez l’autre joue est un messianisme arrangé et en aucun cas conforme-seyant aux enseignements authentiques et somme toute contextualisés de Yeshua (Yeshu/Jésus). C’est une doctrine romaine qui, comme vous l’enseignez très bien, vient combler un besoin d’amour chez des gens qui en ont peu.

    Ce qu’enseignait Jésus, quand il a préconisé de ‘ tourner l’autre joue ’, reflète le véritable esprit de la loi. Yeshoua ne conseillait pas à celui qui était frappé sur un côté du visage de présenter bêtement l’autre. Aux temps bibliques, comme souvent aujourd’hui, une gifle n’avait pas pour but de causer un tort physique. C’était une insulte visant à susciter une réaction, un affrontement.

    Cette parole signifie donc de toute évidence que, si un individu cherche par une claque, ou par une remarque mordante, à en entraîner un autre dans un affrontement, celui-ci ne devrait pas rendre la pareille. Bien plutôt, il devrait tout faire pour que l’engrenage consistant à rendre le mal pour le mal ne s’enclenche pas.

    Proverbes 20:22
    Ne dis pas : Je rendrai le mal. espère en l’Éternel, et il te délivrera.

  • Pingback: PARACHAT HACHAVOUA – PARACHA DE LA SEMAINE du vendredi 28 au Chabbat 29 ‘Hechvan 5778 (du vendredi 17 au samedi 18 novembre 2017) | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  • IleMaurice

    Les gens qui sont préfèrent rester en retraite évitant l’utilisation de la force de peur de se salir les mains dans l’arène du quotidien ….. Pas étonnant que l’Occident se gave des superheros bande dessiné ou jeux video, dans l’imaginaire et le virtuel ils ne peuvent rien leurs arrivés. C;est plus sécurisant de casser la tronche d’un mafia virtuel que d’affronter le dealer qui habite le quartier.

  • IleMaurice

    Les gens qui sont Bonté préfèrent rester en retraite évitant l’utilisation de la force de peur de se salir les mains dans l’arène du quotidien ….. Pas étonnant que l’Occident se gave des superheros bande dessiné ou jeux video, dans l’imaginaire et le virtuel ils ne peuvent rien leurs arrivés. C;est plus sécurisant de casser la tronche d’un mafia virtuel que d’affronter le dealer qui habite le quartier.

  • Alba

    Ishai, Celui qui te prends ton manteau ou ta tunique, même s’il est dans le besoin, est un voleur. Celui qui est dans le besoin n’a pas à prendre mais à demander. Si tu lui donnes aussi ta veste il peut comprendre « sa faute »… ou pas… C’est le cas type d’un semblant de très haute vérité qui n’est pas viable… à moins de prendre le risque d’instaurer l’anarchie.