Quand la Vie semble Fonctionner à l´Inverse! – Parachat \ »Lech Lecha\ » – 31 Octobre 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio A coté des 70 peuples, va naitre le peuple juif avec Avraham.
D. se révèle à Avraham à 75 ans après une vie riche et investie dans le monde. C’est un homme immense et c’est le seul homme à s’être opposé à la génération du déluge !
Il est jeté dans la fournaise et s’en sort, il a créé des centres d’enseignements, a ramené des milliers d’âmes à D. et la Torah écrite ne parle pas de cette partie de vie !
Si ce n’était une tradition orale, personne ne le saurait car ce silence met en évidence ce qu’il y a de fondamental dans l’élection d’Avraham !
Avec lui, commence l’histoire d’un homme qui accepte d’adhérer à un projet qui n’est pas le sien mais celui du Maitre du monde et c’est loin d’être évident !
Avant ses 75 ans, il a suivi la conscience d’un homme qui sait ou est la liberté ! Combien se sont sacrifiés pour un idéal auquel il croyait. Chaque génération a produit des centaines de héros qui se sont battus pour ce qu’il croyait être la vérité !
Avraham suit la voix de son âme ! La Torah n’a pas été donnée pour ce genre d’homme et on peut être un véritable héros sans la Torah.
La Torah parle de quelqu’un qui a un projet et est capable de se soumettre au Maitre du monde en tant que dirigeant de son monde et non seulement en tant que Créateur !
La Torah s’intéresse à celui qui veut connaître le projet Divin, elle se connecte à celui qui inscrit ses actions dans le projet Divin !
La naissance de notre peuple signifie la prise de conscience pour la première fois dans l’histoire d’aller suivant ce que LUI veut et Pas ce que NOUS voulons !
D. dit à Avraham de tout quitter sans lui dire ou aller ! Pas facile !
Avraham accepte et D. lui dit qu’il fera de lui un grand peuple et ne cesse alors de le bénir !
La Brakha (bénédiction) signifie une réussite hors du commun, une chose qui marche en dépit du bon sens et de toutes les analyses économiques !
La réussite est plus ou moins le résultat de bon choix et de bon investissement !
Avraham devient lui-même porteur de bénédiction (toutes les familles de la terre seront bénies par lui, il deviendra le modèle de l’humanité entière) !
Avraham comprend qu’il y a quelque chose dans cette terre que D. lui indique qui devrait lui amener la Brakha et le rendre le modèle universel.
Avraham arrive en Israël et D. se montre à lui, il comprend que cette terre est spéciale. D. lui précise alors que cette terre sera donnée à sa descendance !
Avraham ne dit rien et pourtant, il est à un âge avancé et n’a pas d’enfant, sa femme étant stérile ! Avraham comprend que c’est un projet à long terme et qu’il ne verrait pas de son vivant la naissance de ce peuple ! Il commence à comprendre qu’adhérer au projet Divin n’est pas si facile que cela et il ne renonce pas !
Tout ceux qui ont un projet s’attendent à voir les fruits de leur investissement mais dans le projet Divin, c’est D. qui décide !
Ce n’est pas fini ! A peine arrivé, il y a une famine sur la terre ! Et c’est censé être le pays de la bénédiction ! Plus encore, à quelques kilomètres en Égypte, c’est l’abondance et les autres peuples aux alentours vivent très bien ! Avraham ne dit toujours rien !
On continue, il débarque en Égypte, remarque que ce pays est loin d’être un modèle de vertu, il cache alors sa femme qui sera découverte et amenée chez Pharaon.
Les galères continuent et dire qu’on lui a promis la bénédiction !
D. intervient et Avraham quitte l’Egypte avec une grande richesse ! Il faut quitter Israel pour gagner de l’argent ???? Tiens, ca fait penser à une certaine actualité ! Le rêve Israélien d’une richesse extérieure au pays !
En fait, le réceptacle de la bénédiction est le Chalom et cela attire des forces surnaturelles ! Avraham se dispute alors avec Loth son neveu !
Incroyable, lui qui est un modèle de paix et de bonté voit s’éloigner son neveu qui va aller à Sédom !
Décidément, étape par étape, le projet Divin se voit contredit par la réalité !
Tout fonctionne exactement à l’inverse de ses espérances !!!
Juste après, D. se révèle à Avraham pour lui dire que tout ce qu’il peut voir est à lui Pour l´éternité ! Quelque soit la situation dans l’histoire, la promesse est éternelle en dépit de toute logique !
D. lui dit aussi que ses enfants seront comme la poussière de la terre.
Même piétiné, Israël ne disparaitra jamais !
Avraham sent qu’il progresse mais pourquoi tous ces détours ?
Car tant que Loth était avec lui, le projet ne pouvait réellement commencer !
Tous les événements passés avaient pour but de le libérer de Loth.
C’était des étapes de préparation et non des étapes de contradiction !
Pour qu’un homme puisse adhérer au projet de D., il doit se libérer de certaines Klipot (écorces). L’homme est comme un fruit à écorce.
Pour manger le fruit, il faut faire un tri et enlever l’écorce !
Pour réussir à l’intérieur du projet Divin, il faut se purifier de tous ces scories !
Loth représente l’une de ces écorces fondamentales qui se collent à Avraham, il fait partie de ce passif qu’on amène avec soi ! En hébreu biblique, Loth veut dire voile, il représente toutes les erreurs passées !
D. veut nous nettoyer de tous ces Loth qui sont en nous et toutes les contradictions sont des cadeaux !
‘Ta semence sera en exil dans une terre qui ne sera pas la leur’ lui dit D. au moment de l’alliance des morceaux ! Quelles fautes ont fait les juifs avant d’être né ?
L’Egypte est un creuset, cet exil est la pour purifier !
Juste après, Sarah propose à son mari, Agar l’Egyptienne, en lui disant que s’il a un enfant avec elle, elle pourra peut être en avoir !
Sarah comprend que sa stérilité n’est pas naturelle, il faut d’abord faire sortir des scories d’Avraham pour recevoir ensuite le flux d’Avraham dans sa matrice qui est pure.
Le problème était chez Avraham et non chez Sarah ! Elle tombe ensuite enceinte et fait naitre Itshak qui donnera Yaacov non sans avoir eu Essav au préalable. Ça n’a pas suffi et il a fallu la descente en Égypte !
Le projet Divin demande un travail intérieur intense et détaillé !
Voila pourquoi la vie est loin d’être un fleuve tranquille !

(1888)

About The Author
-