About The Author
-

3 commentaires

  • עֵדו הליצן

    Shalom haRav

    Perdu ! Vous pouvez donc rejouer, encore cette fois-ci.

    1) Le coran dit aux juifs de ne pas faire l’alyah… à reculons ! Et que la terre est donnée – même pas promise – je répépète : pas proposée, pas promise, pas reprise, etc : DONNEE, donc acquise – si les juifs y vont cash sans rechigner, donc sans explo’, sans peur du raisin géant, sans attirance magnéto-égyptoïde, etc

    2) Il confirme l’autorité des rabbanim : juges et sages d’Israel, c’est dès les premières sourates et c’est aussi grâce à ça que je suis ici aujourd’hui, puisque je l’ai appliqué ALLA LETTRE a contrario des frères qui sont plus dans le trip des imams célèbres

    3) / il ne confirme pas les gouvernements goy, tiens tiens, c’est Bil’am (* note)

    4) il ne connaît pas le ‘olam haba tout comme les goyim, ce qui n’est pas plus mal mais peut démontrer un potentiel énorme malgré tout

    5) il autorise le musulman à prier partout, et à utiliser un bien ayant appartenu à quiconque : un peu comme ce musulman qu’on aperçoit accomplissant la « salât » quelques dizaines de mètres derrière vous sur une des vidéos de visite de terrain, ce qui tombait bien pour le coup puisque confirmant votre message par la preuve palpable. Ainsi ce musulman pieux utilise le gazon d’Israel et son air, qui sont tous deux halal selon la défintion coranique. (Et qui rendent intelligent).

    6) il dit que toute la terre est à Allah selon les règles précédentes à savoir, en théorie, sans enquiquiner les gens et leurs gouvernements locaux hormis par un crowdfunding mafieux qui arrange bien tous les pharaons du moment. (Sunnisme, ou comment convertir les masses à l’adoration du kalif malgré un verset qui menace d’en envoyer si on en demande – et ça s’adresse à quiconque, pas qu’eux)

    7) les musulmans actuels en revanche renient le second point une fois qu’Israel a été sous autorité musulmane.

    il faut dire que leur pseudo-monothéisme est une partie-lâtrie avram-cadabrante comme vous le démontrâtes abondamment.

    ? donc le Coran niant la judaïté d’Israel, non aucunement.
    ! Des musulmans la niant, oui complètement, mais leur livre n’y est pour rien, son seul défaut étant d’inviter les croyants à se comporter méchamment envers les gens qui « iront » en enfer… en espérant que ceux qui obéiront disposent du roua’h hakodesh afin de bien distinguer celui qui ira en enfer et celui qui n’ira pas nous sommes d’accord.

    On peut aussi reconnaître les mérites d’un livre qui, il y a 1400 ans, savait déjà que les doigts ont des empreintes et que les bébés se développent dans le ventre de la maman !!!! – ceci étant destiné bien sûr à ceux qui ont besoin de miracles pour croire et à nourrir les prêches scientifiques avancées de Harun Yahya, fan de sagesses bédouines et homme de paix détestateur de la tendance idolâtre, à ses yeux, des juifs décidément, avec un acharnement pacifique dénigrateur en réalité contraire au bouquin qu’il prétend défendre – il dénonce par exemple les séfirot comme idoles s’accouplant dans le ciel, et préfère largement les 99 attributs sacrés dont il pioche ceux qui l’arrangent à l’image du musulman classique de notre erre rance.

    hormis cette pitrerie théologienne, pas de problème d’antisionisme chez l’Allah du Coran même s’il est à distinguer de celui de Pessa’h et de celui des musulmans.

    sur Sion, le Coran pourrait à la limite se nommer « Toran » ou encore « Qurah » sans que ça pose de problème de logique. quant aux autres sujets, d’accord pour le désigner comme « shin-daletan » vomitochondriaque et là c’est l’os.

    et si vous persistez alors je le lis et je vous l’envoie en audio avec commentaire des passages qui concernent cette affaire ! je vous promets vous comprendrez ce que migraine signifie, dont l’antidote est le café – vous avez la ségoula

    ( * n no not note : oui c’est bil’am

    – pas d’identités nationales

    – compliments coraniques envers la Torah à opposer à une ‘assia hostile

    – Mr Bédouinator qui escalade le ciel de Yérushalaïm au volant d’une mule-âne à tête de femme, « al bouraq » – on jurerait le nom d’un alcool mais comme ce n’est pas halal on ne dira rien. On rappellera juste que, c’est un guilgoul de la mule que l’ange a shritafié

    – accessoirement la légende du dajjal, qui est dans les hadits avec bizarrerie de la chaîne de transmission : un borgne menteur à oreilles d’ânes, mais pour le coup il est ennemi de l’Humanité

    – nette préférence pour la vérité au lieu du Shalom

    Mais ne changez rien, continuez de dire que c’est le Coran qui est coupable en lui-même, ça jette le feu aux poudres et mon yetser hara apprécie beaucoup

    dans les faits la téchouva d’Ishmael est partielle sur le lien Homme-D’ : son oeil ne voit qu’une moitié d’Allah

    et sa téchouva sur le lien Homme-Homme est nulle même si on note un doux réveil d’individus isolés dans le émèt

    patienter trois fois par jour et lire les Téhilim)