About The Author
-

7 commentaires

  • Christine Bruno

    Quel cour si révélateur et apprécié à sa juste mesure! Et avec un tel secret livré,puissions nous évaluer à sa juste mesure le danger…! N’est ce pas l’amour et La bonté excessive d’Abram qui a engendré Ismaël=cruauté… Quoiqu’il en soit,qu’ Hachem nous aide à nous élever toujours plus dans la Torah de vie car combien nous devons redoubler de vigilance avant de parler,sans démesure et excès! Aussi,combien Je me réjouie tellement de lire tous les commentaires des élèves chaque jour mais je trouve étonnant et dommage qu’ils n’y en aient pas davantage! Voilà c’est dit!

    • molef

      Bonjour Christine ,
      Puisque vous vous réjouissez de lire les commentaires des élèves chaque jour mais que d’une autre part vous trouvez étonnant et dommage qu’il n’y en aient pas d’avantage alors permettez -moi d’y apporter le mien aujourd’hui en espérant qu’il ne vous choquera pas : je lis vos réactions aux cours du Rav depuis assez longtemps et je les trouve tout simplement extraordinaires aussi je me demande comment se fait-il que vous n’êtes pas encore devenue Ruth Bruno , enfin vous devinez certainement à quoi je fais allusion … Très amicalement , Ephraïm .
      molef@012.net.il

  • Christine Bruno

    En y réfléchissant,pourquoi ne pas vouloir faire d’abord le bien dans sa simplicité et ainsi on accédera au très bien=ce mieux qui décourage et paralyse! Car a vouloir trop bien faire trop bien, combien de fois on a laissé finalement passer l’occasion de faire le bien . Le tov méod ,c’est donc la définition du Mal!
    Aussi Merci! Très Cher Rav de nous livrer ce secret profondément expliqué. Agissons pour le Bien!

  • marie-p

    Je serais tentée de dire que ce secret est le plus grand de tous, les plus profond, le plus libérateur aussi si on se laisse pénétrer par sa signification. C’est un retournement complet de notre façon d’aborder le monde. C’est une des grandes questions de l’humanité depuis toujours : d’où vient « le mal » ? Combien de réponses ont été données… qui mènent à des impasses. En tout cas, il me semble que c’est dans le monde des croyants et plus encore le monde religieux que cet excès de bien qui génère le mal est le plus pratiqué. Cela dit, à bien y regarder, la plus grande religion actuellement présente sur la planète est celle du mondialisme (plus de frontière) mariée à l’idéologie du « bien pensait libertaire » (tout est permis, tout se vaut, tout peut être mélangé). Au nom du « bien » (ils se croient les absolus détenteurs et gardiens du « bien »), ils pratiquent une forme de « bien » sans limite qui génère le pire : la mal dans toutes ses formes et la mort. La liberté sans limite génère l’esclavage, le mélange génère la dissolution des identités et la mort, etc…
    Puissions nous jour après jour méditer sur cette Vérité, que ce soit en écoutant les actualités, en agissant au quotidien, dans nos relations, et enfin en soi dans nos pensées, nos paroles et nos actes. Je ressens cette urgence à poser la juste mesure en tout, en tout cas à tendre dans cette direction. La Torah contient la loi de Vie qui nous garde dans cette juste mesure, elle est la réponse à tous nos maux.

  • Pingback: La véritable définition du mal -Paracha Noa’h – Oct 2018 | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  • Isah

    Merci cher Rav pour ce cours absolument magistral, très riche en enseignements.
    A écouter et à réecouter, source de méditation incroyable.
    Et merci pour ce rappel à la fin du cours: utiliser toutes les lumières et la sagesse transmise pour faire du bien (mais pas trop 🙂 ) autour de soi.

    Soyez béni
    Kol Touv.