About The Author
-

2 commentaires

  • Richard Hachel

    Encore beaucoup de vérités dans ce cours. On y voit se dessiner parfaitement la mentalité du Machia’h par rapport à la mentalité humaine prise en général. Cela devient même risible tellement c’est évident. Comment le bon Dieu choisira-t-il son Machia’h? C’est très facile. Il va prendre les mille hommes les plus justes, les plus érudits, les plus courageux, les plus dignes, les plus sages, les plus tenaces. Ceux qui représentent les huit bougies latérales du chandelier à neuf branches. La crème des personnalités machia’hisables. Et il va leur dire: « Vous êtes tous dignes d’éloges, Vous avez tous des qualités exceptionnelles. Je vais parmi vous choisir mon Machia’h ; que ceux qui veulent devenir le Machia’h, qui s’en sentent l’étoffe, mettent une boule blanche dans l’urne de vote, et que ceux qui ne veulent pas être le Machia’h mettent une boule noire dans l’urne ».
    Le vote a lieu, tous sont très émoustillé à l’idée d’être le Machia’h, chacun prévient sa famille que le bon Dieu l’a déclaré machia’hisable! . Tous se proposent. 999 boules blanches!
    Ben oui, c’est comme ça qu’il sera choisi le Machia’h, parmi tous ces prétendants de très bonne éducation, et rien à s’reprocher, clean!
    Le dernier, c’est un petit bouffon, qui prévient même pas sa famille, qui en a rien à foutre d’être le Machia’h, et qui pense sincèrement que n’importe lequel des 999 autres est bien plus digne que lui. Sauf que lui, il a en plus une bougie que tous les autres n’ont pas. L’humilité totale. Et avec sa petite bougie grise qu’il a en poche, il a la dernière couleur de toutes les couleurs de la Ménorah, et le bon Dieu va lui demander de mettre cette bougie là sur le Shamach, au centre de la ‘hanoukkia. Parce que le bon Dieu, lui, la couleur qu’il préfère, c’est le gris. Les huit autres couleurs, par ordre, le bleu, le blanc, l’orange, le vert, le noir, le violet, le jaune, le rouge, le bon Dieu les aime bien aussi. Mais il préfère le gris.
    Ainsi un homme peut avoir les qualité suivantes: la royauté, l’intégrité, la sagesse, la ténacité, la pudeur, la science, l’autorité, le courage. S’il n’a pas la plus importante, il ne pourra pas être le Machia’h. N’oublions jamais la phrase de Moïse (Moshe rabbenou): « Eternel, choisis quelqu’un d’autre, tiens, regarde, ce Jean-Michel Affoinezeinstein, il est très bien ». Le problème, c’est que le bon Dieu, il est pire qu’une gonzesse. Tu lui dit blanc, il fait noir. Tu lui dit noir, il fait blanc. C’est une vraie gonzesse le bon Dieu. Il est là pour emmerder le monde, épicétou.