Hommage à la Femme – Connaissance de soi et du monde – 2 février 2010

Télécharger Vidéo Télécharger Audio A travers un bref mais vibrant hommage que rend le Rav Dynovisz à la Rabbanite Haya Mouchka à l’occasion de sa Hilloula ce Chabbat 22 Chevat, nous allons être transportés dans cet univers magnifique qu’a représenté ce couple exemplaire. Cette femme qui fut marié à un des hommes les plus célèbres de la planète pendant 60 ans, celle qui par sa pudeur a vécu dans l’ombre du Rabbi de loubavitch sera le moteur invisible de toute son action. En nous contant les qualités de cette grande femme, le Rav nous parle du rôle idéal que doit tenir la vraie femme juive. Elle fut cette femme authentique qui s’exprime sur un autre terrain que la scène médiatique. Comment vivre auprès de quelqu’un à qui l’on doit tout mais qui est dans les coulisses ? L’épouse, la clef qui ouvre les portes du palais Divin. Le Rabbi comme tous les grands hommes de notre peuple nous dit : elle est tout mais on ne voit rien, ce n’est pas moi, c’est elle. Le prix à payer pour être une grande femme….N’oubliez pas de rajouter une lumière en allumant vos bougies ce Chabbat !

(4903)

About The Author
-

  • Maayan

    La bénédiction ne se trouve que sur ce qui est caché ? C\’est difficile à appliquer quand on est une femme seule professant dans le domaine de l\’art, qui a besoin, pour gagner sa vie, de sortir au grand jour, de se battre pour se faire une petite place au soleil, de publier ses compétences avec la conviction d\’être la meilleure, bref,de multiplier les occasions de se faire connaître et apprécier. Comment pourrait-elle survivre dans ce monde de compétitions en restant sagement dans l\’ombre ?

  • rav Haim Dynovisz

    Réponse à Maguy: même la femme la plus public du monde peut être la plus pudique et la plus effacée de toutes, car la vraie pudeur estdans l\’intériorité et si l\’intériorité est pure alors rien ne choque à l\’extérieur