30 Avril 2013 -Psaumes- Dans la \ »miele\ » jusqu´au cou !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Psaume 8 : \ »Voici le chant de victoire que David fit sur une harpe qu\’il avait importée de la ville de Gat. Hachem, notre Maître, combien Ton Nom est infini sur terre. Comment se fait-il que Ta gloire ne soit pas restée dans le ciel ? Tu as décidé de fonder Ta puissance sur la bouche des enfants et nourrissons, pour faire taire tous les ennemis et leur colère.\ »

Pourquoi David précise-t-il qu\’il fait ce psaume en utilisant un instrument qu\’il est allé chercher spécialement à Gat, l\’une des capitales philistines ? Goliath était de cette ville. Or, il était le fils d\’Orpa, sœur de Ruth. Naomie et son mari Elimelech avaient quitté Israël, à cause de la famine, et s\’étaient installés en Moab. La décision rabbinique officielle était que les femmes de Moab ne peuvent se convertir. Cette tendance s\’est avérée ensuite être fausse, mais les Maîtres avaient décidé de bonne foi et en toute honnêteté. Elimelech, surtout en tant que grand d\’Israël, n\’avait donc pas le droit d\’aller contre la majorité, de convertir Ruth et Orpa (filles du roi de Moab), et de marier ses fils avec elles. Il fut puni et mourut, ainsi que ses deux fils.

Naomie, se retrouvant sans moyens de subsistance, décida de rentrer en Israël. Ruth la suivit. Elles tombèrent dans l\’extrême pauvreté et Ruth dut aller glaner dans les champs. Princesse de Moab, elle accepta de descendre au plus bas, étant même rejetée par tous à cause de son origine, et de sa conversion qui n\’était pas reconnue. Boaz la prit comme femme et elle remonta tout au sommet, fut la grand-mère du roi David. Elle devint matrice de la Mal\’hout, de la Royauté d\’Israël. Orpa, au contraire, partit dans la Bande de Gaza, chez les Philistins, à Gat. Elle se maria et enfanta Goliath, géant qui deviendra le symbole de la puissance philistine et de la volonté de détruire Israël. On voit donc que deux sœurs qui avaient la même histoire deviennent, l\’une la matrice du sauveur d\’Israël et l\’autre la matrice du destructeur d\’Israël. L\’histoire de David commença par la rencontre avec Goliath, qu\’il tua. Utiliser un instrument de Gat a donc une signification extrêmement profonde, liée à Ruth, Orpa, Goliath…

Rashi rajoute : \ »Nos Maîtres commentent que ce psaume fait aussi allusion à la disparition future d\’Edom (fin du dernier exil) qui sera un jour pressé comme dans un gat (pressoir)\ », ainsi qu\’il est dit dans un verset que rapporte Rashi. Lorsque l\’on presse le raisin, il reste la peau que l\’on jette, mais aussi le vin, très précieux. Le mot \ »vin\ » a la même guématria que \ »sod, secret\ ». Il y a donc un secret très profond et précieux à récupérer de Edom, et c\’est pourquoi l\’exil dure si longtemps. Ses valeurs négatives et dangereuses disparaîtront, mais il restera le vin sur lequel on célèbrera la Délivrance. Le travail d\’Israël est donc la récupération de tout le bien et la lumière qui sont dans Edom. On voit ainsi que l\’exil est une matrice qui prépare à la Délivrance.

\ »Hachem notre Maître, Ton Nom est tellement grand qu\’il aurait dû se trouver dans le ciel\ ». C’est-à-dire, comme l\’explique Rashi : Ta présence dépasse ce que nous pouvons recevoir sur terre. Certes, il dit que \ »les cieux appartiennent à D, et la terre a été donnée à l\’homme\ », mais David utilise, ici, le langage de l\’humanité entière ; il parle au nom des nations, pour leur faire prendre conscience de leur erreur et que D. veut seulement résider en bas \ »ba tahtonim\ », et non en haut. Car \ »toute Ta puissance est fondée sur la bouche des nourrissons\ », verset que Rashi commente : \ »Tu es présent dans le Beth Hamikdash, et c\’est Toi qui a voulu que Ta présence soit reconnue de la bouche des léviim et cohanim qui, c\’est vrai, vivent dans la saleté…\ » Le mot \ »olel\ » signifie saleté, en hébreu. Le nourrisson vit dans la saleté, parce qu\’il faut constamment lui changer les couches. Et, commente Rashi, ce verset de David signifie que les hommes sont par rapport à Hachem comme les nourrissons qui vivent dans la saleté car ils ne savent pas reconnaître ce qui est propre ou sale. Ce monde est comme une poubelle, plein de pourriture, mais c\’est précisément là que le Maître du monde a décidé de mettre Sa présence divine ! David répond donc aux nations : c\’est vrai que ce monde est plein de pourriture, mais D. \ »est tellement humble et effacé, Il S\’est tellement mis de côté, qu\’Il a voulu résider dans ce monde\ ». Le mot \ »nitava\ » signifie même qu\’Il avait un désir passionné de résider ici-bas !

Ce psaume répond aux arguments de Edom qui pense que les souffrances d\’Israël sont une punition à cause de ses fautes, et une preuve que D. l\’aurait rejeté. Mais David montre que c\’est exactement le contraire : bien que nous soyons pleins de saleté, Hachem a choisi de Se coller à nous et de fonder Sa puissance sur nous. Il ne nous lâchera pas, non pas parce que nous pouvons toujours faire teshuva, ou parce que nous pourrions devenir parfaits, mais simplement parce que c\’est Son désir de Se trouver là, comme Il l\’était dans le Temple, au milieu des cohanim qui n\’étaient pas parfaits.

Certes, certains midrashim disent que, plus nous fautons, et plus la Présence divine se retire, mais d\’autres disent tout l\’inverse. Le Tanya explique que ce \ »retrait de D\ » est seulement par rapport à nous, de notre point de vue : par rapport à Hachem, il n\’y a jamais de changement ; c\’est nous qui ne le voyons plus quand nous fautons, et il nous semble qu\’Il S\’est retiré. L\’homme méchant n\’est pas conscient de la connexion, mais David dit, à la fois aux nations et à nous-mêmes : ce monde reste toujours le Projet d\’Hachem ; Sa Shekhina n\’est pas partie. C\’est nous qui ne la voyons plus. Mais, même quand nous partons en exil, Hachem y part avec nous. Nos fautes n\’ont rien changé au choix qu\’Il a fait de nous, ni rien abîmé à la connexion que nous pouvons avoir avec Lui.

(2380)

Category: Les Psaumes
About The Author
-

  • 30543

    c\’est vrai que nous ne comprenons pas comment Hashem fonctionne! mais la parashah de behoukotaï exprime tout de même des conditions relativement claires impliquant des conséquences clairement exprimées?! comment comprendre ce texte-là/à vos affirmations de la fin de votre cours?