16 Octobre 2012 -Tania- Arretes de te deseperer!

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : Cette année, 200ème année depuis la naissance du Baal HaTania, fondateur du mouvement ´Habad, nous reprenons le Likoutéi amarim, 1ère partie (et la plus importante) du Tania, pour une étude suivie et systématique du texte.

\ »Tania. Avant que l´âme ne descende sur terre, D. lui fait jurer : Je t´ordonne d´être juste, et de ne pas être méchant. Mais sache que, dans le monde dans lequel Je t´envoie, même si le monde entier t´appelle juste, considère-toi toujours à tes propres yeux comme un méchant.\ »

Quand un Maître d´Israël enseigne, et surtout quand il écrit, il pèse et choisit chacun de ses mots, en particulier le 1er mot de son livre. Hachem a concentré toute l´essence de la Torah, dans le 1er mot, béréchit, et même dans la 1ère lettre, bet, Nos Maîtres ont reproduit ce principe, et le 1er mot de leur œuvre en contient toute l´essence. D´autant plus que \ »Tania\ » est, non seulement le 1er mot, mais aussi le titre, qui est porteur de l´identité et du sens de toute l´œuvre.

\ »Tania\ » signifie \ »il est enseigné\ » (par les Maîtres du Talmud). Dans le Talmud, pour introduire un enseignement, on utilise plus souvent le mot \ »tnan\ », de l´Hébreu biblique, qui a la même signification. Quelle est la différence fondamentale entre les deux ? Il s´agit d´un code de transmission des Maîtres : l´Hébreu représente l´enseignement tel qu´il est à niveau encore très haut, théorique et inaccessible ; c´est l´idéal à atteindre, à un niveau très haut de la relation entre l´homme et D. ; alors que \ »tania\ », mot araméen, représente le langage parlé à l´époque, et introduit un enseignement à la portée de tous, qui doit descendre et s´inscrire dans ce monde : cela s´adresse à chaque Juif, et concerne chacun dans sa vie de tous les jours, quels que soient les lieux, les générations, le niveau intellectuel ou spirituel… Le Tania est un livre écrit, non pour le savoir, mais pour que nous vivions avec.

Suivant le principe du paradoxe, dans la sagesse d´Israël, il nous est dit une chose et son contraire : d´abord, Tania signifie que cela est à notre portée, alors que l´enseignement nous emmène dans les hauteurs de l´âme. Par ailleurs, pourquoi faire jurer l´âme de ne pas être méchante, puisque nous disons chaque matin dans la prière que notre âme est \ »téora, pure\ » ; et, par le livre de Job, nous savons qu´elle est \ »´hélek éloka mimaal, une partie du Divin\ ». C´est plutôt le corps qui aurait dû jurer, et non l´âme !

De plus, pourquoi un serment, ce qui supprime le libre arbitre ? D´autant plus qu´\ »il n´y a pas de juste sur terre qui ne faute pas.\ » Pourquoi exposer l´âme à un faux serment ? Enfin, si le but est d´être juste, pourquoi faut-il se voir comme un rasha, quand on nous considère comme juste ?

Tout d´abord, que signifie le serment \ »sois juste, et non mauvaise\ » ? L´âme se compose de plusieurs niveaux, et une partie seulement entre dans le corps, tandis qu´une grande partie reste en dehors. Lorsque nous disons qu´elle est \ »téora bi\ », nous parlons de la partie qui est à l´extérieur de nous. A l´image du soleil et de ses rayons, notre âme est comme une matrice spirituelle qui envoie des rayons dans le corps, et le corps vit de ces rayons. Si le soleil n´a pas le choix d´envoyer ou non ses rayons, il n´en est pas de même pour l´âme qui, voyant ce monde, pourrait refuser de l´éclairer ; \ »être mauvaise\ » signifierait qu´elle quitte le corps, qui mourrait, ou deviendrait comme un robot. On lui fait prêter ce serment pour l´obliger à continuer à envoyer ses rayons et à éclairer l´homme, même s´il faute, ou si le monde n´est pas méritant. Quel que soit le comportement de l´homme, Hachem interdit à l´âme divine de sortir du monde, bien que cela soit insupportable pour elle ! Car D. a un Projet, et Il y croit ! Dans ce texte, nous est donné l´un des plus grands messages d´espoir qui aient été enseignés aux hommes ! Nous devons savoir que D. ne Se désespèrera jamais de nous, quoi que nous puissions faire. Et, donc, nous aussi, nous devons toujours continuer à croire en nous-mêmes.

Le serment n´était donc pas de peur que l´âme ne faute, mais de peur que le bien ne se décourage du mal ! Un Maître de la ´Hassidout disait : \ »le désespoir n´existe pas, dans ce monde.\ » Il ne faut jamais nous désespérer de la vie, de l´homme, de nous-mêmes et du Projet !

(2322)

Category: Livre du Tania
About The Author
-

  • 502

    tres bonne initiative concernant l\’etude systematique. Je l\’attendais depuis longtemps. Est il possible de vous rejoindre dans vos locaux, ca me comblerait? merci et yashar koah. sheyrbou kamoha beisrael.

  • Lauren7777777t

    Bonjour rav et merci pour ce cours .pourriez m apporter une petite précision ?
    L âme prêtant serment est elle une seul et même âme rayonnant dans ce monde ou alors chaque être a sa propre âme l éclairant de la haut

  • esthernehama

    Kavod Rav, Chalom Rav

    Toda Raba pour votre cour, Toda Raba pour votre cour, Toda Raba pour votre cour…
    encore Toda Raba pour vos cours, encore Toda Raba pour vos cours, encore Toda Raba pour vos cours…

  • philippe

    Je me permettrais une petite remarque sur la nuance entre תניא et תנן qui il me semble sont tout les deux des mots en arméen et non en hébreu puisque en hébreu leurs équivalents respectifs sont נשנה et שנינו. Le mot משנה a la même racine que ושיננתם qui veut dire étudier de manière répétitive traduit par inculquer en bon francais, les michnayiot sont destinées à être répétées pour être apprise par cœur.

    La nuance d\’après ce que j\’ai appris viendrait du fait de différence de référence. Tout enseignement provenant de la משנה livre universel condensant toute la Torah orale est introduit par תנן comme vous l\’expliquez car il ajoute la notion d\’appartenance il a été enseigné \ »à nous\ » puisque la משנה est notre héritage qui nous à été donné par Hachem par l\’intermédiaire de son illustre auteur רבינו הקדוש. Les michnayiot sont appelée dans le Talmud מתניתין \ »notre michna\ ».
    Alors qu\’une ברייתא écrite par les élèves n\’a pas cette même portée et n\’a pas forcément été enseignée pour nous tous.

    Il est a noter aussi que soit les michnayiot et les braïtot sont enseignés en hébreu dans le même style, les élèves ont imité leurs maître.

    Malgré cela ce que vous dites est juste car les משניות sont un enseignement plus condensé et plus fermé que les ברייתות qui sont venues pour élargir et expliquer la profondeur des משניות.