Une couronne sur une sale tete -Tania-22 Oct 2013

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : \ »Le monde a été créé sur le principe d´une chose et son contraire\ ». Il est raconté, dans le Talmud, que deux élèves de Rabbi Yehuda HaNassi, en sortant de l´un de ses cours, ont dit avoir compris de façons complètement opposées ce qu´il venait de leur enseigner, et leurs deux compréhensions étaient vraies. Car seul D est e´had ; en dehors de Lui, il y a seulement une chose et son contraire, et les deux sont vrais. C´est pourquoi Elokim, le Nom de D dans Sa fonction de Créateur, est un pluriel, ce qui nous fait comprendre que chaque personne sincère peut avoir sa propre compréhension du monde, et tous les autres doivent la respecter. Personne ne doit écraser personne, au nom de sa compréhension personnelle.

\ »De la même manière que nous avons dit que l´âme divine a 10 forces positives qui s´incarnent dans trois habits (pensée, parole et action), de la même manière, nous avons en nous un autre nefesh qui provient de la klipat noga, l´écorce noga, qui se trouve essentiellement dans le sang, et elle contient elle-même les 10 couronnes impures.\ »

Les Maîtres appellent cette mauvaise âme \ »l´autre côté\ ». Nous savons que le fondateur de l´identité juive s´appelle Avraham \ »haivri\ ». L´adjectif \ »ivri\ » signifie \ »celui qui est de l´autre côté\ ». Tout le monde est d´un côté, et avance dans le même sens, mais lui comprend qu´il faut aller à contre courant, et il est le seul à aller dans ce sens. La mauvaise force est celle qui montre du doigt, de façon qui critique et élimine ceux qui, à ses yeux, sont du mauvais côté. Le mal, à sa racine, est de vouloir voir tout le monde semblable, ce qui pousse à rechercher et chasser ceux qui sont différents. C´est pourquoi les Maîtres du Talmud qualifient de \ »méchants\ » ceux qui vont dans le courant du monde : tout le monde ment, triche, etc… alors, ils le font aussi, et même mieux que les autres. C´est la \ »touma\ », l´impureté, qui les fait fonctionner. Et nous voyons que la racine du mal est le refus d´être différent.

Il a donc les 10 forces positives du bon nefesh, qui s´appellent sephirot, et 10 forces qui s´appellent les 10 couronnes de l´impureté. Pourtant, dans le bon côté, la couronne, le Kéter, est seulement la première des 10 forces. Pourquoi, dans le mauvais nefesh, les 10 forces sont-elles toutes des couronnes ?

Dans le langage des Maîtres, la couronne signifie la légitimité, la justification. Or, la racine du mal est cette maladie qu´a l´homme de toujours légitimer ses fautes et ses faiblesses. Ce qui est mauvais, ce n´est pas tant le mal que la justification que nous lui donnons pour y rester. Lorsque nous nous trouvons des excuses à ce que nous faisons, le mal devient absolu : nous lui mettons une couronne, et nous nous tuons nous-mêmes. Si nous trouvons de bonnes raisons pour justifier que nous ne sommes pas concernés par certaines mitsvot, et par le surplus de bien que nous ne faisons pas, nous nous mentons à nous-mêmes. Nous devrions avoir l´honnêteté de reconnaître : je ne le fais pas parce que je suis nul. Mais nous nous trouvons des justifications, par exemple dans notre passé, et nous nous créons des couronnes.

\ »Ces 10 couronnes se décomposent en 7 défauts, \ »midot raot\ », \ »mauvaises mesures\ » qui viennent des 4 mauvais éléments.\ » En hébreu, il n´y a pas de mots pour dire qualités ou défauts, mais un seul mot : mesures, qui sont bonnes ou mauvaises. Par exemple, la bonté est une qualité, mais une mesure excessive de bonté, devient un défaut. Et il en est de même pour toutes les \ »midot\ ». Ce qui est équilibré est bon, mais ce qui est excessif est mauvais. Les personnes les plus dangereuses sont celles qui sont excessives dans le bien, d´autant plus qu´elles donneront des justifications à leurs erreurs, ce qui les rendra incapables de voir le bien véritable.

(1584)

Category: Livre du Tania
About The Author
-

  • VagabondEsprit

    \ »… plus tu as une justification à tes erreurs et moins tu verras la vérité Vraie…
    et si mon erreur est un excès de bien? Comment je peux croire que j\’suis dans l\’erreur?
    LES GENS LES PLUS DANGEREUX, c\’est ceux qui sont dans l’excès du bien…\ »

    « Ce qui m\’effraie, ce n\’est pas l\’oppression des méchants ; c\’est l\’indifférence (sans limites/excès) des bons. »
    de Martin Luther King

    J\’aime bien écouter & partager la \ »reliance\ » 🙂