Découverte du Vaccin contre la Tristesse – Connaissance de Soi et du Monde – 23 Novembre 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio L’être ne se construit pas comme le paraître. Et la ou il y a une vérité vraie, il y a aussi la possibilité du mensonge. C’est le danger de la vérité !
L’essence même de la Torah est l’action. Le judaïsme implique l’homme dans l’action au quotidien. Un service Divin sans les actes n’en est pas un mais la vérité n’a pas d’assurance et il est facile de construire sa relation à D. dans les actes en délaissant sa construction intérieure. Le Tanya pose une question évidente : dois-t-on vivre dans le culte de l’imperfection ? A force de prendre conscience qu’il n’est pas si grand que ça, l’homme ne risque-t-il pas de tomber dans une grande tristesse ? A force de culpabiliser, ne risque-t-il pas de perdre ses forces ?
La question posée permet d’éclairer nos propos ! Le Tanya répond dans un premier temps qu’il ne faut pas être trop atteint par ces regrets Mais il précise que toute tristesse vient du monde du mal à l’inverse de la sainteté de la vérité qui n’amène que de la joie.
Même quand le temple est détruit, D. est heureux, nous révèle nos maîtres. Car D. voit le bien fondamental qui jaillit de ces situations.
Le Tanya appelle l’impureté, l’écorce. Et de la, nous apprenons que dans la mesure ou nous percevons l’évènement au niveau de l’extériorité, nous réagissons en fonction. Mais un homme qui vivrait l’événement au niveau de son fruit, réagira à l’inverse.
La présence Divine ne se trouve qu’à l’endroit de la joie. Mais il précise que la tristesse spirituelle nécessaire provient du bien de l’écorce car ce chemin est obligatoire pour soumettre la mauvaise tristesse. Il y a le monde de l’écorce impure, le monde la sainteté et le monde l’écorce intermédiaire. A l’image du monde de l’homme avec son intellect et ses sentiments, ainsi est le monde de l’écorce. Notre monde repose entièrement sur l’immatériel. L’homme est rempli de forces qu’il n’arrive pas à palper. Comme l’ordinateur, nous sommes connectés à des satellites. Tout mauvais sentiment ou acte interdit prouve que la personne est connectée à l’écorce impure. Une bonne pensée, une action vraie prouve notre connexion au monde de la sainteté. Et toute action ou pensée moyenne prouve la connexion à l’écorce intermédiaire et c’est le lot de la plupart des hommes.
Toute tristesse qui n’est pas motivée par la relation à D. est …interdite. Et cette tristesse est destructrice. Toute tristesse qui est motivée par ma relation à D. est acceptable mais moyenne. Elle est autorisée mais n’est pas le mieux pour l’homme. Les maîtres nous proposent de guérir le mal par un peu de mal issu de l’impureté intermédiaire. On ne peut pas guérir le monde par la sainteté ! Les maîtres d’Israël ont découvert avant les scientifiques(qui ne l´ont pas découvert) le vaccin contre le mal. En vertu du principe que la nature a horreur du vide, ce sage nous propose de cibler notre tristesse dans la bonne direction. Et alors, les autres tristesses…disparaissent d’elles même ! La seule question à se poser est : est ce que je suis assez proche de D. ou non ? Une bonne tristesse détruit toutes les mauvaises tristesses. Et ainsi, la bonne joie chasse les mauvaises joies ! L’homme, étant attiré par la joie doit être attiré vers les vraies joies.
Celui qui s’occupe des problèmes des autres n’a plus le temps de s’occuper des siens.

(3623)

Category: Livre du Tania
About The Author
-

  • Maayan

    Je me demande si on pourrait appliquer ce principe dans les cas extrêmes : la perte brutale d\’un être cher (les lois de deuil existent bien pour nous permettre d\’exprimer une tristesse momentanée, mais légitime)ou bien les insupportables tourments éprouvés par les parents d\’un soldat enlevé (Guilad Shalit). Je ne me vois vraiment pas dire à des gens aussi éprouvés qu\’ils sont connectés à la mauvaise klipa. Parfois, face à de grands malheurs, aucune explication ne colle : il n\’y a que le silence qui s\’impose. Ne pensez-vous pas rav Dynovisz ?

  • rav Haim Dynovisz

    REPONSE A MAGUY: IL EST EVIDENT QUE SUR LE MOMENT LORSQUE L\’ON RECOIT UN COUP ON EST COMPLETEMENT SONNE ET C\’EST NORMAL. CE N\’EST PAS CELA LA TRISTESSE IMPURE,CE QUI EST INTERDIT EST DE S\’INSTALLER A VIE DANS CETTE TRISTESSE ET MEME POUR LA PERTE D\’UN ETRE CHER, C\’EST POUR CELA QUE LE DEUIL DURE AU MAXIMUN 1 ANS.DE PLUS LE DEUIL N\’A RIEN MAIS RIEN A VOIR AVOIR AVEC LA TRISTESSE, ON PEUT ETRE ENDEUILLE ET AVOIR LE JOIE LA FOI ET LE COURAGE DANS LE COEUR. EN CE QUI CONCERNE GUILAD C\’EST COMME S\’IL MOURAIT TOUS LES JOURS DEVANT SES PARENTS AUSSI ILS SONT ENCORE TOUS LES JOURS SOUS L\’EFFET DU CHOC AUTORISE ET QUI N\’A RIEN A VOIR AVEC LA TRISTESSE INTERDITE

  • Maayan

    Je suis rassurée de constater une fois de plus que la Torah est loin d\’être aussi froide et rigide qu\’on pourrait le penser en l\’étudiant superficiellement. Elle est en tout cas assez humaine pour prendre en compte tous les malheurs et toutes les souffrances pouvant exister dans notre peuple. Merci pour votre réponse sensible et rassurante.

  • bruno

    Hazak pour ce cours.
    Personnellement, quand je rate quelques cours du site, et que je sens que je ne suis plus à jours, cela me rend triste. J’ai donc le bon vaccin ? ; )

    Finalement, on peut dire que la mauvaise tristesse (klipa méa) chez un homme est fortement liée son ego.

  • LeJuifErrant

    Quelqu\’un a-t-il essayé de dire à ce gentil toutou le passouk de Chemot 11,7 : \ »ou lehol bene israel, lo yeherats kelev leshon – Quand aux enfants d\’Israel pas un chien n\’aboiera contre eux\ » ? ;°) Qui sait…