Nouveau! Les ecrits du Rav….en douceur! Exil et exil -article 1-

APUYEZ SUR \ »PLUS D´INFO\ » POUR AVOIR TOUT L´ARTICLE

Nous étudions en ce moment le Livre des Noms qui parle de l´exil en Mitsraïm, mais surtout, de notre sortie de ce premier exil et de notre naissance en tant que peuple.

Il est difficile de comprendre \ »où\ » se situe exactement ce premier exil d´Israël et sa raison d´être.
Apparemment, l´exil est une \ »punition\ » et la conséquence de nos fautes en tant que nation, tel que cela est largement énoncé par nos prophètes.
Nos Maîtres, eux aussi, expliquent qu´Israël devra traverser quatre exils (en plus du premier en Mitsraïm) et deux destructions de Temple, à cause des fautes de notre nation sur sa terre: l´idolâtrie, la débauche et le meurtre, fautes qui ont causé la destruction du premier Temple et les exils de Babylone, Perse et Grèce, puis la médisance et la haine gratuite, qui ont causé la destruction du deuxième Temple et l´exil de Rome.
Les Maîtres expliquent aussi que la toute première raison de ces quatre exils est la faute des explorateurs, à l´époque de Moché, qui découragèrent Israël d´entrer sur sa terre, par peur et par manque de confiance en Dieu.
Ils firent, alors rentrer dans l´âme juive, la faiblesse, le doute et la peur, et ce sont ces défauts qui rendirent possibles les fautes citées plus haut.
Selon les Maîtres des secrets, les quatre exils d´Israël sont l´expression du combat entre \ »les forces contraires\ » et le \ »Nom de Dieu\ ».
Le Nom, que l´on ne prononce pas tel qu´il s´écrit, a quatre lettres qui correspondent à quatre types de dévoilement de Dieu sur terre.
Chaque exil est un voile qui empêche le dévoilement d´une des lettres du Nom.
Lorsque Israël faute, il \ »attire\ » ces voiles dans ce monde et la \ »lumière\ » des lettres du Nom \ »s´obscurcie\ ».

Selon toutes ces explications, les quatre exils sont liés aux fautes de notre nation.
A la différence, l´exil en Mitsraïm a forcément une autre raison puisque nous n´étions pas encore une nation lorsque Dieu dit à Avraham que sa descendance serait en exil en Mitsraïm.
Avraham était seul au monde!
Et déjà, Dieu lui dit :\ »Ta descendance sera en exil!\ »
De plus, pour quelle faute cet exil a-t-il été décrété?! (la raison donnée superficiellement, \ »parce que Avraham demanda une preuve que la promesse de la terre se réaliserait\ », ne peut en aucun cas suffire pour justifier un exil de 210 ans et toutes ses souffrances endurées par une descendance qui, elle, n´a rien demandé!!)

Il est donc clair que cet exil est différent de tous les autres et n´est pas lié à la faute.
De plus, les quatre exils nous affaiblirent en tant que nation et celui-ci nous fit naître en tant que nation!
Il y a donc deux types \ »d´obscurité\ » sur terre, l´une destructive et l´autre constructive.
Dans le langage des Maîtres de la Hassidout, on fait la différence entre la Yé´hida (descente) et la Néfila (chute).
Au sujet de la Yé´hida (descente), ils disent:\ »toute descente est afin de remonter plus haut encore\ »
Ils donnent l´exemple d´un grimpeur en montagne qui monte de sommets en sommets.
Lorsqu´il atteint un sommet et s´aperçoit, alors, qu´il y a plus loin, un autre sommet, plus élevé encore, il doit d´abord redescendre de sa montagne afin de commencer à grimper sur l´autre qui est plus haute.
Sa descente n´a, alors, rien de négatif.
Bien au contraire, il se prépare ainsi à monter encore plus haut.
La descente est, déjà, une étape de la montée.

Cet exemple nous permet aussi de comprendre ce qu´est la Néfila (la chute).
Si, parvenu au sommet, le grimpeur glisse et fait une chute, il se brise les jambes et ne pourra plus grimper sur aucune montagne.
Dans ce cas, la \ »descente\ » est la fin (provisoire) des montées.

Il en est exactement de même dans l´existence.
Les \ »descentes\ » comme les\ »chutes\ » se présentent toujours comme des moments de difficultés, d´épreuves et d´obscurité.
Seulement, il y a des épreuves qui sont \ »nécessaires\ » afin de permettre à l´homme de s´élever plus encore et de se renforcer toujours d´avantage.
Et d´autres qui nous font chuter et nous \ »laissent sur le carreau\ » pendant longtemps ou toujours.
C´est là, la différence précise et exacte entre l´exil de Mitsraïm et les quatre autres.
L´exil en Mitsraïm n´était pas une \ »chute\ » mais une \ »descente\ », ainsi que le dévoila Yaakov à ses enfants, lorsqu´ils leur dit:\ »descendez là-bas\ ».
Et dans la plus grande précision, Israël est resté 210 ans en Mitsraïm, chiffre qui est la valeur numérique du mot \ »descendez\ », en hébreu, afin de bien montrer que cet exil n´était qu´une \ »descente\ ».
A la différence, les autres exils sont appelés des chutes, comme dans le verset:\ » Elle a chuté et ne se relèvera pas\ », ou bien:\ » La couronne d´Israël est tombée\ » (Nafla, dans le verset), et encore: \ » Dieu soutient ceux qui chutent\ ».
Et de la manière la plus précise, lorsque Dieu dévoila à Avraham les quatre exils d´Israël, il est dit:\ »Une torpeur tomba sur Avraham\ ».
Il y a donc une différence fondamentale entre \ »l´exil descente\ » et \ »l´exil chute\ ».
Le premier nous renforce, comme celui de Mitsraïm qui a transformé des tribus en peuple et nation, et, grâce auquel, nous avons reçu la Torah et une terre.
Et le deuxième, qui nous a détruit, en tant que nation, et nous a plongé dans les tourments et la cruauté des autres nations.
Cependant, le message de notre descente en Mitsraïm et de notre sortie de là-bas, est capital et fondamental.
Il nous montre et nous enseigne que l´histoire collective de notre peuple et de chacun d´entres nous, en particulier, s´enracine toujours à l´intérieur d´un Mitsraïm \ »constructif\ » dont il faut sortir afin de s´élever plus encore.
Chacun a \ »son Mitsraïm\ » qui lui est donné afin de faire de lui un homme véritable et un juif parfait.
En d´autres termes, un juif véritable ne peut, en aucun cas, traverser ce monde sans \ »descendre\ » un jour en Mitsraïm, c´est-à-dire, sans traverser l´épreuve qui l´élèvera et le renforcera s´il parvient à s´en sortir.

Toute la Torah est un \ »souvenir de la sortie de Mitsraïm\ », c´est-à-dire, que l´homme n´atteint véritablement la compréhension réelle et profonde de la Torah qu´après avoir été en Mitsraïm et, surtout, après en être sortie sain d´esprit, renforcé et vainqueur.
Celui qui veut véritablement s´accomplir en tant que juif, doit donc se préparer à ce moment et, surtout, ne pas s´étonner ou se révolter lorsqu´il arrive, car il n´y a pas \ »d´histoire juive\ » sans sortie de Mitsraïm.
Nos Maîtres disent que Esav, lui aussi était un juif à part entière, avant qu´il ne se perde et soit exclu de notre peuple.
Qu´est-ce qui, véritablement, la perdu?

Nos Maîtres disent:\ »Parce qu´il refusa de passer par les tourments de Mitsraïm!\ »

Le juif est celui qui est capable de transformer l´obscurité de Mitsraïm en lumière du don de la Torah.
Dans la vie de tous les jours, le juif est celui qui n´a pas peur des épreuves, des difficultés et des obstacles et qui sait qu´il a la force, s´il le veut, de tout transformer en bien.
Car en vérité, rien n´est jamais décidé à l´avance au moment où l´obscurité se met à entourer l´homme.
C´est lui qui \ »décide\ » s´il s´agira d´une chute ou d´une descende, selon qu´il se laisse aller à la tristesse ou qu´il se renforce dans la joie et réagit comme un lion à l´épreuve.
De même, les quatre exils auraient pu être, eux aussi, des \ »descentes\ » et non des \ »chutes\ » si Israël avait rebondi comme un lion.
Mais ce sont nos fautes qui nous ont affaiblies et nous ont fait perdre notre \ »royauté\ », qui était notre véritable force et qui faisait de nous un \ »peuple lion\ ».
Cependant, il n´est jamais trop tard, et, aujourd´hui, plus que jamais, chacun d´entres nous doit redévoiler la \ »dimension lion\ » qui se cache au plus profond de lui.
La civilisation du \ »velours opium\ » a fait de nous des \ »pleurnichards\ »qui ne supportons plus les problèmes et les difficultés.\ »L´investissement sécurité tranquillité\ » est le seul paradis auquel nous aspirons encore.

Redevenons le \ »peuple sorti de Mitsraïm\ » et retrouvons notre royauté, éclairée par une Torah forte, puissante, rayonnante et victorieuse.

(1104)

About The Author
-