Herbert Pagani : plaidoyer pour ma terre (qu´est ce que le sionisme)

C´est la seule et unique fois qu´Herbert Pagani interprète son \ »plaidoyer pour ma terre\ » à la télévision française. Nous sommes en 1976 dans \ »le grand échiquier\ » chez le courageux Jacques Chancel.C´était il y a plus de 30 ans…. et tellement d´actualité.En raison des nombreux messages violemment antisémites, les commentaires ont été supprimés.

(4074)

About The Author
-

  • Elie et Haya Eldarai

    Meme apres plus de trente ans que je connais ce texte, chaque fois que je l\’entends les larmes me montent aux yeux. Et je dois remmercier a titre posthume Herbert Pagani ז\ »ל pour avoir contribue en quelque sorte a notre alya. Merci Rav Dynoviszc pour avoir reveille ce bon souvenir. C\’est une excellente idee d\’avoir mis cette video sur le site et j\’espere que cela incitera d\’autres personnes a franchir le pas.

  • babaz

    Très beau texte, simplement, la dernière incantation (\ »Descartes avait tort…\ ») est rigoureusement très discutable : être et exister y sont assimilés (\ »je pense donc je suis\ »/\ »ça fait 5000 ans qu\’on pense, et nous n\’existons toujours pas\ »).

  • sousbenwa

    Cette précision est nécessaire au préalabe:\ »En tant qu\’Haitien,je suis fier du peuple juif,pas plus que le Maitre du monde\ ».
    A entendre ce texte (c\’est pour la première fois)est une découverte surprenante de ce que j\’avais déjà su.En quelques minutes, l\’auteur a tout dit pour comprendre les juifs et leur histoire à travers le temps, voir la vraie raison de leur existence…
    Si à l\’époque de Pierre Corneille au 17e siècle pour désigner quelque chose qui est beau,on dit:< < Oh beau comme le Cid >>.Sans vouloir recopier sur d\’autres qui m\’ont précédé,je dirai à ma manière que ce TEXTE EST D\’AUTANT PLUS BEAU QUE QU\’IL INSPIRE;non seul les juifs, mais tous les peuples du monde entier qui défend leur droit d\’existence et ne négocient pas leur héritage sous aucune forme _ dans ce cas les juifs en sont un modèle.
    Pour finir, et comme pour paraphraser l\’autre en désignant ce est Unique…Je dirai comme le peuple juif;ce qui est… comme le peuple juif; ce qui est résistant… comme les juifs… Enfin, il n\’y a pas deux sur terre eux (les juifs)_ le texte (l\’auteur) a bien raison
    Raoul F.

  • elior

    (((Ne te lasseras-tu pas de répéter dans tes prières : \ »Sois loué, Éternel qui venges mes injures, qui soutiens mes querelles, qui protèges mes droits, qui broies mes ennemis, qui tues mes oppresseurs ; soit loué, Eternel qui ceins mes reins de force.\ » Ecoute, Israël, as-tu vu tes ennemis rougir, être atterrés?
    Tes yeux se sont-ils abaissés sur leur ruine?
    Ton Dieu a-t-il frappé les os de leur mâchoire ? Brisa-t-il les dents du méchant ?
    Ton oreille joyeuse a-t-elle appris la perte
    de ceux qui se sont ligués contre toi ?
    L\’Éternel a-t-il fait resplendir ta vieillesse
    comme celle de l\’olivier en fleurs? Écoute, Israël, tu gravas ta Loi dans ton cœur.
    Tu l\’enroulas matin et soir sur ton bras gauche. Tu la nouas comme un fronteau entre tes yeux. Tu la fixas sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. Et tu es le mépris de toutes les nations; les gentils t\’ont souillé comme une femme impure. Écoute, Israël, espéreras-tu longtemps en ton Dieu fort ? N\’oseras-tu pas un jour dévisager sa face ? Regarde donc sa main qui traîne sous les nues. Est-ce une main pour l\’action ? Est-ce une main d\’ouvrier ? Est-ce une main de justice ? Pas une ampoule, pas une ride, pas une écorchure, pas un cal. Écoute, Israël,
    les torrents roulent encore des pierres rondes
    pour les frondes des Davids futurs ; les carrières sont pleines de meules de grès fin
    pour retailler les pointes de tes vieilles épées ; tu trouveras des fours, des marteaux, des enclumes pour reforger les socs de tes vieilles charrues en brownings élégants qui claquent d\’un bruit sec. Écoute, Israël,…
    Aux armes!)))André Spire, Poèmes juifs, Versets, 1908.

  • MyriamN

    Je suis fière de faire partie d\’un tel peuple ! Barouh\’ Hachem – Merci mon Dieu de m\’avoir faire comme je suis ! Merci mon D. d\’avoir permis à mes enfants de naitre guidés par de telles valeurs !