10 Juillet 2012 – Les religieux a l´armee et les laics a la yeshiva- (deuxieme cours)

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Un grand débat anime notre pays en ce moment, autour du refus d´une partie de la population (Juifs orthodoxes, qui sont en yéshiva) de s´engager dans toute forme de service national ; polémique qui cache un aspect idéologique très profond.

Le service divin qu´Hachem demande, est de descendre dans l´obscurité et les voiles de ce monde et de, malgré tout, rester connectés à Lui. Par exemple, quand tu es malade, adresse-toi au médecin, prends les médicaments mais, quand tu es guéri, remercie Hachem, car le médicament n’a aucun pouvoir par lui-même, et tu ne peux guérir que si Hachem le veut. Il a refusé le mem, pour créer le monde, car Il veut que l’homme ait la possibilité de Le reconnaître Roi, quand cela n´est pas visible.

Dans notre paracha, Moshé demande qui va diriger Israël après lui. Rashi nous montre qu’il pensait que ce serait l’un de ses fils. Et il est choqué quand il entend que c´est Yehoshua, car ils représentent 2 types de direction qui s´excluent l´une l´autre.

Moshé est au niveau de la Bina, de la clarté absolue, il n´y a pas de voile ; au travers de lui, il est évident que c´est Hachem qui nous dirige ; Moshé est le berger de la Bina, la Mal’hout shébaBina. Yehoshua, au contraire, est au niveau de la Mal’hout, la direction dans la nuit, les voiles de la nature et de l’histoire. Il faut que chacun travaille, laboure sa terre mais, malgré toute sa peine et tout ce qu´il a fait, l´homme ne doit jamais oublier qu´à l’intérieur de son action, se cache la force d’Hachem, sans laquelle rien ne pourrait réussir. C’est la Mal’hout, car c’est la nuit, mais Yehoshua n’oublie pas la Bina, et il voit ce qui est caché : il est la Bina shébaMal’hout.

Certes, Shlomo disait que, s´il n´y a pas la muraille d´en haut, il n´y a pas non plus celle d´en bas. Nous sommes revenus sur notre Terre \ »ki Hou noten le´ha et hakoa´h\ », parce qu´Hachem et l´attachement à Sa Torah nous ont fait traverser l´histoire. Il faut donc qu’une partie d’Israël représente cette protection. Tout cela est vrai, mais Hachem a rejeté cette hanhaga sur Sa Terre car Il y veut la direction de Yehoshua : vous êtes sur les tracteurs, mais vous restez connectés à moi. C´est cela le Projet et, en cela, Yehoshua est le plus grand, car il est dans le Projet Divin, contrairement aux Explorateurs qui n´ont pas voulu descendre de la hanhaga du soleil, avec la manne et l´eau du rocher. L´homme est proche d´Hachem, et se réalise, lorsqu´il descend dans ce monde concret et qu´il s´implique, y compris en prenant un fusil pour sa nation.

En réalité, la majorité n´exige pas des orthodoxes qu´ils fassent un service militaire, mais seulement qu´ils participent, eux aussi, par exemple par un service en hôpital, etc… Pourquoi certains resteraient-ils à étudier quand les autres risquent leur vie ? Certes, la Torah fait partie des forces qui protègent notre nation, et les étudiants des yeshivot devraient pouvoir être considérés comme des soldats d´Hachem, participant à la protection de la nation. Mais personne n´aurait contesté leur service si, depuis 60 ans, leur spiritualité avait été visiblement tournée vers la nation ; si le monde de la Torah avait eu une action nationale, par exemple en apportant gratuitement une aide spirituelle, par des conseils aux couples, par des camps d´été pour les enfants, leur apprenant les histoires de la Torah, etc… Tous auraient accepté que la communauté a besoin de services religieux, et que les yeshivot répondent à ces besoins.

Le monde repose sur la Torah, et sur ceux qui l´étudient, mais cela ne se voit pas, Hachem n´accepte donc pas cet argument. Dans ce monde, créé sur le principe de la Mal´hout, et non de la Bina, toute action doit être visible, même une action spirituelle : que faites-vous, visiblement, pour Mon peuple ? Je veux voir, dès aujourd´hui, que ton étude tient la nation et soutient le monde.

Mais, par ce débat, sans le savoir, notre nation est en train de se souder. Même la population la plus anti-religieuse est en train de crier aux religieux : nous avons besoin de vous, nous faisons partie du même peuple, aidez-nous à vous comprendre ! C´est l´opportunité de nous réunifier. Notre nation est en train de poser le problème fondamental qui va nous amener à notre Délivrance.

(1490)

About The Author
-

  • ew

    Bonjour ,

    Comme quoi , Nos \ »Religieux\ » peuvent aussi apprendre des autres ( Frères Musulmans, Hamas ), qui ont construit leur popularité sur l\’action sociale, l\’action armée ( Même si elle est terroriste ). Bien que leur objectifs ne soit pas d\’une grande noblesse, ils bénéficie d\’un immense soutien de leur population.

    Voila peut être la forme qui manque , à un fond que nous savons être juste.

  • willy

    le probleme est tres simple.les haredim veulent tout simplement sauver leur peau.ca ne va pas plus loin.j\’ai fais l\’armee et je connais des dizaines de haredi avec qui je parle.sauver la peau de leurs enfants c\’est la seule consideration.le reste des paroles vaines….

  • ajbuszyc

    faudrait-il encore que tous ceux sensés travailler à cette Muraille de la Tora y travaillent réellement, là est l\’honnêteté et c\’est là le ras de bol général, regarger à côté de chez vous rerov ben yeuda and co. qui y traine et ce qui s\’y fait.
    Il faut commencer déjà par nettoyer chez soi et être exemplaire avant de proposer quoique ce soit, sinon cela est une moquerie !
    Razak.

  • marcy

    comme peuple en exil la Torah nous a permis de ne pas disparaitre mais comme nation nous devons faire notre part et prendre les armes tous, et de plus ce n\’est pas parce que les jeunes vont faire leur service qu\’On abandonne la Torah, on ne va pas à l\’armée tous en même temps et toute la vie. il s\’agit de défendre son pays, de participer à l\’effort de guerre; vous le savez bien Rav, c\’est d\’abord pour eux-mêmes qu\’ils étudient la Torah en tout cas pour la majorité. je connais d\’autre part beaucoup de religieux qui font l\’armée et même font carrière à l\’armée! si tout le peuple étudie la Torah qui défendra le pays? comme vous le dites c\’est l\’action qui est importante! le soldat risque sa vie, pas le jeune qui étudie à la yeshiva. tout le monde aimerait s\’assoir et étudier la Torah, et c\’est vrai ce que vous dites il n\’y a aucune implication dans la vie sociale, enfin c\’est ce que je comprends! peut-être monsieur hagglag a raison.

  • marcy

    j\’ai oublié de mentionner que vous avez tout à fait raison concernant le fait que non seulement ils ne sont pas ouverts à l\’action sociale mais qu\’en plus ils ne sont pas accessibles aux hilonim qui veulent se rapprocher, il y a un véritable mur et c\’est déjà une sérieuse faute! je ne parle pas des vrais qui sont en minorité. souvent on a le sentiment qu\’à leurs yeux on n\’est même pas juifs.